1759-2009 - 250 ans de bonheur canadian...

Les joies de la défaite

Il nous tarde de voir nos ancêtres se battre et perdre la bataille...

Tribune libre 2009


1ère PARTIE- résumé (ulaval)
1759 - Les armées britanniques du jeune major général James Wolfe
assiégèrent Québec et taillèrent en pièces les troupes franco-canadiennes
du général Montcalm (un Français), lors de la bataille des Plaines
d'Abraham du 13 septembre 1759. Pourtant, lors de cette bataille ultime,
Montcalm pouvait disposer de 10 000 hommes contre les 4800 de Wolfe; il
avait la possibilité d'anéantir l'armée britannique. Mais les forces
franco-canadiennes étaient commandées par deux chefs (Vaudreuil et
Montcalm) aux vues diamétralement opposées. Le général Montcalm, qui
contrôlait l'armée française, accumula erreur sur erreur: non seulement il
n'attendit pas les renforts de Vaudreuil et de Lévis pour coincer les
Britanniques entre ses deux armées, mais il imposa à la milice canadienne
une bataille rangée à l'européenne, ce qui l'extermina en moins de quinze
minutes. Dans la nuit du 13 au 14, juste avant de mourir, Montcalm exprima
ses regrets à Vaudreuil et lui recommanda de reprendre la bataille avec
l'armée française qui était encore intacte, n'ayant pas participé à la
bataille. Mais Vaudreuil n'eut aucune influence sur les officiers français,
qui refusèrent de suivre le gouverneur canadien, un «colonial». Celui-ci
n'eut d'autre choix que d'ordonner la retraite de l'armée française.
L'année suivante, Montréal tombait à son tour aux mains des troupes
anglaises du général Jeffrey Amherst (le successeur de Wolfe) qui avait
prévenu les défenseurs français qu'il était prêt à tout: «Je suis venu
prendre le Canada et je ne me contenterai de rien de moins.» Déjà, la
moitié des villes était détruite, beaucoup de maisons et de fermes le long
du Saint-Laurent avaient été incendiées, le Canada avait perdu le septième
de sa population et le peuple acadien avait été déporté. Bref, les mœurs de
l'époque n'étaient pas très délicates en temps de guerre, et les
Britanniques reprendront les mêmes exactions contre les Américains lors de
la guerre d'Indépendance. S'il voulait éviter un véritable bain de sang et
la dévastation complète de la région, le marquis Pierre de Rigaud de
Vaudreuil, le gouverneur (un Canadien, rappelons-le), n'avait plus le
choix. Le 8 septembre 1760, sans avoir livré bataille, le gouverneur de
Vaudreuil se résolut à signer la capitulation du Canada, de l'Acadie
française et des postes de l'Ouest aussi éloignés que le «pays des
Illinois».
2ème PARTIE - 2009
La défaite des Plaines étant devenue la Conquête britannique, pourquoi ne
pas la mettre en scène et se réjouir, en famille, entre amis, du spectacle
des Canadiens-français se faisant planter par les Britanniques? Quel
divertissement instructif! Sans compter les touristes canadiens et
américains qui envahiront les rues de la capitale pour y dépenser leur
argent canadien et américain. $$$$$$$$$$$$$$
Manifestement, les gens qui s’opposent à cette reconstitution historique
sont des rabat-joie! Comme le fait valoir le maire de Québec, M. Régis
Labeaume, la controverse entourant l’événement n’est que radotage.
$$$$$$$$$$$$$$
Soyons bonnes poires! Revivons les heures glorieuses où la face du Canada
a changé pour devenir celle des Murray, Amherst, McGill, Dorchester,
Durham, Trudeau, Charest, Harper et compagnie. Ces heures palpitantes qui
ont fait de nous des vaincus, des loosers, des mangeurs de hot dogs, des
fucking frenchmen; qui nous ont légué le serment d’allégeance à la reine
d’Angleterre, son portrait sur les billets de banque, la monnaie et les
timbres, et qui nous ont réduits au statut de peuple minoritaire dans un
pays étranger.
Il nous tarde de voir nos ancêtres se battre et perdre la bataille.
Nous ferons des jaloux en exposant et en finançant ainsi cette page clé de
notre histoire à faire rougir d’envie Juifs, Arméniens, Rwandais,
Tibétains, Kosovars, Palestiniens et autres.
Fêtons la Conquête britannique, les années d’humiliation qui ont suivi et
qui suivent encore, ainsi que notre disparition prochaine! Où y’a d’la
gêne, y’a pas d’plaisir!
On veut du fun! On veut des canons, des coups de fusils, des costumes, des
soldats rompus à l’exercice de la guerre, des commandants!
On veut du fun! Anyway, le passé, c’est fini.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 241 156

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé