Rabaska

À quoi servent nos «experts» économiques?

Tribune libre 2008

Après avoir dépensés $50 millions, les promoteurs du projet de terminal
méthanier Rabaska, à Lévis, révèlent maintenant qu’ils ont «sous-estimé» la
difficulté de trouver une source d'approvisionnement en gaz naturel
liquéfié (GNL). C’est ce qu’a admis hier la présidente et chef de la
direction de Gaz Métro, Mme Sophie Brochu.

Comment se fait-il que Mme Nathalie Elgrably-Lévy de l’Institut Économique
de Montréal, M. Michel Kelly-Gagnon du Conseil du Patronat du Québec et
Mme Françoise Bertrand de la Fédération de Chambres de Commerce du Québec,
n’aient pas mis en garde Mme Brochu et le consortium Rabaska du risque
élevé de problèmes d’approvisionnement en GNL. À quoi servent ces
«éminents» porte- paroles économiques à qui on accorde tant d’espace dans
les médias et que l’on invite comme «experts» à la radio et à la télévision
?
À quoi sont-ils utiles à la société québécoise, s’ils n’ont pas su
prévenir le gouvernement de l’erreur d’autoriser deux projets de ports
méthaniers compte tenu des enjeux énergétiques planétaires résultant de la
croissance économique phénoménale de l’Inde et de la Chine ?
Il semble plus facile à ces chantres d’affaires de pistonner des mauvais
projets et de chialer contre les groupes sociaux et environnementaux que
d’imprimer une nouvelle vision économique et une plus grande compétence au
milieu d’affaires québécois.
Ces porte-paroles sont non seulement inutiles à l’économie, ils sont un
frein à son évolution.
Albert Bertrand

Mont St-Hilaire, Qc.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 665bd8eaab6f95d35af0c2c12e8ca628

Albert Bertrand13 articles

  • 7 219

Albert Bertrand BSpEP - Mont Saint Hilaire, Qc.

Spécialiste en formation professionnelle à la
retraite. Chroniqueur libre de la politique et de l'actualité.

Un témoin affligé par un establishment financier myope, cupide, arrogant
et destructeur de la planète.

Un témoin affligé par un milieu d'affaires frileux, médiocre, parasite de
fonds publics et socialement irresponsable.

Un témoin affligé par des organisations d'affaires présomptueuses,
hypocrites, fallacieuses et socialement indifférentes.

Un témoin affligé par des organisations professionnelles et syndicales
figées, désuètes, rétrogrades et narcissiques.

Un témoin affligé par une classe politique lâche, sans vision, médiocre et
servile de l'establishment financier.

Un témoin affligé par un milieu journalistique, conformiste, complaisant
et inféodé au pouvoir financier des empires médiatiques.

Un témoin affligé par l'imposture d'une hiérarchie religieuse
matérialiste, dépassée, hypocrite et acoquinée aux pouvoirs politiques et
financiers.

Un témoin affligé par une population politiquement ignorante, naïve,
gâtée, insouciante, peureuse, accro à la surconsommation et endettée à
l'os.

Un témoin affligé qui s'accroche grâce aux rares exceptions de compétence,
d'authenticité, d'honnêteté, de transparence, d'écologie, de responsabilité
sociale et de solidarité humaine.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé