Non au totalitarisme diversitaire

Imposer la diversité serait-il inconstitutionnel?

Plaidoyer pour accepter la diversité... des idées !

C64a53f6bb8c83a2c712f47fb5e08e11

Tribune libre

Au Canada, la diversité, et son corollaire le multiculturalisme, ont été enchâssés dans la constitution canadienne. On en a fait la doctrine officielle, que cela vous plaise ou non.


Pourtant, ce n'est qu'une idéologie comme une autre, à laquelle on peut lui préférer mieux.


De quel droit ose-t-on l'imposer à la population entière? Ce n'est pas autre chose que du totalitarisme idéologique, rien de moins. Refusons-le tout net.


L'enchâsser dans la constitution, c'est chercher à empêcher l'expression du point de vue contraire mais tout aussi valable, sinon plus encore. Empêcher l'expression d'un point de vue, c'est brimer la liberté de penser, c'est faire preuve de tentative de contrôle des idées.


Prôner la diversité, chercher à relativiser la culture majoritaire pour la noyer parmi toutes les autres, doit être considéré comme un crime contre l'humanité, comme une basse tentative de détruire l'identité séculaire du peuple historique fondateur.


Voyons en quoi la diversité et son appendice malade le multiculturalisme sont si nuisibles au maintien de l'identité collective québécoise:



1- La diversité est malfaisante pour le Québec, car elle dilue le peuple fondateur au profit de minorités avides de le remplacer au plus tôt pour profiter de tous ses avantages. Cela se transforme rapidement en un système de dictature des minorités qui cherchent constamment à s'en prendre à la majorité et à lui soutirer tout ce qu'ils peuvent



2- La diversité est malsaine, car elle est source de conflits renouvelés; elle crée d'innombrables situations de tension et de conflits ouverts qui n'existaient pas avant et qui perturbent négativement l'atmosphère générale, dont les demandes répétées d'accommodements religieux ne sont que la pointe de l'islam



3- la diversité est mauvaise, parce qu'elle permet aux minorités ethniques de répandre sur notre place publique les conflits ayant cours dans leurs pays, mais qui ne nous concernent pas



4- la diversité est culturellement et socialement appauvrissante, permettant l'accroissement du nombre de mentalités moins évoluées, moins compatibles, aux capacités intellectuelles limitées, refusant ou incapables de se hausser à notre niveau, et produisant un effet épidémique dégénératif qui nous rapproche du tiers-monde



5- la diversité est dangereuse, car elle produit l'ensauvagement de la société en permettant à des immigrés sous-développés de pays de misère d'augmenter significativement le taux de criminalité et de violence urbaine



6- La diversité est destructrice, elle est un virus agressif qui s'attaque à tous les aspects du bon fonctionnement établi de la société et de la notion du bien-vivre ensemble



7- La diversité est mortelle, car elle n'aura de cesse qu'il ne restera plus rien de la culture d'origine, rétrogradée au rang de folklore coloré qu'on ressort de la boule à mites 2 fois l'an pour la forme


*     *     *


Si au Québec, un référendum nous apprend que la majorité québécoise de souche rejette cette idéologie néfaste, il faut alors qu'on puisse se prémunir contre toutes les forces de propagande à l'assaut de notre nation ciblée par les chasseurs de tête fédéraux.


Pour survivre et prospérer, une petit nation comme le Québec doit demeurer homogène sur tous les plans afin de rester fidèle à elle-même et de ne pas vendre son âme au diable, ce qui est la condition nécessaire à la sauvegarde et l'épanouissement de son caractère distinct.


Demeurer une nation homogène et intrinsèquement ressemblante à elle-même et à aucune autre, voilà l'ingrédient essentiel, indispensable qui lui permettra de continuer à croître de génération en génération, dans une rassurante continuité linéaire.


Cette homogénéité hautement désirable doit revêtir tous les aspects de la vie en société:



1- Protection de l'origine démographique commune, de notre caractère occidental



2- Une langue maternelle unique, seule langue officielle de l'espace public



3- Une culture vivante bien enracinée et surtout consommée abondamment et prioritairement



4- Idéalement une seule religion majoritaire afin d'éviter l'antagonisme inévitable, la contestation de nos lois voulues par le peuple, et les demandes d'accommodements irrespectueuses de la part de religions étrangères



5- Un mode de vie convenu et non contesté (comme il l'est par exemple par des imams radicaux dans les mosquées)



6- Les mêmes moeurs partagées



7- Des traditions vivantes qui nous caractérisent et où l'on se reconnaît



8- Un système de valeur éclairé et non basé sur des croyances obscures, dépassées et archaïques



9- Une conception générale du monde identique



10- Un idéal de société accepté de chacun et vers lequel tous tendent



11- Une vision du bien vivre-ensemble semblable permettant un fonctionnement social harmonieux



12- Posséder nos propres vedettes, nos propres héros, nos propres grands personnages historiques, nos propres personnalités publiques inspirantes, nos propres grands sportifs, bref, nos propres modèles de vie à émuler


*     *     *


Le pluralisme doctrinal imposé n'entraîne que désagrégation, fractionnement, antagonisme, affrontements, marasme.


Rappelons qu'on ne peut préserver la diversité de l'ensemble des cultures au niveau mondial qu'en protégeant l'homogénéité de chacune au niveau local, aussi paradoxal que cette formulation puisse sembler à première vue.



Sinon, tout deviendra inéluctablement une soupane grisâtre et insipide, avec du pareil au même partout, un endroit où tout relief sera aplani, une étendue désertifiée, un vaste cloaque aux miasmes irrespirables.


Les défenseurs de la nation, de notre identité québécoise collective, doivent se liguer pour faire disparaître de la constitution canadienne le dogme irrecevable de la diversité et du multiculturalisme.


Ou à tout le moins, le gouvernement québécois aurait la possibilité de s'en soustraire officiellement au nom de la nation en recourant à la disposition de dérogation, le terme officiel de ce qu'on appelle communément clause dérogatoire ou nonobstant, qui a été utilisée maintes fois jusqu'à présent avec grand succès.


Ou encore, le gouvernement pourrait inclure dans sa propre constitution un énoncé à cet effet.



Les constitutionnalistes québécois et avocats ont l'occasion rêvée de réaliser ce beau grand projet en se regroupant ensemble pour atteindre l'objectif visé.


On pourrait également lancer une vaste campagne d'information visant à faire reconnaître la nocivité fondamentale de l'idéologie diversitaire et de son appendice le multiculturalisme sur l'avenir de la société québécoise.


La grande majorité des Québécois le sentent déjà instinctivement en leur for intérieur.


Libérons-nous à jamais de l'influence pernicieuse de la diversité imposée de force par le gouvernement fédéral en la combattant fermement avec tous les outils légaux dont nous disposons.



Pour que le Québec demeure à notre image.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie533 articles

  • 1 001 122

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 530 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion depuis plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé