Comment contrer le multiculturalisme?

Multiculturalisme, arme de désagrégation massive

Tribune libre

Comment contrer le multiculturalisme.

En dépit de ses 150 recommandations enjoignant les Québécois à plier devant l'immigrant tiers-mondiste, la commission Taylor-Bouchard nous a pourtant concédé que le multiculturalisme tel que pratiqué à Toronto était une menace à la survie à long terme de notre culture bien distincte.

La question à se poser maintenant est: comment combattre la chose et fortifier l'homogénéité de notre mode de vie commun. Si je vais aux Pays-Bas, je m'attends à voir des moulins à vent et des sabots, pas des bérets et des baguettes; si je vais en Scandinavie, je m'attends à rencontrer des gens grands et blonds et non 50% d'Hindous; si je vais au Japon, je ne m'attends pas à y rencontrer 50% de musulmans. Si j'allais au Brésil, je serais décontenancé d'y voir 50% de Russes. Ce qui fait la spécificité de chaque peuple doit être protégé de l'effritement, comme le reconnaît l'Unesco. Le métissage entraîne inévitablement la dilution des forces vives d'une nation, la fin de la cohésion naturelle entre ses habitants. Chaque culture distincte doit être préservée pour le bien de l'humanité, chacune restant spécifique et homogène afin de garantir une diversité essentielle sur le plan mondial, sinon l'humanité sera nivelée vers le bas et perdra tout relief. Le visage du Québec tel que légué par 400 ans d'histoire fait partie de notre héritage à sauvegarder.

Mélanger toutes les épices dans un même plat donnera un met infect. Mélanger toutes les couleurs de la palette sur un seul tableau donnera une croute. Jouer toutes les notes de musique à la fois entraîne la cacophonie. Seuls quelques éléments choisis peuvent donner un résultat valable par leur savante combinaison, c'est la base de tout art. Les éléments formant notre peuple sont réunis depuis 400 ans et ne doivent pas se laisser effriter jusqu'à la disparition.

Les Suisses, peuple réfléchi et modéré s'il en est un, ont trouvé la solution à cette question. Ils ont choisi par voie de référendum d'ouvrir grand leurs portes aux occidentaux capables d'intégration totale dès la première génération, et d'écarter ceux aux différences trop marquées et irréconciliables avec notre mode de vie. Demandons un tel référendum pour que notre peuple se prononce légitimement pour la protection de son mode de vie et de sa culture.

Et d'après vous, cher lecteur, quelles mesures faudrait-il adopter pour faire diminuer le multiculturalisme pernicieux?

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie504 articles

  • 957 267

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    13 octobre 2009

    Tout d’abord finir avec le gouvernement de Jean Charest, tel est le premier objectif à atteindre afin de changer radicalement sa politique d'immigration perverse et réductionniste envers les Canadiens français, consistant à faire venir 55 000 nouveaux ressortissants par année dont 30% de ceux-ci sont des « militants » appartenant à des groupes ethniques antioccidentaux et à 90% pro-fédéralistes.
    JLP