Questions à Jean-Martin Aussant

Option nationale - Jean-Martin Aussant


Monsieur Aussant,
Il est maintenant connu que vous êtes actuellement en processus de réflexion quant à la création d’un nouveau parti indépendantiste. Compte tenu du sur place dans lequel le PQ nous a enlisés depuis des décennies, je ne peux vous blâmer d’avoir une telle intention.
Toutefois, à la lumière des informations dont je dispose pour juger des convictions politiques qui vous animent pour appuyer votre démarche, je me dois, en tant que citoyen ordinaire, indépendantiste depuis la création du PQ, de vous poser quelques questions, en vrac, pour m’éclairer sur Jean-Martin Aussant, le politicien indépendantiste :
-Que répondez-vous aux inquiétudes de certaines personnes concernant votre mince expérience en politique?
-Considérant le climat politique actuel envers la cause indépendantiste, comment comptez-vous rallier les options diverses qui sont sur la table?
-Comment réagissez-vous à l’assertion selon laquelle la création d’un nouveau parti indépendantiste risque de diviser le vote et, conséquemment, de nuire à la cause?
-Concernant votre proposition d’impliquer davantage la relève dans le discours indépendantiste, quelle est votre stratégie pour y parvenir?
-Pourquoi privilégier la création d’un nouveau parti au lieu de procéder à la mise sur pied d’une coalition nationale?
-Avez-vous la ferme intention de remettre à la une l’indépendance du Québec et, par le fait même, d’en faire votre cheval de bataille? Si oui, comment?
-Où en sont vos discussions avec les députés démissionnaires? Jugez-vous opportun de leur lancer une invitation à se joindre à vous dans votre processus de réflexion?
-Considérant votre aversion pour le cynisme qui gruge la crédibilité des politiciens, comment comptez-vous y remédier?
-Croyez-vous en l’importance d’impliquer les vieux routiers de l’indépendance dans votre réflexion? Si oui, lesquels? Sinon, pourquoi?
-Quelles sont, selon vous, les qualités essentielles qu’un leader politique doit posséder?
-Enfin, si vous aviez à convaincre l’électorat québécois des bienfaits de l’indépendance, quels seraient vos arguments?
Croyez, M. Aussant, en la sincérité qui m’anime dans les questions que je vous adresse tout en espérant que vous daignerez bien y répondre avec la même sincérité!
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1784 articles

  • 1 211 475

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    7 août 2011

    M. Marineau,
    Faites confiance à votre peuple. Il trouvera bien le moyen d'agir conformément à ses intérêts supérieurs. Notre rôle, comme indépendantistes est de lui donner les outils qui le guidera vers sa haute destiné. Nous vous convions à participer à une étonnante révolution dès cet automne. Si vous n'arrivez pas à surmonter vos peurs d'ici là, vous devrez vous résigner à rester coller au PQ et à sa gouvernance provinciale.
    Faire l'indépendance demande du courage, M. Marineau !
    La seule certitude que je souhaite partager avec vous, c'est que la nouvelle formation receuillera entre 12% et 18% des intentions de votes d'ici la fin de cette année.

  • Archives de Vigile Répondre

    4 août 2011

    Plusieurs noms connus sur la liste de la Coalition
    Parmi les 441 donateurs recensés par la CAQ, on retrouve des personnalités et hommes d'affaires connus :
    •Marcel Dutil, président du conseil d'administration de Canam et ex-militant de l'Action démocratique du Québec
    •Hubert Bolduc, vice-président chez Cascades et ancien porte-parole du premier ministre du Parti québécois Bernard Landry
    •Mario Charpentier, ancien président de l'ADQ
    •Roger Frappier, producteur
    •Richard Speer, producteur
    •Maxime Rémillard, copropriétaire de V Télé
    •Tulio Cedraschi, ancien président de la caisse de retraite du CN
    •Pierre Fitzgibbon, grand patron de la firme de suppléments naturels Atrium Innovations
    •Benoît La Salle, PDG de la société aurifère Semafo
    •Laurent Verreault, président du conseil de l'équipementier GLV
    •Tony Mignacca, président des magasins de plein air Sail
    •Luciano Del Negro, vice-président du Conseil canadien pour la défense et la promotion des droits des juifs et d'Israël
    •Sylvain Lévesque, président de l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/08/04/002-coalition-legault-liste-donateurs.shtml
    Difficle de croire q'on puisse faire de la politique autrement au Québec quand ce sont les bailleurs de fond qui tirent les ficelles.

  • Archives de Vigile Répondre

    4 août 2011

    pour ma part, la priorité pour ce nouveau parti est de s'arrimer à la cause républicaine: comme parti s'engager à épauler, soutenir une constituante; et s'engager à tenir une élection référendaire sur cette constitution.
    Une simple coalition de candidats indépendants réunis autour du porte-parole Aussant, si elle obtient un nombre raisonnable de circonscriptions (pensons à Kadir tout de même), pourrait changer la donne.

  • Archives de Vigile Répondre

    4 août 2011

    Les liens corrigés suite à mon dernier commentaire:
    Coeur de pirate, Comme des enfants:
    http://www.youtube.com/watch?v=PaUI6Tvd1sA
    Les aventures de Saturnin:
    http://www.wat.tv/video/saturnin-canard-k7s3_2g7bz_.html
    Merci

  • Archives de Vigile Répondre

    4 août 2011

    L' ère passe-parout.

    Je constate que le ton employé par nos dirigeants qui n'arrivent à conquérir qu'à peine 40% des électeurs pour prendre le pouvoir autant dans le domaine municipal, provincial que fédéral est infantilisant style Coeur de pirate

    .www.youtube.com/watch

    L'affable et ventripotant Stephen Harper dont jamais le vent ne secoue une mèche de ses cheveux est apaisant, rassurant et jamais vulgaire. Le tout me passe sur le dos comme l'eau sur le dos d'un canard Jean Charest ferait la joie des tous petits dans un remake des aventures de Saturnin.

    www.dailymotion.com/.../xbikq4_saturnin-generique-du-debut_fun

    Quand à nos deux célèbres maires flamboyants; l'un sorti directement d'un vaisseau de l'espace et l'autre se prenant pour Napoléon, on s'aperçoit vite qu'on vit encore à l'époque de la ribouldingue au Québec.

    Madame Marois qu'on surnomme "affectueusement" la castafiore ne fait pas exception à la règle donc elle a sa place parmi nos p'tits bohommes préférés.
    Vous M.Aussant que ferez vous pour soulever les gros papotins des québécois et conquérir leurs tendres coeurs?