L'interminable agonie du PQ

Billet de Caroline



Une révolution ne se raisonne pas :

elle se fait

Alejo Carpentier

Le Siècle des Lumières


Le rideau est tombé.

Les lumières se sont éteintes.

L’acteur continue

à s’époumoner sur la scène

comme devant une salle comble.
L’effet Boisclair s’est estompé.

Le parti se liquéfie.

La mort est lente.

Elle n’est ni belle

ni naturelle.
Il est à espérer que de ce magma

un nom s’imposera.
La victoire n’est plus à la portée

de la main.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 624

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    6 mai 2007

    C'est incroyable de vous lire M. François Tremblay, ce ne sont tout de même pas les journalistes qui ont mit les paroles dans la bouche de Boiclair samedi. C'est tellement facile de tout mettre sur le dos des autres.
    C'est un réel plaisir de vous lire Caroline Moreno. Svp continuez

  • Archives de Vigile Répondre

    6 mai 2007

    Le PQ est piégé par les médias pro fédéralistes.
    Le PLQ pendant ce temps ne se voit pas brusqué.
    L’ADQ et son génie se fait enscencer.
    L’important pour les fédéralistes, c’est que les PQ occupe toute la place dans les médias, mais négativement. Il faut affaiblir ce parti à tout prix, l’affaiblir et le voir disparaître.
    Les souverainistes, passionnés des débats, se font questionner par les médias, s’enflamment aussitôt et alimentent les journalistes qui ne font que jouir des déchirements entre la fraterie souverainiste ou indépendantiste.
    Il serait peut-être temps que tous les souverainistes se taisent.
    Aux questions des journalistes, gardons le silence et demandons leur plutôt : Comment ça va chez le chef du PLQ, ou Que pense Jean Charest ou Mario Dumont de tel dossier ?
    Il est temps de développer une stratégie d’action basée sur une analyse froide des événements et non sur des frustrations et une émotivité nécessaire et justifiée mais en perte de contrôle. Actuellement les énergies des souverainistes se perdent pendant que l’avenir de la nation québécoise, de la construction du pays du Québec et du parti québécois se trouvent menacé.
    Les journalistes sont intelligents, ils veulent de la nouvelle et parfois, ils peuvent être malicieux pour y parvenir. Du style : Ah ! vous n’avez pas dit que vous souteniez M. Boisclair, donc vous êtes anti-Boisclair. Vous désirez un autre chef. Répondez – leur, je vous le suggère : Eh bien, comment va le leadership de M. Charest. Mario Dumont, quel est son plan d’action pour la rentrée parlementaire ?

  • Archives de Vigile Répondre

    6 mai 2007

    Vous charriez là Moreno. C'est les Blues ou quoi? Faut pas se laisser abattre! Au contraire, je crois que ce qui arrive est dans la logique des choses. C'était même prévisible. Et je trouve cela positif, on va enfin sortir du marasme. Allez ... souriez!