Vive le Canada… libre !

Tribune libre 2009


24 juillet 1967 : Charles de Gaulle se rend à Montréal mais part de Québec en empruntant sur tout son trajet le Chemin du Roy. Il prend le temps de s’arrêter dans chaque ville et village qu’il traverse, de Donnacona et Sainte-Anne-de-la-Pérade, en passant par Louiseville et Trois-Rivières. Au bout de cette chaude journée exténuante, il décide, devant l’accueil triomphal que plus d’un million de Québécois lui ont réservé tout au long de sa route, de dire ce qu’il a dit, et qui a fait qu’on a pour la première fois parlé du Québec jusqu’à Tokyo.
19 octobre 2008 : Nicolas Sarkozy doit prendre la parole à Québec dans le cadre du sommet de la Francophonie, mais il est pressé. Il a d’autres chats à fouetter. Quel intérêt y a-t-il à s’attarder dans la capitale d’une province provinciale aux velléités autonomistes évanouies ? Le Canada condamne le Québec à l’anonymat, et 50,5 % des Québécois ont « démocratiquement » accepté ce statut de subalternes, de sous-tapis du Canada et des États-Unis. Sarkozy nous « accompagne » aujourd’hui dans cette voie en nous renvoyant en pleine face notre petitesse désormais assumée. Merci M. Sarkozy de nous rappeler la pleine mesure de notre taille : celle de minables pions sans intérêt pour la France, qui ne joue plus que dans la cour des grands. Et vive le Canada… libre !
Jean-François Vallée

Québec
Paru dans Le Soleil le 24 octobre 2008 et en ligne sur Cyber Presse.

Featured 22fbb88912f1dbce87e719bb999b55c4

Jean-François Vallée90 articles

  • 81 570

Jean-François Vallée est professeur de littérature québécoise et française au niveau collégial depuis 1995. Son ambition de pédagogue consiste à rendre les étudiants non seulement informés mais objectivement fiers de la culture dans laquelle ils vivent. Il souhaite aussi contribuer à les libérer de la relation aliénante d'amour-haine envers leur propre culture dont ils ont hérité de leurs ancêtres Canadiens français. Il a écrit dans le journal Le Québécois, est porte-parole du Mouvement Quiébec français dans le Bas-Saint-Laurent et milite organise, avec la Société d'action nationale de Rivière-du-Loup, les activités de la Journée nationale des patriotes et du Jour du drapeau.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé