Crise du capitalisme mondial

Québec

Révolution de la pensée économique en vue (Andrew Haldane, Directeur de service à la Banque d'Angleterre et prochain économiste en chef)

The Revolution in Economics

By Andrew Haldane, Executive Director for Financial Stability at the Bank of England


Face à la crise mondiale, les grands financiers mondiaux se penchent sur d'autres modèles d'application du capitalisme.

Québec

Les banques, pas les déposants

Les Européens feront payer les banques

Le mécanisme devant permettre la faillite ordonnée de banques en difficulté est adopté à la dernière minute


Les Européens ont bouclé in extremis jeudi leur projet d’union bancaire, permettant la mise en oeuvre en 2016 de ce dispositif complexe qui doit éviter aux contribuables de payer pour les banques en cas de nouvelle crise.

Québec

Le temps des magouilleurs achève

Le Nobel Paul Krugman confirme mes analyses

Les ploutocrates à la Lanterne (d’après un chant révolutionnaire français) *

Cy n'entrez pas, écumeurs, prédateurs, et autres magouilleurs ! **


Ce n’est pas tous les jours qu’un chroniqueur et essayiste amateur a le bonheur de voir ses analyses validées et endossées par un prix Nobel d’économie, au point de le voir utiliser les mêmes idées, les mêmes images et les mêmes mots même si c’est dans une autre langue.

Québec

L'universitaire, professeur, chroniqueur et Nobel d'économie Paul Krugman souligne la distinction à faire entre bâtisseurs et écumeurs ou prédateurs

Paranoia of the Plutocrats



L'auteur croit que les Maîtres de l'Univers ne sont pas certains de la nature de leur succès. Il s'agit bien sûr de ces richissimes personnages qui s'engraissent en jouant avec l'argent des autres. Ces gens-là monsieur ne sont pas créateurs d'emplois.

Québec

Les excès du capitalisme sont en train de l'achever

Le «cynisme» de Wal-Mart et McDo déchaîne les critiques

À l’approche des Fêtes, les géants américains semblent chercher à pallier les bas revenus de leurs employés… sans augmenter leur salaire


Un magasin Walmart de l’Ohio qui lance un appel à l’entraide pour améliorer le Thanksgiving Day d’« associés » sous-payés. McDonald’s qui conseille à ses employés de vendre en ligne leurs cadeaux de Noël pour accroître leurs revenus. Cela pourrait avoir des apparences d’altruisme, mais… non. Ces démarches sont plutôt perçues comme des « aberrations » et des « artifices » visant à détourner les regards des failles du système de partage et de répartition des richesses.

Québec

Le pouvoir usurpé par les forces de l'argent

Vidéo

Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde



Depuis cinq ans, la banque d’affaires américaine Goldman Sachs incarne tous les excès et dérives de la spéculation financière. Après s’être enrichie pendant la crise des « subprimes » en pariant sur la faillite des ménages américains, elle a été sauvée de la faillite grâce à ses appuis politiques. Quand le krach financier traverse l’Atlantique, Goldman Sachs devient l’un des protagonistes de la crise de l’euro en pariant contre la monnaie unique, après avoir maquillé les comptes de la Grèce. Quand les gouvernements européens tombent les uns après les autres, "la Firme" en profite pour étendre son formidable réseau d’influence sur le Vieux Continent.

Québec

Mise en cause totale du Système, devenu irréformable

Aux origines du Mal



Le constat de scientifiques de plus en plus nombreux, 1) que, pour des raisons diverses et indubitables, le capitalisme extrême (le Système) ne peut plus être réformé et que la lutte contre la crise qu’il engendre implique désormais sa mise en cause totale.

Québec

La chute de l'empire

Crépuscule de LA civilisation



On s’attache ici, d’abord et pour nous situer dans ce que nous nommerions une “actualité civilisationnelle”, à un texte d’analyse de Paul Craig Roberts, moins pour ce qu’il nous apporte de nouveau que pour ce qu’il nous signifie de l’état de l’esprit et de l’état des choses, au cœur de ce qu’on a coutume de nommer la “civilisation occidentale”. Roberts s’y attache en évoluant sur le terrain qu’il connaît bien, qui est celui de l’économie et de l’application du capitalisme libéral, devenu une sorte de monstre qu'on nommerait “hyper-capitalisme”..

Québec

Les mêmes méthodes que la mafia

GAZ DE SCHISTE

Pennsylvanie : une famille contrainte au silence par des compagnies exploitant du gaz de schiste



WASHINGTON - Un accord à l'amiable sanctionné par la justice entre des compagnies exploitant du gaz de schiste en Pennsylvanie et un couple qui les poursuivait pour des problèmes de santé, interdit au couple et à leurs enfants de jamais parler de cette industrie en public.

Québec

Le sombre visage du néolibéralisme s'affiche désormais partout et dans tout

Détroit ou le néolibéralisme en action : Destruction du collectif, atomisation de l’humain



On annonce: la ville de Détroit qui fut le fleuron de l’industrie automobile a été déclarée en faillite le 18 juillet de l’an de grâce 13 après le deuxième millénaire! Décidément, le néolibéralisme est capable de tout! On pensait naïvement qu’une société, voire un individu peuvent être déclarés en faillite, mais nous n’aurons jamais pensé qu’une ville pouvait l’être.

Québec

« Le pire est à venir, tout le monde le sait. »

Le train fantôme du Lac-Mégantic: une métaphore bien réelle

Il n’y a pas eu simple «erreur humaine» ou «négligence criminelle», il y a plutôt eu erreur civilisationnelle


Lac-Mégantic n’est pas un « site de guerre » seulement en raison de l’ampleur de l’explosion du « train de l’enfer », mais surtout parce qu’il est l’expression violente de la destruction pacifiée et planifiée que reproduit quotidiennement l’économie capitaliste.

Chercher les vrais coupables

Les raisons profondes

La perte de deux navettes spatiales et la tragédie de Lac-Mégantic ont en commun l'instauration d'une culture de rentabilité au détriment de la sécurité.


La tragédie du Lac-Mégantic soulève une question de fond: comment une telle chose a-t-elle pu se produire? Les enquêtes en cours permettront sans doute d'identifier les causes immédiates de la tragédie, à partir de l'incendie dans l'une des locomotives jusqu'à l'arrivée du train dans le centre-ville de la municipalité de Lac-Mégantic.

Québec

Économie - « Les États-Unis ne souffrent plus d’un rhume mais de la peste bubonique »

Alerte second semestre 2013

Crise systémique globale II : seconde déflagration dévastatrice / explosion sociale à l’échelle planétaire



Le choc de 2008 a certes été violent, mais la réaction du système, des pays et des banques centrales, par leurs plans de sauvetage d’une ampleur sans précédent, a réussi à en camoufler les pires conséquences : déclassement de l’Occident en général et des États-Unis en particulier, assainissement forcé de l’économie, lourde chute d’un niveau de vie artificiel, chômage de masse, amorce de mouvements sociaux… ont pu être en partie négligés au profit d’espoirs de reprise entretenus par les politiques irresponsables de déversement de liquidités sur les systèmes bancaires et boursiers.

Québec

Essentiel pour comprendre la crise économique mondiale actuelle

Le 3 janvier 1973, nos États se sont fait hara-kiri…



Le 3 janvier 1973, la France abdique sa souveraineté monétaire, privant la Banque de France de ses prérogatives pour s’endetter auprès des marchés financiers. Résultat : quand autrefois notre Banque centrale prêtait à l’État à taux zéro, ce même État emprunte désormais à tour de bras, assurant ainsi une confortable rente à vie à des institutions financières internationales ; soit l’un des plus grands scandales de ces dernières décennies que même le pourtant fort prudent Michel Rocard a récemment dénoncé.

Québec

Les ravages de la crise au Royaume-Désuni

Disunited Kingdom: Crisis Leaves Britain Deeply Fractured

Christoph Scheuermann


La crise économique entraîne le Royaume-Uni à la dérive, creusant des écarts importants entre les riches et les pauvres, entre les immigrants et les Britanniques de souche, entre les Anglais et les Écossais. Avec la montée du parti anti-européen UKIP, la Grande-Bretagne est à la croisée des chemins.

Québec

Combien la Caisse de dépôt va-t-elle perdre dans la prochaine tempête parfaite ?

World faces ‘perfect storm’ as liquidity dries up



Les taux d'intérêt pour les emprunts à court terme en Chine ont atteint des sommets records alors que les liquidités bancaires sont de plus en plus rares, ce qui risque d'entraîner une crise financière mondiale comparable à celle de 2008.

Québec

Vigile en parle depuis le début de l'année

Gare au prochain tsunami financier



Toutes les grandes défaites se résument en deux mots : trop tard", affirmait le général MacArthur. Allons-nous attendre qu'il soit trop tard pour comprendre la gravité de la situation ? Allons-nous attendre qu'il soit trop tard pour rompre avec des stratégies qui nous mènent dans le mur ?

Québec

Il presse de définir une stratégie pour éviter d'être entraînés au fond

L’économie mondiale au bord du gouffre



Le diplomate Charles-Maurice de Talleyrand se plaisait à répéter que « la vraie force est de savoir se limiter ». Ceci est vrai dans tous les domaines, y compris l’économie. Cependant, l’esprit de lucre qui anime les hautes sphères de la finance conduit à accumuler des richesses complètement déconnectées de l’économie réelle. La bulle de la dette enfle, atteignant un niveau jamais vu dans l’histoire du monde. Il est utile d’avoir à l’esprit quelques chiffres clés résumant la situation économique sans issue dans laquelle se trouve l’humanité. Cher lecteur, accrochez-vous quant au nombre de zéros.

Québec

C'est un ancien secrétaire-adjoint au Trésor des États-Unis qui le dit

The Social Cost Of Capitalism — Paul Craig Roberts



L'ancien secrétaire-adjoint au Trésor des États-Unis, Paul Craig Roberts, affirme que les économistes ne se préoccupent plus assez de nos jours des coûts sociaux du capitalisme alors que ceux-ci se multiplient de toutes parts. Il donne en exemple la pollution de l'air, de l'eau, des sols miniers, de l'exploitation du pétrole par fracturation, des déversements d'hydrocarbure dans la nature, des fertilisants chimiques, des OGM, des pesticides, de la radioactivité issue des accidents nucléaires, sans compter la pollution des aliments par les antibiotiques et la production d'hormones synthétiques. La mondialisation et la dérégulation des marchés entraînent également des coûts faramineux pour les citoyens de la planète. Et la liste des méfaits du capitalisme ne s'arrête pas là...

« Retrouver les zones d'équilibre »

Questions d’images

Retour à la case départ



J’ai toujours éprouvé pas mal de pudeur pour ne pas dire de grande réserve devant les réflexions absolutistes des millionnaires visionnaires. Je suis de la catégorie de ceux qui adhèrent plus simplement à ce que disait Coluche, lorsqu’il divisait le monde en deux : ceux qui parlent de la fin du monde et les autres qui craignent la fin du mois !

Québec

Les dégâts du capitalisme de casino

The roving eyes

A post-history strip tease


Version abrégée d'une conférence donnée lors du 13e séminaire du «Political Solidarity Don Juan Chavez in memoriam» de l'Université de Saragosse en Espagne.

Québec

Tout le monde en parle (non, pas l'émission de Guy-A.)

Et si le krach revenait !



LE FAIT D'ARMES DE RAJAN DATE DE 2005 lorsque, économiste en chef du FMI, il avait plombé l'ambiance lors de la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole, la conférence estivale de la Réserve fédérale américaine, en mettant en doute la foi, à l'époque générale, dans l'autorégulation du capitalisme financier. Les événements ont ensuite donné raison à l'économiste indien et Alan Greenspan lui-même dû reconnaître qu'il y avait bien une faille dans le système.

Québec

Le mouvement vers la mondialisation tire à sa fin

L’OMC menacée de disparition

Les négociations du cycle de Doha piétinent pendant que se multiplient les accords de libre-échange bilatéraux


Tim Groser, candidat à la succession de Pascal Lamy à la direction de l’OMC, s’inquiète pour l’avenir de l’organisation: «L’OMC, qui devrait être au centre du commerce mondial, connaît un grave problème: elle court le risque de devenir inutile», dit-il.

Québec

Le capitalisme, un système à revoir

La responsable des malheurs du monde : la « end bottom line »



Divers auteurs cherchent à définir les responsables des malheurs du monde en citant tel ou tel groupe humain (franc-maçonnerie, juifs, etc.). C’est une erreur, montre Alain Benajam. Nous souffrons tous d’un système et c’est ce système qui doit être revu.

Québec

Ils disent ça à chaque fois qu'un scandale éclate. On attend toujours...

Le G20 veut s’attaquer aux racines du secret bancaire



Washington — Les pays riches et émergents du G20 ont «exhorté» vendredi la communauté internationale à s’attaquer aux racines du secret bancaire et à «faire davantage» pour soutenir une reprise économique fragmentée et fragile.

Québec

Il ne s'agit pourtant pas d'un phénomène nouveau. Pourquoi a-t-on fermé les yeux jusqu'ici, et pourquoi les ouvre-t-on maintenant ?

Pleins feux sur l’évasion fiscale



L’ICIJ a mis la main il y a plusieurs mois sur un disque dur contenant une importante quantité d’informations inédites. Celles-ci promettent de nombreuses révélations dans les prochaines semaines. Les informations auraient filtré depuis deux sociétés offrant des services offshore à Singapour et aux îles Vierges.

Crise économique et financière mondiale

C’est le mur !

La chance des Québécois


Que cela nous plaise ou pas, nous sommes donc condamnés à affronter cette crise collectivement, et la question de savoir quelle sera notre collectivité de référence va se poser très rapidement.

Il est bien évident que l'évasion fiscale (paradis fiscaux) est un "effet", et surtout pas une "cause" du manque à gagner de l'État. On peut la mentionner, mais surtout pas la combattre... Quelle rigueur!

Politiques économiques

L’austérité n’est pas un choix, mais une nécessité

Les hausses d’impôts dans les pays où le niveau de la fiscalité est déjà élevé entraînent deux types de difficultés : l’évasion fiscale et l’exode de travailleurs spécialisés et d’entrepreneurs.


Si les possibilités de hausser les impôts sont limitées, les gouvernements devront forcément procéder à des compressions de dépenses, et notamment des dépenses « discrétionnaires », c’est-à-dire celles liées aux programmes sociaux. Il s’agit là d’opérations politiquement suicidaires, puisqu’elles se soldent généralement par l’absence de « gagnants » et un nombre élevé de « perdants ». Et pourtant la nécessité de telles opérations paraît de plus en plus évidente.

Un ex-président américain accuse Obama d’être un assassin

Par Bill VAN AUKEN


La rubrique écrite par Jimmy Carter, le 39ème président des Etats-Unis, et publiée lundi dans le New York Times, constitue une condamnation exceptionnelle du gouvernement Obama, de sa pratique de l’assassinat, de ses violations criminelles du droit international et de la constitution américaine.

On vous a endettés, alors maintenant, payez et fermez vos gueules! Où donc se situe le déni?

Un Québec dans le déni

La pire crise économique à secouer le Québec depuis 100 ans est peut-être à nos portes. J'espère avoir tort, mais les lois de la probabilité sont telles qu'il est téméraire de les ignorer.


Sylvain Goulet - L'auteur est vice-président principal et conseiller en placement dans une grande firme nationale. Il s'exp...