Méga-hôpitaux

Devant tant d'évidences...

2006 textes seuls



Quand le Parti québécois ôtera-t-il ses deux pieds de la même bottine? La critique qu'il a faite dernièrement des présumés dépassements de coûts dans le dossier des deux méga-hôpitaux était désolante de vacuité. Quand le PQ va-t-il rompre avec sa gestion provinciale passée et reconnaître ses erreurs, en particulier dans cette affaire des méga-hôpitaux qui ne devraient être qu'un?
Je viens de lire le dossier de l'Action Nationale d'avril sur ce sujet et [l'implacable éditorial de Robert Laplante à ce même propos->707]. Devant tant d'évidences, devant tant de chiffres et d'arguments qui crèvent les yeux, comment un Québécois sensé peut-il maintenant prétendre que la construction de deux méga-hôpitaux à Montréal se justifie?
Le PQ a ici une occasion en or de se donner une véritable orientation nationale et indépendantiste. Peu importe les décisions passées des gouvernements Bouchard et Landry d'accorder un méga-hôpital à la communauté anglophone de Montréal. Il faut faire table rase de cela et se mettre en lien avec la réflexion de la base nationaliste, qui se trouve justement en ce moment à refléter les préoccupations d'une bonne majorité de la population québécoise.
Il faut cesser de se culpabiliser à l'avance devant les hauts cris de notre minorité choyée. Cette minorité veut perpétuer ses privilèges, ce qui est normal de sa part. Ce qui est moins normal, c'est qu'un parti qui se prétend souverainiste n'ait pas le courage d'assumer le rôle de porte-parole de la majorité et de prôner les solutions qui s'imposent pour le bien commun.
À quand un PQ libre, déculpabilisé, inspiré, décidé et avec un pied dans chaque bottine?
Claude Richard
_ Repentigny


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé