Option "Canadiens"...

Tribune libre 2008

D'aucuns ont déploré les gestes posés lundi soir par des vandales et des
pyromanes dans les rues du centre-ville de Montréal.
Le lendemain,
affichant un air sombre, le responsable de la sécurité publique à la Ville
de Montréal, Claude Dauphin, a parlé d'une « minorité d'individus qui ont
agi de manière inacceptable ».
On eut souhaité qu'il n'en pense pas moins
des dirigeants d'Option Canada. Rappelons qu'il a lui-même présidé cette
organisation dont il prétend pourtant n'avoir pas su qu'elle a dépensé à
elle seule deux fois plus que les comités du OUI et du NON réunis, avant et
pendant la campagne référendaire de 1995, au mépris de la Loi québécoise
sur les consultations populaires.
Mardi dernier, M. Dauphin a assuré les
Montréalais que « tous les efforts nécessaires seront déployés en vue des
prochaines séries ». Si cela se produit avec autant de respect de la loi et
de l'ordre qu'en 1995, les commerçants de la rue Sainte-Catherine auront
intérêt à se méfier des policiers du SPVM.
Christian Gagnon
Montréal
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon138 articles

  • 114 196

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé