CDPQ - Qui tire les ficelles ?

Québec

L'hypocrisie du gouvernement Couillard

La Caisse légitime les paradis fiscaux



Non, mais quelle hypocrisie! Profitant de l’affaire des Paradise Papers, qui a volé la vedette durant toute la semaine dernière, le ministre des Finances Carlos Leitao a dévoilé vendredi dernier un plan d’action pour lutter contre les paradis fiscaux, l’évasion fiscale et la planification fiscale agressive.

Québec

Le Journal de Montréal prend le relais de Vigile

PAPIERS COMMERCIAUX

Une nouvelle enquête exigée sur le scandale à la Caisse



L’Assemblée nationale doit déclencher une deuxième enquête pour déterminer comment et pourquoi les dirigeants de la Caisse de dépôt et placement ont perdu des milliards avec les papiers commerciaux durant la crise financière, selon l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic.

Québec

Cette poursuite illustre toute l'étrangeté des rapports entre la Caisse, Coventree et l'agence de notation DBRS

Deux fonds poursuivent les agences de notation



Deux liquidateurs de fonds de la banque américaine Bear Stearns, rachetée en 2008 par JPMorgan Chase, ont porté plainte lundi contre les trois principales agences de notation, auxquelles ils réclament 1 milliard de dollars.

Il va falloir mettre de la pression, beaucoup de pression

PCAA de la Caisse: une enquête s’impose



En 2007 et 2008, le scandale du PCAA (papier commercial) de la Caisse de dépôt et placement du Québec nous a fait perdre quelque 5,7 milliards de dollars. Il n’y a pas eu de véritable enquête sur les dessous de ce monumental gâchis financier, dont les conséquences financières dépassent de loin le scandale des contrats publics de construction actuellement scrutés par la commission Charbonneau. Cet article est réservé...

Des poursuites partout, sauf au Québec. Étrange, non ?

Pas de poursuites au Québec malgré le gâchis



Alors que les poursuites judiciaires se sont multipliées aux États-Unis contre les responsables de la crise financière déclenchée par les papiers commerciaux toxiques, la seule poursuite entamée au Québec a vite fait chou blanc.

Québec

Le camouflage du siècle

Caisse de Dépôt : «L’impact sur le Québec est énorme»



Par sa méconnaissance du marché, la Caisse a elle-même participé au déclenchement de la crise des papiers commerciaux au Canada qui a fait fondre le bas de laine des Québécois de quelque 40 milliards $, il y a cinq ans, selon les enregistrements de conversations téléphoniques jamais entendues publiquement au Québec.

Un an que cet article a paru, et il faut que ce soit le Journal de Montréal qui attache enfin le grelot aujourd'hui ! Où est le gouvernement Marois dans ce dossier ? 40 milliards, c'est pourtant pas d'la « pitchaouine » !

LE MODUS OPERANDI DES SPOLIATEURS (20)

Caisse de dépôt : Un « mystère de la vie » en voie d’éclaircissement

Tripotage et camouflage sont les deux mamelles de l’Empire


En fait, l’absence de toute enquête ou procédure judiciaire nous suggère que nos autorités se sont livrées à une opération de camouflage sans précédent dans l’histoire du Québec.

Québec

Une enquête publique s'impose !

Des enregistrements font mal paraître la Caisse de dépôt

« Il faut que tu arrêtes ce discours de panique à tout le monde et aux clients »


Des enregistrements jamais rendus publics de conversations téléphoniques entre des gestionnaires de fonds impliqués dans la débandade des papiers commerciaux, qui a entraîné la disparition de quelque 40 milliards $ du bas de laine des Québécois, il y a cinq ans, laissent entendre que la Caisse de dépôt et placement du Québec a contribué à sa propre perte durant cette crise.

À n'y rien comprendre !

CAISSE DE DÉPÔT

Le mandat de Michael Sabia est prolongé



Le mandat du grand patron de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia, vient d’être prolongé pour une période de cinq ans.

Québec

Et dans quelle galère va-t-il nous embarquer, au service de quels intérêts?

La Caisse de dépôt recrute à la Banque mondiale

Michael Sabia veut investir davantage dans les pays émergents


La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) souhaite accroître ses investissements dans les pays émergents et c’est à un cadre du bras financier de la Banque mondiale que l’institution confie le mandat de dénicher les bonnes occasions d’affaires.

Québec

Les placements de la Caisse dans le secteur pétrolier taillés sur mesure pour l’Empire Desmarais

Un bon premier semestre pour la Caisse de dépôt - Des investissements préoccupants

Michael Sabia croit que SNC-Lavalin et Genivar redresseront la tête


Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia, s’est dit « préoccupé » de voir les firmes de génie-conseil SNC-Lavalin et Genivar traverser des turbulences, mais persuadé qu’elles sauront se relever.

Québec

La course au rendement entraîne la Caisse au casino

La Caisse de dépôt dans les paradis fiscaux



Rien de moins que de 3,7 à 5,1 G$. Voilà la valeur des investissements que la Caisse de dépôt et placement du Québec détient dans des groupes de fonds étrangers enregistrés dans des paradis fiscaux, tels que les îles Caïmans, les Bermudes, etc.

Notre collaborateur Robin Philpot a attaché le grelot, en février l'an dernier, en écrivant que la Caisse de dépôt prenait un risque considérable en prêtant des sommes colossales au financier Paul Desmarais pour les investir dans l'exploitation des sables bitumineux en Alberta. Or Robin Philpot avait vu juste, le prix du pétrole albertain a fait une chute dramatique au cours des 12 derniers mois entrainant d'ailleurs un manque à gagner de 6 milliards dans les revenus de cette province. Le PDG de la Caisse, Michael Sabia, est-il en train de nous conduire à des pertes comparables à celles que cette institution a connues sous la direction de Henri-Paul Rousseau?

Power Corp. et la Caisse de dépôt et placement se jouent du Québec!



Soyons clairs : ce sont les Desmarais et Power Corporation qui ont besoin de la Caisse de dépôt et des millions de dollars qu’elle gère. Pas le contraire !

Québec

La Caisse de Dépôt investit davantage au Québec

Sabia et le credo nationaliste



Il y a longtemps qu'on n'avait pas entendu un haut dirigeant de la Caisse de dépôt défendre avec autant de ferveur que ne l'a fait hier Michael Sabia la compatibilité du double mandat historique de la Caisse. Participer au développement des entreprises québécoises et générer des rendements pour bonifier le bas de laine des Québécois sont des activités qui vont de pair, a réaffirmé le PDG.

Québec

Il était temps !

La Caisse change de stratégie

Michael Sabia veut rendre la CDPQ moins sensible aux humeurs du marché


Le virage de la Caisse de dépôt et placement du Québec marquera un « changement culturel énorme » par rapport aux années 2000, estime Michael Sabia.

Québec

L'UPA demande au PQ d'agir vite

La Caisse de dépôt lorgne les terres agricoles, au grand dam de l’UPA

«Le gouvernement péquiste « ne peut dicter les actions » de la CDPQ»


«L’Union des producteurs agricoles (UPA) fronce les sourcils devant l’ouverture d’un poste d’analyste en investissements en terres agricoles et forestières à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).»

Moody's et DBRS (les papiers commerciaux) ont reçu une commande de l'Empire Desmarais

Indépendance ou décote !



Michel Nadeau, ancien premier vice-président de la Caisse, estime ... que la démarche des agences est nettement exagérée. « Ces grandes agences glissent souvent dans un “agenda” politique », a-t-il souligné. En ce sens, le message envoyé vendredi aurait plutôt pour objectif d’inciter les élus à ne pas « changer les règles du jeu » et à ne pas intervenir dans une logique dictée uniquement par les forces du marché. « Elles ont choisi une bien mauvaise cible, puisque la Caisse offre des garanties avec ses 159 milliards d’actifs et elle a peu d’emprunts sur les marchés financiers. La Caisse ne peut avoir qu’une cote AAA. »

Moody's et DBRS (les papiers commerciaux) ont reçu une commande de l'Empire Desmarais

Indépendance ou décote !



Michel Nadeau, ancien premier vice-président de la Caisse, estime ... que la démarche des agences est nettement exagérée. « Ces grandes agences glissent souvent dans un “agenda” politique », a-t-il souligné. En ce sens, le message envoyé vendredi aurait plutôt pour objectif d’inciter les élus à ne pas « changer les règles du jeu » et à ne pas intervenir dans une logique dictée uniquement par les forces du marché. « Elles ont choisi une bien mauvaise cible, puisque la Caisse offre des garanties avec ses 159 milliards d’actifs et elle a peu d’emprunts sur les marchés financiers. La Caisse ne peut avoir qu’une cote AAA. »

CDPQ

Ingérence politique, dites-vous ?...

PLQ et DBRS deux organisations qui auraient tout intérêt à se garder une petite gêne


Le désastre financier à la Caisse de dépôt en 2008 est directement attribuable à l’ingérence politique des libéraux et à l'ingérence financière de l'agence de notation DBRS.

Question : Pour qui roule La Caisse dans cette opération ? Réponse: Encore et toujours pour l'Empire Desmarais !

La Caisse de dépôt veut investir dans l’eau potable en Espagne



La Caisse s'allie à un consortium que domine Suez Environnement (une filiale de GDF Suez) pour participer à la privatisation d'une société publique d’approvisionnement en eau de la région de Barcelone à la faveur de la dégradation des finances publiques en Espagne !

Éloge de Sabia... suspect!

Caisse de dépôt: une stratégie prometteuse



il compte faire des placements privés dans des entreprises qui offrent des services ou fabriquent des objets de tous les jours. Il désire aussi investir plus de fonds dans les infrastructures utilisées au quotidien et dans les immeubles où les gens habitent, travaillent ou magasinent.

La nouvelle Caisse



Prattouillage - La CDPQ se tourne vers l'économie réelle. Bien. Comme Power. Mais rien d'autre n'a changé. Même réseau d'influence, même environnement peu scrupuleux. L'ancienne CDPQ gérée par le Grorousso, fugitif protégé par Power, a soulagé le bas de laine des Québécois de 40 000 millions (Papiers commerciaux de l'économie casino) - il faudra bien y revenir... La nouvelle CDPQ, gérée par Sabia, prévoit investir mass...

Yves Michaud dénonce la gloutonnerie des parlementaires

Yves Michaud est d’avis que « nos bienheureux élus se sont entendus comme larrons en foire pour écumer les fonds publics »


nouvelle espèce de parasites: les cumulards de l'...

Une nouvelle espèce de parasites : LES CUMULARDS DE L’ÉTAT



Avec une opinion publique indifférente parce que mal informée, nos élus s’entendent comme larrons en foire pour écumer les fonds publics et se voter des avantages pécuniaires à susciter l’envie des républiques de bananes.

La Caisse de dépôt, un autre patrimoine collectif dont on a perdu le contrôle



les groupes intéressés par la création d’emplois et le développement économique devraient exiger de la Caisse une vraie politique d’investissement au Québec appuyée sur une stratégie industrielle crédible et ne pas accepter un saupoudrage de milliards de dollars qui pourrait facilement s’avérer être une opération de patronage à grande échelle.

La Caisse de dépôt au service du gaz de schiste



Ces derniers (les promoteurs de la « révolution du gaz de schiste »), qui se sentent dans leur droit d’imposer des projets à la société québécoise en préten-dant qu’ils « généreront de la richesse », oblitèrent le fait qu’ils servent maintenant une autre communauté politique que le Québec. Les forces vives de la société québécoise doivent en tenir compte et comprendre dès maintenant l’ampleur de la contradiction pour y faire face ».

CDPQ - JJC était où au juste...?

Quand JJC parle des deux côtés de la bouche


Le modus operandi des spoliateurs (14)

L’Empire Desmarais dans tous ses états… financiers !

Tempête violente à l’horizon


Et même si elles ne se réalisent pas toutes (ce que je souhaite ardemment), il y a tout lieu de penser que Power Corporation va être assez violemment malmenée au cours des prochains mois, et plus ce sera le cas, plus votre sécurité financière en souffrira, selon le degré d’exposition de la Caisse de dépôt aux activités de l’Empire Desmarais.

La Caisse de dépôt enregistre un rendement de 4 % en 2011



Au 31 décembre 2011, l’actif net de la Caisse atteignait 159 milliards, soit davantage que le précédent sommet de 155,4 milliards atteint à la fin 2007, avant l’éclatement de la crise financière mondiale. La croissance de 7,2 milliards par rapport à la fin 2010 est attribuable aux résultats de placement nets de 5,7 milliards et aux dépôts nets de 1,5 milliard.

Quand spéculer avec l'argent public devient-il un crime?

L'élite hors la loi

Traduire l'élite en justice créerait sans doute des tensions, mais je suis d'avis que le prix à payer pour ne pas les juger est bien plus élevé encore.