Une presse omnipotente redoutable

Tribune libre 2008

[Michel David prévient Mario Dumont->12496] : « …un conflit avec la presse n’est
peut-être pas ce dont l’ADQ a le plus besoin en ce moment. » Et ceci en
réponse à Dumont qui, après les accrochages journalistiques à son congrès,
déclarait à la radio : « Il n’est pas impossible qu’on mette notre pied à
terre avec certains d’entre eux. » Si David redoutait une attaque sur
lui-même, on peut croire que Dumont aimerait en découdre avec petipratte
qui lui livre une lutte à finir(cf billet Tribune libre : [Autonomie vs
boutons à Ottawa->12419]).
L’article de David apporte quelques exemples « inattaquables » démontrant
l’essentiel rôle « révélateur » de la presse. Il en déduit l’immunité
historique de sa profession. Ce point de vue serait moins biaisé si les
journalistes évoluaient en situation de concurrence. L’actuelle
concentration de la presse canadian aux mains de Bay Street ne favorise pas
une enquête approfondie sur la fondation Jean Charest, le pont d’or entre
l’ambition de PM du Canada et la mission de neutralisateur du Québec. (cf
Me Louis Lapointe sur Tribune libre)
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Ouhgo (Hugues) St-Pierre196 articles

  • 147 085

Fier fils de bûcheron exploité. Professeur retraité d'université. Compétences en enseignement par groupes restreints, groupes de réflexion, solution de problèmes. Formation en Anglais (Ouest canadien), Espagnol (Qc, Mexique, Espagne, Cuba), Bénévolat latinos nouveaux arrivés. Exploration physique de la francophonie en Amérique : Fransaskois, Acadiens, Franco-Américains de N.-Angl., Cajuns Louisiane à BatonRouge. Échanges professoraux avec la France. Plusieurs décennies de vie de réflexion sur la lutte des peuples opprimés.





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    20 mars 2008

    A monsieur le même,
    La «conversation nationale» est mal commencée quand je vous lis. Le dépit que vous m'attribuez sans me connaître semble être votre marque de commerce. La moquerie aussi. Vous n'êtes même pas capable d'écrire mon nom correctement. Je me demande pourquoi, sur ce site, on tolère de telles interventions.
    Pierre B.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    20 mars 2008

    Messieurs, un pommier ne produit pas des prunes.
    On peut regretter Lesage, Saint Lévesque ou même Dany Boy, mais Daniel père, qu'a-t-il produit? Il a produit Daniel (love-in) Fils et il a produit Pierre-Marc viaduc écolo/Jet-set.
    Cependant, Monsieur Bée, le sujet n'était-il pas la médiacratie?
    Êtes-vous donc Harperiste guerre avec les jeunes Québécois en Afgh. après recrutement au Secondaire? Êtes-vous viré fédé par dépit?

  • Archives de Vigile Répondre

    20 mars 2008

    Réponse a Pierre B.:
    En effet,j'ai lu la biographie de Daniel Johnson par Pierre Godin(que j'ai vraiment adorée),et l'on peut que trop comparé À aujourd'hui.Saviez-vous que il avait proposé,dans son programme,une constitution Québecoise?
    Comme il le disait, il préparait l'indépendance du Québec.Pauvre de lui,car le Québec ne sait que trop peu qu'il a été,ce qu'il est.Si Jean Lesage est le père de la révolution tranquille, "Dany boy" est incontestablement, le père de l'identité Québecoise.Pas franco-canadienne, de nationalité Québecoise.Maleureusement,on l'a oublié.
    Espèrons que l'histoire se répétera,qu'après L'Union National,un parti amènera,cette fois ci,l'indépendance dans nos murs. Vive le Québec libre!

  • Archives de Vigile Répondre

    20 mars 2008

    Tout ce que vous dites est sans doute vrai. Mais les indépendantistes, en ces temps-ci, ne font que chiâler après le régime fédéral mais sont incapables d'en proposer un autre. Ils sont dans ...l'attente que le peuple soit prêt.
    Preuve: le dernier Conseil national est retourné à l'Union nationale. Je m'ennuie de Daniel Johnson, père. Relisez ÉGALITÉ OU INDÉPENDANCE et vous verrez, qu'à l'époque, les forces politiques du Québec étaient autrement plus agressives conrew le fédéral que ne l'est votre chère Pauline nationale.
    Pierre B.