Toward success...

Billet de Caroline


Il a suffi de quelques décisions malsaines,

d’un sondage sur le racisme des Québécois

et d’une commission à 5 millions de dollars

pour semer la pagaille

et diviser.

Une version 2007 de l’argent et du vote ethnique.
Et pour prouver que le Québec

n’est pas, tel que tend à le démontrer le Canada,

une société fermée, intolérante, xénophobe,

il s’anglicise. Le fossé se creuse.
Le Comité de parents de la CSDM, à titre d’exemple,

organise, le 20 novembre prochain, une journée de formation

qui s’adresse à l’ensemble des parents.

La Présidente du comité, Christine Fournier, ratisse :

Dear Parents,

(…)Twenty four French workshops are offered and, as an addition this year,

we’ll also have two English workshops

to give you better tools to help your children succeed in school.


Les “tools” en question sont:

School culture and values in Quebec, offert par Réginald Fleury et

Supporting your child’s learning in Quebec schools, donné par Isabelle Anne Beck.
Le message est clair:

Le français est optionnel. C’est un plus. Un atout.

Les parents des enfants n’ont pas

à se fendre en quatre pour l’apprendre.

Lorsque leurs enfants seront en âge de fréquenter

le cégep ou l’université, ils sauront les guider

vers des établissements susceptibles de leur fournir

les tools to succeed.
Le message indique aussi que la langue

to share Quebec’s values and to be part of its culture

est l’anglais. Par conséquent, les Québécois doivent eux

parler anglais. C’est l’anglais qui sert de pont.

Et si les immigrants ne le parlent pas de manière fluide,

ils finiront bien par l’améliorer.
Dans le cadre de la journée de formation du Comité Central des Parents,

Sylvain Racine, Directeur du Service des ressources financières de la CSDM,

animera l’atelier À quoi sert l’argent et d’où vient-il ?

Nous en avons, ici, un aperçu.
Comité central des parents de la CSDM

(514) 596-6000 poste 6388

ccp@csdm.qc.ca

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 565

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    8 octobre 2007

    Suzanne, je crois que Caroline se rapporte au fossé qui se creuse entre ce que le Québec devient (si John-James et ses
    collabos réussissent), et ce que le Québec SE DOIT de devenir: un Pays Indépendant et Français en Amérique du Nord.
    Claude Jodoin, Boca Raton, É.-U.
    P.S.: les majuscules sont voulues.

  • Archives de Vigile Répondre

    8 octobre 2007

    Vous dites: "Et pour prouver que le Québec
    n’est pas, tel que tend à le démontrer le Canada,
    une société fermée, intolérante, xénophobe,
    il s’anglicise. Le fossé se creuse."
    Vous voulez sûrement dire qu'au contraire, le fossé entre le Québec et le Canada tend à diminuer avec l'offensive d'anglicisation qu'on peut y constater sous le gouvernement de M. Charest. Le Québec anglicisé sera pareil au Canada; c'est ce qui est visé. Le fossé se creusera seulement si le Québec résiste à cette tentative de gommage de son identité. Je ne suis pas convaincue qu'il soit en train de résister, même si je crois qu'il doit impérativement le faire.
    Sortons de ce pays qui ne tolère pas notre identité, et cherche à l'annihiler à tout prix!
    La seule et unique solution: l'indépendance du Québec!