6 comparaisons pour donner un ordre de grandeur à l'hécatombe

L'avortement au Québec: 25 000 morts par année, filles et garçons

Bilan fatal égal à Gaza et l'Ukraine combinés!

232effda26b1ca9133ba285d8e388ea1

Tribune libre

Les chiffres sont sidérants: 25 000 petits enfants, filles et garçons, ont été empêchés de naître cette année au Québec. Et c'est la moyenne statistique annuelle. Cela donne froid dans le dos rien que d'y penser.


On sera consterné d’apprendre que le bilan des enfants morts par avortement au Québec en une seule année est égal au nombre de morts à Gaza et en Ukraine combinés! (voir les chiffres plus bas aux points 1 et 2)


25 000 avortements par année  =  70 par jour  =  2 classes scolaires d'enfants supprimés chaque jour  =  1 avortement aux 7 minutes en clinique de 8 à 16h (le temps de lire cet article, 1 enfant québécois de moins vivra)



Lorsqu'on songe à tous les couples infertiles prêts à adopter, ou aux parents qui rêvent d'un troisième enfant mais qui n'en ont pas les moyens financiers, c'est véritablement navrant.


La possibilité de l'adoption à la naissance avec compensation financière de 25 000$ serait une solution qui sauverait des milliers de vie remplies de promesses. Ainsi, une femme ayant une grossesse non prévue devient une mère porteuse et reçoit 25 000$ des parents adoptifs en salaire pour l'encourager dans sa noble entreprise. C'est une somme comparable aux frais de l'adoption internationale. Si l'argent peut sauver des vies, sauvons des vies.


Chirurgie sur un foetus: une première mondiale | La Presse


La démographie québécoise y gagnerait également en minimisant le recours excessif à l'étranger qui ne s'avère pas une solution viable à long-terme pour la survie de toute nation.


À lire: Les enfants québécois avortés se font remplacer par des immigrants importés, à raison d'un africain et d'un maghrébin pour chaque enfant québécois avorté, du 2 pour 1.


L'ONU aurait tout intérêt à entériner le grand principe fondamental du droit à la naissance, une fois l'être humain conçu. Ce devrait être le premier article de toute charte des droits et libertés ou constitution nationale.


À lire: Le foetus en plein développement a le droit de naître


Quelle est la différence entre un fœtus et un embryon ?


Séparer un nouveau-né de sa mère l'expose à de graves risques  psychologiques | Genethique


Car à partir de cet instant précis de la conception, tout l'être humain est là, au grand complet. Il ne manque aucun morceau au puzzle. Le processus qui fera de lui une personne ayant une espérance de vie de 85 ans est amorcé et ne peut s'arrêter que si on y met fin prématurément. Qui peut s'arroger le droit d'écourter une vie humaine neuve ayant la possibilité d'atteindre les 85 ans?



On n'est pas moins vivant un moment, et plus vivant le suivant. On l'est ou on ne l'est pas. Le commutateur ne peut être qu'à on ou off. Il n'y a pas d'entre-deux. Et il se met à on à l'instant de la conception. Le processus continu est alors amorcé.



La petite fille grandissant dans le ventre de sa mère a le droit de naître et de pouvoir mener une vie enrichissante sans entrave, tout comme son petit frère jumeau gigoteux à côté d'elle.


À lire: La nouvelle notion du droit à la naissance



Une fois franchie la première étape de la conception, on doit considérer que c'est la condition suffisante pour avoir le droit de vivre le reste de notre vie.


Développement de l'embryon et du foetus - Symptômes et traitement -  Doctissimo


Pour se faire une plus idée plus exacte de ce que 25 000 avortements d'enfants ne demandant qu'à venir au monde peuvent représenter en termes de pertes d'existences humaines amorcées, faisons quelques comparaisons révélatrices avec d'autres hécatombes tout aussi mortelles.



 


1- Pour donner un ordre de grandeur:


Guerre Hamas/Israël:  en date d'aujourd'hui, cette guerre a fait 17 400 morts. Tout le monde est horrifié.


On a montré quelques bébés prématurés morts dans un hôpital bombardé. Tout le monde est horrifié. Ça fend le coeur.


Pourtant au Québec, c'est 25 000 petits bébés très prématurés qui deviennent morts chaque année. Ça en fait beaucoup par jour. Pourtant, personne ne semble en être horrifié.


Ces images de 6 bébés prématurés morts à Gaza font réagir. Et si on montrait les 25 000 bébés québécois morts cette année sur la même photo, comment réagirait-on? En disant que ce n'est pas si grave que ça?


C'est 2 poids, 2 mesures.


On tue chaque année au Québec plus de bébés n'attendant que de naître que le nombre total de morts à Gaza. Et on entend voler une mouche.


Guerre Israël-Hamas : le bilan humain à Gaza dépasse les 17 400 morts, selon le Hamas

 


 


2- Pour donner un ordre de grandeur:


En date de janvier 2023, depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a eu 7 031 civils tués, et tout le monde trouve cela terrible.


Alors qu’au Québec, on tue 25 000 enfants par année par avortement, et on trouve cela tout à fait acceptable.


C'est 3 fois les pertes encourues dans la guerre en Ukraine qui sont commises au Québec chaque année. Et aucune trace de bombardement. On ne trouvera aucun bébé sous les décombres.


Qui osera prétendre que c'est grave dans le premier cas, mais pas dans l'autre?


Autrement dit, une guerre invisible et sournoise fait 3 fois plus de morts au Québec qu'en Ukraine chaque année, avec l'assentiment général, dans l'indifférence la plus totale.


Source: nombre de civils morts en Ukraine


https://fr.statista.com/statistiques/1293980/nombre-victimes-guerre-ukraine/


 


 


3- Pour donner un ordre de grandeur:


S’il y avait chaque année au Québec 25 000 cas de mortalité infantile entre 1 et 5 ans, tout le monde serait horrifié.


Tandis que s’il y a 25 000 enfants plus jeunes encore qui meurent prématurément avortés chaque année, on estime qu'on n'a pas à s'en faire pour ça, que c'est même tout à fait raisonnable.


Pourtant, ce sont tous nos enfants, les enfants du Québec.


Tout enfant conçu a le droit de naître et de ne pas se faire supprimer prématurément par sa mère qui n’en veut pas. L'adoption à la naissance demeure la meilleure solution.


À lire: Défendons le droit à naître de l'enfant


 


 


4- Pour donner un ordre de grandeur:


250 000 bébés avortés au Québec depuis 10 ans  =  un quart de millions d'enfants supprimés.


L'équivalent des pertes de vie à Hiroshima plus Nagasaki additionnées.


À la différence près que personne d’ici n’a vu monter la fumée du champignon atomique.


Et que ça se reproduit année après année.


Sources:


Nombre d'avortements au Québec par année


Bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki


 


 


5- Pour donner un ordre de grandeur:


250 000 bébés avortés au Québec depuis 10 ans = un quart de millions d'enfants supprimés.


L'équivalent de la décimation de la population entière des villes de Trois-Rivières plus Rimouski plus Victoriaville.


Ça prendrait tout un tireur fou pour en abattre autant du coup.


Mais dans tous ces cas, le tireur fou demeure invisible, agit impunément et est appuyé dans son geste répété. On appuie même sur la gâchette pour lui.


Dès sa conception, l'être humain mérite de naître et d'atteindre son espérance de vie. C'est du moins ce à quoi on devrait s'attendre.


Le droit à naître du bébé prime sur le droit de la mère de le tuer pour s'en débarrasser.


Sources:


Nombre d'avortements au Québec par année


Liste des municipalités du Québec par population


 


 


6- Pour donner un ordre de grandeur:


Comparaison entre le nombre de morts de la covid-19 au Québec et le nombre de bébés avortés au Québec


Québec: total des morts de la covid-19 de 2020 à 2022:   15 567


Morts de bébés avortés en 2020:    21 315


Estimé de morts de bébés avortés pour 2021 et projection pour 2022: entre 20 000 et 25 000 par année


Ainsi, de 2020 à aujourd'hui:  15 567 morts de la covid-19


Et, de 2020 à aujourd'hui:  entre 60 000 et 75 000 bébés supprimés par avortement, 4 à 5 fois plus létal que la covid-19.


Il ne restait guère plus d'un an ou 2 à vivre à la plupart des premiers, mais 85 ans aux seconds.


On déplore les premiers, on ignore les seconds.


Le droit à la naissance une fois conçu prime sur le droit de tuer son propre enfant dont on ne veut pas.


Sources: Décès dues à la covid-19


Nombre d'avortements au Québec par année


 



À titre d’information, 73 millions d'avortements provoqués ont lieu chaque année dans le monde, soit le double de la population du Canada, 9 fois celle du Québec, oui, vous avez bien lu, chaque année.




Source: nombre d'avortements annuels dans le monde: cliquez ici


Un grand moment de sport automobile à revivre : La victoire de Jacques  Villeneuve à l'Indy 500 (+ vidéo) | Poleposition.ca


Ci-dessus: le champion mondial de course automobile québécois Jacques Villeneuve, sur la ligne d'arrivée


Pourquoi ne pas faire en sorte que tous les enfants québécois en route arrivent champions à la ligne d'arrivée avec tout leur avenir devant eux comme récompense?


Charles Hamelin sait où il veut prendre sa retraite - TVA Sports


Ci-dessus: le champion mondial de patinage de vitesse québécois Charles Hamelin en pleine action



Ci-dessus: la championne mondiale de patinage de vitesse Marianne Saint-Gelais en pleine action


Kids and Babies Group Circle over White, Children in Round View - 54432247


Ci-dessus et ci-dessous: de futurs champions



Note: cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir davantage votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie808 articles

  • 1 397 734

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 805 articles publiés en ligne ont été lus un million 395 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 14 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



8 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    29 février 2024

    Il y a eu 65 000 naissances au Québec en 2023.


    Il y a eu 25 000 avortements d'enfants filles et garçons au Québec en 2023.


    Cela donne 3 enfants sur 10 supprimés à qui on a refusé le droit de naître, puis de mener une existence prometteuse et enrichissante leur permettant d'atteindre leur espérance de vie attendue.


    Cela fait beaucoup d'enfants. Beaucoup.


    Source gouvernementale: Naissances, décès et mariages par mois et par trimestre, Québec, 1995-2023


    Nombre d'avortements au Québec par année


    Girls vs. Boys Twin Pregnancy Outcomes


    Ceux-là ont eu droit à la vie


  • Réjean Labrie Répondre

    20 janvier 2024

    Pour le bénéfice des lecteurs qui désirent se faire une opinion basée sur les faits scientifiques et médicaux établis, et non sur les arguties biaisées de ceux qui ont un parti-pris, la prestigieuse Université Princeton aux États-Unis a rédigé un texte scientifique et explicatif très intéressant, démontrant comment les chercheurs en sont arrivés à démontrer que la vie débute au moment de la conception.


    L'Université de Princeton est classée n°1 sur 439 universités nationales aux États-Unis. Les écoles sont classées en fonction de leurs performances selon un ensemble d'indicateurs d'excellence largement acceptés.


    Cliquez ici:    Life Begins at Fertilization



    et le texte plus poussé ici:  WHEN DO HUMAN BEINGS BEGIN?     "SCIENTIFIC" MYTHS AND SCIENTIFIC FACTS


  • Réjean Labrie Répondre

    14 janvier 2024

    8- Pour donner un ordre de grandeur, un point de comparaison, une équivalence:


    En date du 14 janvier 2024, la guerre hamas/Israel a fait en 100 jours un nombre de morts de civils (23 400) égal au nombre de bébés québécois sans défense avortés chaque année.


    3 mois de guerre sanglantes dont on nous montre les pertes de vie humaines horrifiantes soir après soir furent nécessaires pour arriver au même résultat.


    Mais ici on n'a pas eu besoin de chars d'assauts, de drones, de soldats, de bombes pour y arriver.


    Comment réagiraient les gens si on montrait soir après soir aux nouvelles les photos de tous les bébés québécois morts avortés durant la journée?


    Référence: 100 jours de guerre nombre de morts


    • Normand Bélair Répondre

      15 janvier 2024

      Encore une fois, on ne tue pas des bébés.
      On se débarrasse d'embryons et de fœtus, pas de bébés.
      Vous mêlez tout avec votre pseudo comparaison avec Gaza.
      Au Québec, on ne reçoit pas des bombes sur la tête. Les femmes font un choix. Un choix libre, il n'a pas de belligérant avec des munitions mortelles qui attaque des innocents.
      Fumeuse comparaison avec la situation de génocide en Gaza.

  • Réjean Labrie Répondre

    8 janvier 2024

    7- Pour donner un ordre de grandeur:


    21 943 personnes ont été tuées par des terroristes dans le monde en 2022, et 23 692 sont mortes de la même façon en 2021. Quel massacre inhumain.


    Mais c'est encore moins que le nombre annuel de 25 000 bébés québécois gigotant dans le ventre qu'on a empêché de naître et d'atteindre leur espérance de vie.


    Chaque année, il disparaît à jamais plus de bébés québécois que le total des victimes d'actes terroristes à travers le monde.


    Et pas une seule ceinture explosive autour de la taille de la mère n'a été nécessaire pour obtenir ce résultat.


    Voir ici le tableau du nombre total de morts lors d'attaques terroristes année par année depuis 15 ans


    Source: Nombre de morts dans les attaques terroristes


    Source: Attaques terroristes mondiales 2023


    Twins in the Womb


  • Normand Bélair Répondre

    8 janvier 2024

    Bonjour,


    Votre réflexion est plutôt limitée, voire absente de compassion.


    Est-ce vraiment à vous, homme blanc assis dans son petit bureau de banlieue, de décider pour tous les cas possibles et imaginables de pourquoi un avortement est envisagé ? Ça revient à vous de dicter aux autres comment faire avec leurs vies ? Si vous, pour des raisons religieuses fumeuses et non-scientifiques, voulez croire à un monde imaginaire complètement retiré de la réalité, bravo pour vous. Mais en aucun temps, vous n'avez à dicter aux autres que faire.


    En Iran, on condamne les femmes pour le non-port du voile. Et vous voulez forcer les femmes d'avoir des enfants contre leurs grès ? 


    Devant le viol, vous ordonnez à la mère d'accoucher de l'enfant et de vivre avec la petite face de son agresseur pour le restant de sa vie ?


    Devant l'inceste, vous fêtez avec le père la venue du nouveau-né ?


    En cas de complication médicale scientifique prouvée, vous faites passer votre conception religieuse morale devant la santé de la mère ? Voir sa mort ?


    Devant un diagnostic de trisomie 21, vous refusez l'avortement et vous rendez toute cette famille malheureuse ?


    Devant le départ d'un conjoint, n'ayant plus les moyens financiers de supporter un enfant, vous forcez quand même la femme à porter à terme sa grossesse ?


    Devant une perte d'emploi, un revers financier, vous forcez quand même la mère, contre sa volotné de sa nouvelle situation?


    Non mais est-ce votre religion qui vous enseigne tant de morale et de bonté envers les autres ou est-ce seulement un élément moyen-âgeux de la soumission à une religion dépassée par la vraie vie ?


    Les humains ne vivent pas dans une illustration d'un texte alambique d'illustres inconnus sur la conception de la vie.


    La religion catholique avec tant d'inconsistance n'est certainement pas un guide pour vivre nos vies. Une religion qui ne permet toujours pas le mariage d'un curé. Imaginez l'archaïsme. Chers curés, vous devez parler de la vie de couple, vous qui n'avez jamais vécu en couple. Un concept inspirant.


    Monsieur Labrie, personne ne tue des bébés.


    On se débarrasse d'embryons et de fœtus, pas de bébés. 


    Cette philosophie de célébrer la vie fait écho du courant américain, ce sage peuple, là où on interdit les avortements, mais on laisse n'importe qui acheter des fusils. Ne les tuez pas jeunes, on veut les avoir pour tuer quand ils seront plus vieux.


    Vous ne pouvez pas vous interposer entre une femme, son corps et son conjoint et leur imposer votre vision de leur vie. Si vous voulez vivre de façon hermétique, c'est votre droit, mais n'imposez pas vos pensées morales aux autres.


    Merci



     


  • Réjean Labrie Répondre

    7 janvier 2024

    Voici quelques réflexions supplémentaires sur l'importance de préserver la vie à tous les niveaux du développement personnel de l'être humain.


    1- Personne n'a le droit d'empêcher un enfant de naître, d'apprendre à marcher, de dire maman et papa, de grandir et de devenir grand-père avec ses petits-enfants sur les genoux, en interrompant son développement volontairement.


    Personne n'a le droit d'empêcher une enfant de naître, d'apprendre à marcher, de dire maman et papa, de grandir et de devenir grand-mère avec ses petits-enfants sur les genoux.


    2- Ce n'est pas parce que tu es plus petit en taille que les autres et en formation que ta vie est moins importante parce que tu es encore dans le ventre de ta mère, et que tu peux être supprimé sans qu'on te demande ton avis.


    3- On ne peut pas dire à une femme enceinte: "laissez-nous faire, on va vous le tuer pour que ça vous en débarrasse, ayez pas peur, on a l'habitude".


    4- On n'a pas le droit d'enlever la vie à quelqu'un, toute une vie, que ce soit un foetus, un bébé, un enfant, un adolescent, un adulte, un vieillard. Pourquoi la peine de mort s'appliquerait-elle aux enfants innocents à quelques semaines de naître, alors qu'on ne l'applique même pas aux pires criminels coupables?


    5- Un foetus est un être humain complet en construction, tout aussi vivant à ce moment de sa croissance que lorsqu'il sera sorti du ventre de sa mère. On ne peut attenter à la vie d'un petit être sans défense pour le plaisir de s'en débarrasser.


    6- La prière du matin en s'éveillant: "merci au ciel que je n'aie pas été avorté".


    7- La prière du matin en s'éveillant: "merci au ciel que ma petite soeur n'ait pas été avortée non plus".


    Auriez-vous aimé que votre mère vous avorte?


    8- Si votre mère avait prévu de vous avorter, estimez-vous qu'elle a bien fait de revenir sur sa décision?


    Même si on se donne la peine de faire la démonstration scientifique de la définition de la vie et de quand elle commence, c'est-à-dire à l'instant même de la conception, il se trouvera toujours des gens de mauvaise foi pour continuer à prétendre qu'on peut supprimer à volonté tout enfant imprévu. Que l'enfant soit vivant ou pas ne changera rien à leur parti pris, car tout ce qu'ils désirent, c'est de pouvoir s'en débarrasser. Ils s'inventent alors des droits injustifiables et sans fondement, juste pour se permettre de le faire.


    9- Quelle sera la prochaine extension de la période d'avortement: qu'on puisse avorter un enfant tant qu'il n'a pas encore dit "maman" ou "papa"?


    10- Encore 25 000 enfants de plus en pleine croissance avortés cette année au Québec. J'aurais préféré qu'il y ait 25 000 petits Québécois de plus cette année, pas vous? plutôt que 25 000 petits Québécois morts prématurément cette année, pas vous?


    11- Prendre la défense de ceux qui ne peuvent le faire eux-mêmes, c'est être du bon bord.


    De quel droit peut-on priver un enfant en développement dans le ventre de sa mère de continuer à se développer une fois sorti de ce ventre?


    12- Qui peut s'arroger le "droit" de tuer des enfants vivants par milliers à longueur d'année et prétendre que ce n'est pas grave?


    13- L'expression "pro-choix" est fautive: on ne peut pas "choisir" de tuer son enfant comme on écrase un maringouin sur le bras; par contre on peut "choisir" de le donner en adoption à la naissance si on n'est pas disposé à l'élever. C'est le seul "choix" acceptable.


    14- Pro-vie (les protecteurs de la vie) versus Pro-mort (les avorteurs): l'expression Pro-mort est naturellement associée à des organismes comme le hamas, l'hezbollah, l'état islamique, Daech, la Russie en Ukraine. Dans quel camp veut-on être? Être du côté des écraseurs, ou des écrasés?


    15- Dans le ventre de sa mère, un enfant tout neuf est en train de se préparer à naître, et à vivre le plus longtemps possible


    16- Que diriez-vous de voir naître 25 000 enfants de plus cette année au Québec? au lieu qu'ils se fassent tous avorter?


    17- Avec qui renouvelle-t-on la population québécoise? des immigrants issus du tiers-monde miséreux?


    18- Une fois la conception accomplie, tout l’être humain est là au complet. Tout le vieillard qu’il deviendra un jour est déjà là au complet. Tout l’adulte qu’il deviendra un jour est déjà là au complet. Tout l’adolescent qu’il deviendra un jour est déjà là au complet. Tout l’enfant qu’il deviendra un jour est déjà là au complet. Tout le bébé naissant qu’il deviendra un jour est déjà là au complet. Il ne manque rien, pas une seule double hélice d’ADN, pas un seul chromosome. Tout est en action. C’est précisément au moment de la conception que la vie est lancée pour son long et aventureux périple sur Terre.


    19- Situation hypothétique: supposons que dans le bilan de fin d'année, on annonce que 25 000 petits enfants de plus que l'année précédente ont vu le jour dans les maternités du Québec, tout le monde serait bien content. Eh bien, ils sont tous déjà là en train de se développer normalement, ces bébés sur le point de naître, à un cheveu de venir au monde et de pousser leur premier cri. N'est-ce pas là le cours normal des choses?


    20- Dès la conception, le processus continu de développement et de croissance s’amorce et ne peut être arrêté que par la mort provoquée. Pourquoi attenter aux jours d’un petit être qui ne demande qu’à naître? N’en a-t-il pas le droit? C’est cela le droit à la naissance.


    21- Tous les êtres humains bénéficient de droits fondamentaux visant à les protéger tout au long de leur vie. Le premier de ces droits à être activé est le droit à la naissance.


    22- Et si la lecture de cet article permettait à une femme de revenir sur sa décision, et à un enfant de venir au monde comme il s'y attend, faudrait-il en être fâché, irrité, agacé, mécontent, ou s’en réjouir?


     


    Mother Holding Baby by Ian Hooton/science Photo Library


  • Réjean Labrie Répondre

    4 janvier 2024

    L'avortement ne discrimine pas: combien de Jésus-Christ ont été tués prématurément par avortement provoqué, plutôt que par la crucifixion, ce qui revient au même comme résultat au fond?


    Famous geniuses in world history


    Combien d'Albert Einstein, de Robert Lepage, de Mère Thérèsa? Combien de Guy Lafleur, de Céline Dion, de René Lévesque? Combien de Bill Gates, de Mozart, de Léonard de Vinci? Combien de Henry Ford, de Thomas Edison, de Joseph-Armand Bombardier? Combien de Winston Churchill, de Janette Bertrand, de Rémi Girard, de Karl Tremblay? Combien de petits frères, de petites soeurs? Combien de troisième enfant pour compléter la famille?


    World Autism Awareness Day on 2nd April: The famous faces of ASD |  TheHealthSite.com


    La réponse: beaucoup, beaucoup, beaucoup. Beaucoup trop.


    Pin on smart


    Des destins drastiquement abolis, des oeuvres de vie pour le bien-être de l'humanité anéanties.