La stratégie d'État

Les memoranda de Barack Obama - Ça brasse dans la cabane

Rien n'est plus aléatoire et risqué que l'établissement d'un nouvel ordre de choses, dit Machiavel

Tribune libre 2009


Merci de votre message M. Perron

D'accord avec votre rapprochement avec l'ère Mulroney.

Sauf que les circonstances ne sont pas les mêmes et c'est ce que nous devons apprécier avec la dernière rigueur car notre État qui s'en vient dépend de notre appréciation actuelle du contexte qui change radicalement maintenant.

Pour moi, l'essentiel à propos de Barack Obama, c'est qu'il est entré avec l'Internet et voilà ce qui est nouveau et change la donne.

Une vaste majorité de gens n'arrivent pas à le saisir, empêtrés dans un vocabulaire désuet et incapables de changer leur discours pour expliquer ce qui se produit dans les temps actuels.

Voyez La Presse et Cie. Toujours les mots qui avaient cours pendant l'époque glorieuse de l'Empire. L'inféodation est un langage. Comme l'obsession et la névrose obsessionnelle découverte par Freud est un langage. Le langage dans ce cas est une arme inorganique pour produire un pathos organique.

C'est par un autre langage que nous allons remplacer l'ordre établi et que, de société inféodée, nous deviendrons société souveraine. Se gouverner soi-même implique une relation fructueuse avec le monde qui nous entoure immédiatement, relation nécessaire avant d'aller plus loin. Nous y reviendrons jusqu'à ce que le nouveau langage, celui de la stratégie d'État, nous soit entré dans la tête.


En raison d'un langage désuet, celui de l'inféodation et de la soumission servile, la réalité actuelle échappe à beaucoup de monde.
Or. c'est dans le contexte que se trouve la réalité. Celle-ci est concrète, causale, terre à terre, dure, radicale, semelfactive, royale sans monarchie, par la force des choses et par continuité.

C'est le principe de départ de toute analyse de stratégie d'État, qu'on doit appeler par le terme géopolitique "d'appréciation du contexte", un terme universel qui s'applique à toutes les circonstances et en tout lieu. Ceci pour insister sur le fait que la réalité n'est pas le réel, relationnel et libre d'affect. Nous y reviendrons car nous devons posséder ces matières à fond et il importe de discerner entre Réalité et Réel.

Le pouvoir est complètement dans ses communications et tout changement d'importance dans les communications entraîne derechef un déplacement des fondements des pouvoirs établis.

Ces changement ne surviennent pas brusquement comme par magie parce que les institutions en place vont se maintenir quelque temps à cause de leur force d'inertie. Comme l'Empire Britannique qui a peu à peu fait place au Commonwealth et maintenant, l'Angleterre est en faillite. Ces changements modifient les rapports de forces au point de placer l'Irlande, l'Écosse et le Pays de Galles en position de force en face de l'Angleterre, malgré leurs dimensions modestes.

Attention cependant: il faut procéder sans brusquer quoi que ce soit, car tout mouvement brusque peut facilement devenir casus belli. Rien n'est plus aléatoire et risqué que l'établissement d'un nouvel ordre de choses, dit Machiavel.

Revenons à Stephan Harper. À surveiller de très près à partir de lundi 26 janvier prochain. Si nous avons de bons yeux, nous allons déceler et identifier les enjeux souvent cachés par les politiciens qui on peur de la vérité, ce qui n'est pas le cas de Barack Obama, et partant, de déceler les nouvelles tendances et les rapports de forces qui se déplacent et qui s'annoncent. Les médias officiels vont tout faire pour masquer ces enjeux, ce qui prouve que quelque chose de majeur se passe et que quelqu'un en haut lieu a peur de perdre ses pouvoirs et sa chemise.

Dans ce cas, ce n'est pas ce que lui et ses acolytes diront qui va compter mais ce qu'ils vont omettre de dire. Là sera l'essentiel. Ce qu'ils diront ne servira que de moyen pour masquer réalité et réel. Soyez sûr qu'ils ont la mort dans l'âme, raison de plus pour présenter bravement une façade positiviste. Je n'ai pas dit positive.

Mulroney est dans l'eau bouillante et a le mal de mer. Avec Obama au pouvoir, Conrad Black n'est pas à la veille de sortir de prison et d'autres oligarques vont aller le rejoindre. Obama a ouvertement déclaré qu'il "sait" qui sont les coupables des malheurs financiers et humains qui empoisonnent la vie américaine...

Ni Stephan Harper ni Sarkozy ne sont en position de force sur la scène internationale. Sarkozy s'agite déjà et dit des bêtises.

Ces événements aussi sont un indice des changements qui se mettent en place, souvent imperceptiblement. Si on ne les voit pas, c'est parce que les média en place cherchent à nous aveugler. Ils ont peur mais comme des poltrons, ils se dissimulent et cherchent à prouver que leur position est toujours forte.

J'ai consentì à enseigner stratégie d'État afin de nous préparer pour ce qui s'en vient. Soyez patients. J'y travaille et je dois réussir et en voir les résultats avant la fin de mes jours.

La stratégie d'État n'est pas rationnelle mais relationnelle, ce qui veut dire existentielle, ontologique, en ce sens que l'existence est relation en acte et en puissance. Elle ne s'écrit pas dans les textes mais il importe d'en décrire et en écrire les aspects afin que l'esprit puisse finalement fonctionner seul et dans une liberté que l'écrit ne peut rendre.

Salutations

JRMS

Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 236 489

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé