Qui s'effrite et qui est usé?

Élections fédérales - 2011 - le BQ et le Québec



[Jean-Hermann Guay se force pour écrire dans cyberpresse du 23 avril->37365] un article destiné a déprimer quiconque appuie le Bloc afin que de tels appuis se réduisent et créent au Québec l’impression d’un retour en force du fédéralisme centralisateur, arbitraire, unitaire, inféodant et dangereux pour le Québec.

Si le Bloc comme le Parti Québécois se sont usés, c’est à force d’accorder aux fédéralistes, au pouvoir centralisateur d’Ottawa, brandon politique de l’oligarchie de Bay Street à Toronto, celle qui vient de
chiper $40,000,000,000 (quarante milliards) à notre Caisse de Dépôt, tout le temps et tout le loisir nécessaire pour faire la preuve de leur utilité pour le Québec.

ils ont fait et font encore la preuve du contraire mais trop de Québécois conditionnés par les médias ne s’en rendent toujours pas compte. Trop de Québécois sont absolument incapables de voir comment on s’est fait et on se fait encore avoir, comment les fédéralistes et le gouvernement d’Ottawa avec son oligarchie de Toronto nous ont fourrés et nous fourrent encore au coton pour la simple raison que le travail se fait en douce.

La propagande officielle se charge de mentir à pleins écrans et à pleines pages et les Québécois mordent encore.

Bien rémunérés pour leur travail de propagande anti-Québec, Jean-Hermann Guay, André Pratte et Vincent Marissal ne perdent jamais une occasion de semer le doute et la peur chez une population québécoise
dont une partie encore trop grande est ignorante des réalités de la géopolitique et de la politique et, par conséquent, demeure vulnérable. La propagande, qui emploie les moyens de la perte de confiance en soi et de la peur qui paralyse, réussit encore avec ces gens sans défense.

Derrière, un Ti-Paul Desmarais capable de mettre un insignifiant à la tête du gouvernement de la France mais qui ne sait plus quoi faire avec Jean Charest qui l’a profondément déçu. Au Canada, il sait qu’il ne peut compter sur les conservateurs de droite pour prendre le Québec d’assaut, encore moins les libéraux du savant professeur Ignatieff.

Il ne lui reste donc que les Néo Démocrates, les gauchisants de droite, non pour gagner une élection, ce dont ils sont incapables, même au Canada anglais qui ne leur fait pas confiance et se méfie d’eux, du moins
pour nuire au Bloc jusqu’à lui faire perdre la faveur populaire au Québec.

Tout ce que les Néo-Démocrates peuvent gagner au Québec, c’est le vote négatif, qui a tellement fait de tort dans le passé au point de réduire le pouvoir politique du Québec à presque zéro en face du
Rest of Canada.

Trop de Québécois n’ont aucune idée du principe stratégique de concentration et d’économie de l’effort et que, suivant ce principe, pour hisser le Québec en position de force en face d’Ottawa, il faut voter
massivement pour le Bloc et reporter massivement le Parti Québécois au pouvoir dès la prochaine élection.

C’est à cette condition seule que non seulement le Québec va s’imposer comme un État mais pourra récupérer les pouvoirs indispensables sur le plan de la fiscalité et du développement économique.

Finalement, le Québec guidé par Pauline Marois, le Parti Québécois renouvelé et déterminé et Gilles Duceppe qui l’appuie à Ottawa de toutes ses forces, deviendra enfin un pays, ce qu’il est dans les faits (de facto) mais privé des pouvoirs essentiels.

L’INFÉODATION DÉGRADANTE QU’ON NOUS IMPOSE CONTINUE DE NOUS AFFAIBLIR. C’est ce que veulent les oligarques, Paul Desmarais en tête, qui cherche à tout privatiser,
comme en France, afin d’augmenter sa fortune. L’argent est tout ce qui compte pour les oligarques et tant pis pour les peuples inféodés et servilement soumis. Ce que veulent les oligarques, c’est que le Québec et aussi le Canada deviennent comme l’Angleterre de Margaret Thatcher et les États Unis de Ronald Reagan. Ces deux peuples ne s’en sont jamais relevés. Dans les deux cas, la fortune collective est détenue en otage par une poignée d’individus.

Avec le Bloc et le Parti Québécois renouvelé. le Québec a encore la possibilité de s’en sortir, et que les Québécois ne se laissent pas prendre au jeu de propagande des agents de Paul Desmarais: André Pratte, Vincent Marissal et Jean-Hermann Guay entre autres.

Que tous les Québécois se procurent et lisent: L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie. Par Hervé Kempf. Éditions du Seuil.

JRMS

Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 250 471

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



19 commentaires

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    27 avril 2011

    @ Henri Marineau?
    Vous avez écrit à JRMS: «J’ai un peu de difficulté avec l’opinion plutôt négative, voire mesquine, que vous portez sur le jugement des Québécois, ce peuple qui est le nôtre...».
    Ah? Et si, plutôt que de bercer les Québécois dans leurs illusions, nous leur disions non seulement la vérité politique, mais aussi la vérité sur eux-mêmes, soit qu'ils sont aujourd'hui pour la plupart une nation relativement ignorante, qui ne se donne même plus la peine d'aller voter? Ou un peuple qui, avec une logique infantile, justifie son désengagement et son désintérêt pour la chose politique, disant que c'est la faute à Charest, et bla-bla-bla... alors que justement, de voter pour expulser Charest de l'Assemblée nationale, serait précisément la bonne chose à faire?

  • Laurent Desbois Répondre

    26 avril 2011


    http://www.threehundredeight.blogspot.com/
    Cons 10, lib 14, NPD 6, Bloc 44, ind 1
    Loin d’être le cataclysme que Radio-can nous annonce et …. Tout est possible!!!!
    But it is in Quebec where the most changes have occurred. The New Democrats have picked up four seats, one each from Bloc and Conservatives and two from the Liberals.

  • Archives de Vigile Répondre

    26 avril 2011


    En effet monsieur Dubois. Tous ces journalistes sont
    soumis a Gesca sans oser la moindre critique.
    JRMS

  • Jean-Renaud Dubois Répondre

    25 avril 2011

    Bonsoir,
    Permettez que je corrige le début de votre première phrase :
    .... « Jean-Hermann Guay a reçu une commande de Gesca pour écrire dans cyberpresse du 23 avril un article destiné a déprimer quiconque appuie le Bloc... »
    Ne serait-ce pas plutôt la réalité M. Sauvé ?
    Bonne soirée,
    Jean-Renaud Dubois
    Sainte Adèle

  • Archives de Vigile Répondre

    25 avril 2011


    Monsieur Marineau,
    J'ai écrit "trop". Je n'ai pas écrit "tous".
    Il y a une nuance je pense.
    JRMS

  • Archives de Vigile Répondre

    25 avril 2011

    "TROP DE QUÉBÉCOIS SE FONT AVOIR...TROP DE QUÉBÉCOIS MORDENT ENCORE..."
    J'ai un peu de difficulté avec l'opinion plutôt négative, voire mesquine, que vous portez sur le jugement des Québécois, ce peuple qui est le nôtre et avec qui nous désirons bâtir un pays!...Je ne crois pas que ce soit la meilleure manière de s'attirer sa sympathie!
    Henri Marineau
    Québec

  • Jean-Pierre Bouchard Répondre

    25 avril 2011

    La direction de Vigile tout comme les lecteurs ont intérêt de savoir que le journaliste Bellavance de La Presse participe à l'émission de ligne ouverte anglophone du réseau fédéral CPAC et en commentant les -sondages- c'est intéressant de relater que c'est en riant et en se bidonnant complètement aujourd'hui devant l'animateur canadian et la journaliste canadian qu'il prédit au mieux un trentaine de députés BQ et peut être moins le 2 mai allant jusqu'à prédire le déclin du BQ, sa disparition et en même temps la fin de l'enjeu de la souveraineté au Québec.
    Mentionner cela de la part d'un réseau peu écouté par les Québécois ne sert qu'à rappeler qu'effectivement le sondage de jeudi est une opération majeure d'influence produite par La Presse de Gesca. On a prétendu souvent de plus que les journalistes de la base de La Presse ou logé à Ottawa ou Québec comme correspondants on ne pouvait établir une position subjective de leur part s'ils sont souverainistes ou fédéralistes. Faux! Ce Bellevance peu connu par rapport à Marrissal est un fédéraliste aussi enragé que le premier.
    La Presse continue de leurrer encore des milliers de gens qui croient que ce journal en est un d'info général. La Presse est une machine de guerre de A jusqu'à Z sans exception. Tous les journalistes de SRC tous fédéralistes probablement pas. Ceux de Gesca le sont tous on s'en est assuré.
    La mode de nos jours est de se défendre de la théorie du complot. Le complot n'existe pas ce qui existe toutefois c'est la convergence d'intérêts économiques qui déterminent pourquoi les sondages sont ciblés et orientés ou pourquoi ils sont si rares parfois ou si fréquents à d'autres moments.
    Pas de sondage aujourd'hui mais demain ce sera quoi?

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    25 avril 2011

    Et si les roublards de langue française n'étaient que naïfs? Le policier Dagenais, devenu "porte-ballon" conservateur dans Saint-Hyacinthe, s'exprimait dans un "non-débat" parmi les autres candidats(moins le libéral) au sous-sol de la cathédrale, avant de filer à l'anglaise pour échapper aux questions:
    Moi, je vous dis que le Québec peut-être lui-même dans un Canada uni. Quand j'entends dire que le Canada, c'est l'anglais! Voyez, je porte un nom bien français et je m'en vais à Ottawa pour mettre votre ville au pouvoir! J'ai fait du syndicalisme policier pendant 20 ans, j'ai appris à parler aux boss... Et l'environnement, on y pense nous autres aussi, chez les Conservateurs, les émissions de GES par l'automobile... et en plus, si je ne vis pas dans le comté, soyez certains que je m'achèterai une propriété dès le lendemain de l'élection...
    Pas sûr qu'il voyait autre chose dans ses phrases creuses que son chèque de canadianisateur stipendié.

  • Archives de Vigile Répondre

    25 avril 2011

    J'écoutais Jean Lapierre ce matin a LCN .
    Selon la comère des fédéralistes de LCN ,le bloc est en panique et ils sont aller chercher Parizeau pour sonner le rappel des radicaux.
    Comme langue de vipère fédéraliste...Lapierre c' est dur a battre.
    Quand il as ensuite parler de Jean Chrétien qui as baffouer la loi référendaire durant le référendum et qui as passer une loi ou meme avec 50% des votes peu importe la question ,les résusltats d'un éventuel référendum ne serait pas reconnu et bien Jean lapierre n'as pas présenter son ancien chef comme d'un radicial qui sonnait le rappel des radicaux fédéralistes.
    Pourtant Dion et Chrétien c'est le summum du radicalisme chez les fédéralistes qui sont prêts a toute les bassesses pour refuser de reconnaitre une majorité pour le oui a un prochain référendum sur l'indépendance.
    Ensuite en bon fédéraliste au service de Péladeau ,il as pomper l'irrésitible remonté dans les sondages du NPD au québec.
    Tant qu'as Vincent Marissal de chez Gesca hier a RDI ,il as parler du succès du NPD en le comparant a un nouveau char que les québécois seraient en train de se magaziner .`
    Plus primaire que cela tu meurs dans l'heure qui suis.
    Selon Marissal ,les Québécois le regarde ,le trouve beau,intéressant ,aimerait l'essayer.
    Chez Gesca on est pret a tout pour minimiser l'importance du choix des quécécois que l'on infantilise avec des comparaisons qui sont digne de l'age mental d'un enfant de cinq ans .
    L'intéret de Gesca- Desmarais-La Presse saute aux yeux
    Bob Rae un ancier du NPD ,Chrétien, La presse et Desmarais forme un tout.
    En fait le message autant chez les conservateurs de Péladeau- LCN que des libéraux-Gesca-La Presse est qu'il faut utiliser le NPD comme cheval de troie fédéraliste pour d'abord se débarasser du bloc puisque les québécois sont réfractaire depuis 2 décenies a voter Conservateur ou Libéral ce qui empêche les libéraux et lex conservateurs d'avoir les coudées franche pour mettre les Quécécois a leur place comme l'exige le roc.
    Donc pour Gesca Desmarais et Péladeau Lcn il faut faire du hype et pomper a outrance le NPD pour faire croire aux québécois qu'ils ont une option différente ^,une alternative mais qui en fait n'en est pas une mais qui est un parti encore plus centralisateur que les libéraux et les conservateur ce qui n'as pas échappé au reste du Canada.
    En prime un défaite d'Ignatieff permettrait a l'ultra fédéraliste Bob Rae de se porter candidat a la chefferie libéral supporter par sa propre famille les Desmarais , Chrétien et quelque bon coup de langue de l'éditorialiste a gage sans scrupule André Pratte toujours prêt a donner le p'tit coup de pied vicieux des fédéralistes dans le dos des indépendantistes en échange de ses 30 deniers offert par Desmarais .

  • Éric Messier Répondre

    25 avril 2011

    Bravo, surtout le passage "Derrière, un Ti-Paul Desmarais..."
    Incroyable à quel point La Presse et cie est devenu un véritable torchon propagandiste (menteur) à force d'extrémisme.
    À preuve, mettre Monsieur Moustache à la Une sur la base d'un sondage bidon.
    Les gommes de La Presse, Pratte, Lysiane et tous les autres, n'ont-ils donc aucune fierté? Comment peuvent-ils dormir le soir? Seulement avec l'assurance d'une bonne paie?
    Ne sont-ils pas honteux de passer de plus en plus pour les clowns nationaux?
    Je fais suivre.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    24 avril 2011

    Mme Pelletier dit: "Les journalistes des différents médias québécois sont tous contre nous, ne voient-ils pas, hormis leur sécurité d’emploi, qu’ils mettent le Québec aux enchères.
    Moi, j’ai du mal à mon peuple qui se fractionne et se laisse manipulé par des monopoles d’état ou privé."
    Même que ces "journalistes", "d'expression française", insistent ici, sur Vigile, pour tromper cette population déculottée. En effet, ils ont bien préparé leur coup: rendus ignorants par la concentration médiatique et par le décrochage d'un enseignement dénationalisé, appauvris par la délocalisation d'industries et de l'économie, par le rapt des richesses naturelles. Ne restait plus que l'esclavage en rendant ce peuple à la merci des petits salaires non syndiqués. (Aurions-nous pu attendre plus agressif de la part du ROC?) Donc, il n'est plus temps de paniquer. Duceppe fait ce qu'il faut pour avertir les Québécois de l'arnaque. S'ils ne comprennent pas, ils ne seront de toute façon plus récupérables par après, pour la fièrté à se voter un pays.

  • Laurent Desbois Répondre

    24 avril 2011

    et voila deux NDP au Québec.... et ils feront passer quelques conservateurs!!!!
    Good move Jack!!!!
    http://www.theglobeandmail.com/news/politics/where-the-parties-stand-after-fourth-week-of-2011-election/article1996756/?from=1996754

  • Laurent Desbois Répondre

    24 avril 2011

    « Comme plusieurs, j’ai été tenté par le NPD. Puis, je suis allé à une assemblée où participaient tous les candidats de ma circonscription. Avec effroi, j’ai découvert que le candidat du NPD parle très laborieusement français.» Hé Jack, peux-tu imaginer l’inverse en Ontario ou BC???
    Dans ces fameux sondages ballounes, je n’ai pas vu de distribution Franco-Anglo!!!!
    Sur ma rue, il y a un seul bonhomme qui a mis des affiches « JACK NDP ». C’est le seul anglo dans le coin et il a honte de voter libéral! Cela ne changera absolument rien dans le résultat ici, sauf 2$ pour Jack!!!

  • Jean-Pierre Bélisle Répondre

    24 avril 2011

    La métaphore du Harfang des neiges.
    Deux taxidermistes s’étaient arrêtés devant une vitrine de magasin et avaient immédiatement commencé à critiquer la façon dont un harfang des neiges leur semblait avoir été empaillé.
    Au goût de ces « professionnels », le montage de notre symbole aviaire était de bien mauvaise facture.
    "Il a plus l’apparence d’un toothpick que d’un Ookpik" dit l’un. "Ses plumes lui donnent un air hirsute… et la position ses pieds sur la branche est vraiment mal foutue ! "
    "Ses yeux ne sont pas naturels et ses ailes ne sont pas en proportion de sa tête » s’exclama un autre.
    Tandis qu’ils faisaient le procès du taxidermiste, le harfang tourna la tête, leur fit un clin d’œil, puis se dirigea vers le sol.
    *
    Qui nous effrite et qui nous use ?
    Depuis des mois, par grandeur d’âme et souci d’ouverture, Vigile a accueilli plus que son lot de propagande virale, camouflée sous la plume passagère de grogneurs et de grincheux qui remettaient en cause la pertinence du Bloc pour nous désarmer moralement.
    Comme au baseball, une grosse manche se dessine et notre joueur est au troisième but. Ne nous laissons pas distraire par le comptoir à hot-dogs tandis que se joue l’issue du match.
    Don’t die on third !
    JPB

  • Archives de Vigile Répondre

    24 avril 2011

    Et Layton est un bon exécutant, c'est le moins qu'on puisse dire. Tout le monde sait qu'il y a une règle du parlementarisme britannique selon laquelle un chef de parti ne fait pas campagne dans la circonscription d'un autre. Misant probablement sur «l'ignorance» des Québécois en la matière, le «gentil» et «doux» Layton vient de passer outre à cette règle en débarquant en force chez Duceppe. En d'autres termes, Layton s'essuie déjà les pieds sur le Québec et les Québécois. Personne ne pourra dire le matin du 3 mai qu'il n'avait pas vu l'arrogance et le mépris du «bon Jack». Mais à quoi s'attendre d'autres d'un chef de parti ontarien?

  • Archives de Vigile Répondre

    24 avril 2011

    Merci RMS, c'est exactement ce que je crois être le noeud de toute l'affaire. On ne prend pas assez conscience de la puissance de cette oligarchie. On risque même, ne serait-ce qu'en l'évoquant, de passer pour des théoriciens du grand complot. Cette accusation est la nouvelle et ultime arme de défense pour ridiculiser celles et ceux qui croient et clament que l'information est lourdement contrôlée au Québec; mais pas seulement au Québec, ce phénomène s'accentue un peu partout dans le monde dit "démocratique".
    Vivement la promotion du travail d'Hervé Kempf. Ce livre devrait être proposé dans tout curriculum d'éducation citoyenne.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 avril 2011

    M.Sauvé,
    Comment informer la population alors que peu de gens sont politisés et ce n'est pas le PLQ avec Charest qui va instituer l'enseignement de la politique dans l'éducation.
    L'ignorance est le meilleur allié des oligarchies qui vole les peuples de leurs richesses respectives, mais surtout qui les dépossède de leur appartenance nationale.
    On peut se remettre d'une faillite matérielle collective, les québécois sont travaillants malgré ce qu'en disent les lucides, mais de le perte de son identité nationale, là je me demande.
    Déjà que par l'immigration massive, le paysage démographique a tellement changé, pas de retour en arrière possible, et quand on regarde en avant, l'intégration semble difficile à réaliser. Parmi les visages aperçus à Montréal, le sentiment ressenti est étrange.
    Les journalistes des différents médias québécois sont tous contre nous, ne voient-ils pas, hormis leur sécurité d'emploi, qu'ils mettent le Québec aux enchères.
    Moi, j'ai du mal à mon peuple qui se fractionne et se laisse manipulé par des monopoles d'état ou privé.
    L'indépendance du Québec est devenue une urgence où s'entassent les souverainistes qui attendent leur tour pour exprimer leur mal-être dans ce Canada., mais la seule porte ouverte pour faire entendre leurs voix est une petit papier où faire une croix pour choisir la médecine approprié à leur désir d'être.
    En bloc, pour le Bloc mais ici sur Vigile, je m'adresse à des convertis., mon travail est ailleurs dans ma circonscription.
    Lise Pelletier, membre du RIN

  • Archives de Vigile Répondre

    24 avril 2011

    Bonjour M.Sauvé
    Jack Layton est aussi vide qu'une coquille d'oeuf mais il est coloré.
    Joyeuses Pâques
    P.S. Hier avant-midi, Radio-Canada a lu un message du vigilien Jacques Noël qui demandait aux animateurs trop enthousiasmés de la montée de Jak Layton de se fier à des sondages crédibles autres que ceux de Gesca gonflés à l'hélium.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 avril 2011

    == Oui , effectivement dans notre combat de libération l'information est le nerf de la guerre et celle-ci est vraiment quasi entièrement aux mains de nos ennemis jurés prêts à tous les crimes pour règner sur notre territoire notre argent et nos politiques
    == En vidant nos caisses en déménageant à Toronto nos institutions en nous fermant le monde les fédéralistes pensent vraiment nous gader peureux et colonisé
    == Les fait de ne pas voter très majoritairement Bloc et PQ donne à nos destructeurs un pouvoir incroyable tout en mettant en danger l,existence même de notre Nation francophone
    == Je crois cependant que l'arnaque du NPD fabriquée par les médias et les sondages bidons nuira beaucoups plus aux Conservateurs et aux Libéraux qu'au Bloc en énervant tous les patriotes Québecois qui iront tous voter.pour rebalancer le tout
    ==Merci Jack Canada député de Toronto de faire sortir le vote du Bloc
    TÉTRAÈDRE