Une couronne d'épines

Billet de Caroline


Dans le but d’éviter une lutte fratricide qui aurait mené

les deux formations souverainistes à s’étriper

M. Duceppe fait marche arrière.
Certains diront que les appuis

lui étaient insuffisants.

Peu importe, le chef du Bloc

a pris une décision intelligente.
Bien que Madame Marois

ne fasse pas, comme André Boisclair,

l’unanimité chez les péquistes

un couronnement rapide,

dans ce même esprit de « contre-affrontement »,

permettrait au parti l’économie d’un temps et de sang

qu’il n’a plus à perdre.

L’unanimité péquiste, de toute façon, ne fait pas toujours

celle de la population, laquelle

paraît plutôt réceptive

à l’idée de voir l’ancienne ministre

succéder à son ancien chef.

« Où était le PQ,

interroge le correspond du Devoir à Paris

Christian Rioux,

pendant que Montréal se bilinguisait,

pendant qu'on introduisait l'enseignement de l'anglais

en première année,

qu'on saccageait les programmes d'histoire,

que Justin Trudeau souhaitait l'abolition des écoles françaises

et que les vieux loyalistes canadian fêtaient

la naissance de "leur" pays à Vimy ? »
Le PQ se dépetitpéqurisait.
Cette couronne, fut-elle d’épines

aurait le mérite

de nous enlever celle du pied.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 564

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Jacques Bergeron Répondre

    13 mai 2007

    En effet, en se retirant, Gilles Duceppe a répondu à vos attentes,et aux miennes, sans oublier celles de plusieurs autres personnes, et nous a enlevé la couronne d'épines que vous souhaitiez enlever à notre parti et à ses militants et militantes.
    Bravo et merci pour avoir écrit cet article.