La Fontaine, JFK et le conflit étudiant

Téléphone et carré rouge

Chronique de Louis Lapointe

Citant Raymond Aron à propos du conflit étudiant, Richard Martineau, qui évoque dans sa dernière chronique la présence d'une droite trop forte et d'une gauche trop molle au Québec, devrait également ajouter les Fables de La Fontaine à ses lectures de chevet afin d’y puiser les précieux enseignements qu’elles pourraient lui prodiguer au sujet de la résolution de conflits.
Le Chêne et le Roseau*
Il faut savoir s’adapter, surtout lorsqu’on a perdu le contrôle de la situation. Ce n’est pas une question de mollesse, mais d'humilité et de clairvoyance.
Ainsi, le roseau plie, mais ne rompt pas devant la force du vent, alors que le chêne redouble ses efforts, si bien qu’il déracine.
La Crise des missiles de Cuba est une des plus édifiantes démonstrations de la morale de cette fable de La Fontaine.
Au plus fort de cette crise, JFK avait eu l'humilité et la clairvoyance d’engager des pourparlers avec Nikita Krouchtchev dans le but de résoudre ce conflit.
Le téléphone rouge
Afin d’éviter la répétition de crises semblables, un téléphone rouge reliant directement la Maison Blanche au Kremlin fut instauré entre les deux superpuissances .
Plutôt que de redoubler d'efforts comme le Chêne en décrétant une loi répressive, le gouvernement libéral de Jean Charest aurait mieux fait de plier comme le Roseau en prenant exemple sur le Président Kennedy, mettant en ligne un téléphone rouge avec les représentants étudiants.
***

*Le Chêne et le Roseau

Le Chêne un jour dit au Roseau :
"Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent, qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste.
Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin." Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

***
Sur le même sujet:
Foutre le bordel
Pour la raison, contre la bêtise
Perdre la boule
Céder au cynisme de la presse, des recteurs et du gouvernement ?
La stratégie de la bêtise ou quand les recteurs se taisent contre l’intérêt public

Featured bccab87671e1000c697715fdbec8a3c0

Louis Lapointe534 articles

  • 879 154

L'auteur a été avocat, chroniqueur, directeur de l'École du Barreau, cadre universitaire, administrateur d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux et administrateur de fondation.





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Bruno Deshaies Répondre

    29 mai 2012

    « Pour un règlement de la crise gouvernementale. »
    29 mai 2012, par Bruno Deshaies
    Je suis d’accord avec Louis Lapointe parce que les événements récents au sujet de la crise étudiante ont dégénéré en crise politique, judiciaire, policière et sociale. Néanmoins, la crise a atteint le paroxysme d’une crise gouvernementale à cause du comportement de Jean Charest. À minuit une minute ce soir, les pourparlers ont été reportés au matin du 30 mai. Maintenant, Madame Courchesne doit faire ses devoirs devant le premier ministre.
    Pour l’histoire, la suite des événements est instructive. Il ne s’agit plus de missiles, mais de la manière de gouverner de Jean Charest. Ce dernier se comporte au Québec comme celui qui a réalisé dans les faits l’Union des deux Canadas après 1840. Il s’agit de Sydenham-Thompson.
    VOIR : Les chroniques suivantes : Le deuxième Canada (22/29) et (23/29).
    Source : http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-22-29 et
    http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-23-29
    Prenez le temps de lire le genre de politique que Sydenham-Thompson a élaboré. Il a agi en gouverneur et premier ministre du Canada. Jean Charest adopte le même comportement avec les Québécois. Jean Charest vit au CANADA. Le Québec a peu d’importance pour lui. Son comportement politique est ignoble envers la démocratique québécoise.
    VOIR : « Pour un règlement de la crise gouvernementale. »
    http://blogscienceshumaines.blogspot.ca/2012/05/pour-un-reglement-de-la-crise.html
    L’action des citoyens-bruiteurs-de-casserole a démontré à quel point le premier ministre du Québec abuse de la démocratie.
    LA SOLUTION :
    Principe initial :
    La démocratie ne fonctionne pas uniquement du Haut vers le Bas.
    La démocratie, c’est aussi un mouvement du Bas vers le Haut.
    Conséquence :
    Au sujet du premier ministre, monsieur Jean Charest, il est rendu au point où il doit aller remettre la démission de son gouvernement au bureau du Lieutenant-gouverneur du Québec pour qu’un nouveau gouvernement règle la crise d’abord. Pour les parlementaires à Québec, ce sera ça la démocratie à la dure. Eux et elles aussi ont des leçons à tirer des événements épouvantables que les Québécois et surtout les Montréalais subissent jour après jour.
    LA RÉPONSE GOUVERNEMENTALE N’EST MÊME PLUS DANS UNE ÉLECTION HÂTIVE OU TARDIVE, MAIS DANS LA DÉMISSION DU GOUVERNEMENT DE JEAN CHAREST.
    UN NOUVEAU GOUVERNEMENT DOIT ÊTRE FORMÉ POUR RÉSOUDRE LA CRISE POLITIQUE D’ABORD, PUIS S’ATTELER À CORRIGER, POUR 2012-2013, L’ITEM DES DROITS DE SCOLARITÉ DANS LE BUDGET BACHAND QUI EST À L’ORIGINE DE LA CRISE. LA LOI SPÉCIALE (78) DOIT ÊTRE ABROGÉE ILLICO. LES POURSUITES JUDICIAIRES TOTALITAIRES ABANDONNÉES. FINI LES FOLIES.
    UNE FOIS CE TRAVAIL ACCOMPLI PAR LES PARLEMENTAIRES DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, CES DERNIERS POURRONT ENTREVOIR ENSUITE, DANS L’HONNEUR ET LA DIGNITÉ, LE RECOURS AU PROCESSUS ÉLECTORAL.
    TOUS LES PARLEMENTAIRES ONT DES DEVOIRS À FAIRE. ÇA PRESSE.
    LES ÉLECTIONS SUIVRONT… EN TEMPS ET LIEU DANS LA SÉRÉNITÉ.

  • Archives de Vigile Répondre

    29 mai 2012

    Jean-Louis Pérez-Martel :''JJ. Charest est ce responsable à la solde des intérêts oligarchiques anti-Canadiens français, mandaté pour accomplir le plus tôt possible le travail de dénationalisation de l’État québécois— est de provoquer une situation de chaos sociopolitique conduisant à l’atomisation de l’électorat et à la corruption institutionnalisée, au bénéfice des mafias pro-fédéralistes et de ceux qui appuient cet objectif.''
    Bien dit.Et çà se poursuit intensément en coulisses,pas seulement sur la place publique.Jean-François Morasse,celui qui poursuit Gabriel Nadeau-Dubois,demande maintenant son emprisonnement.Mais ce qui est encore plus cocasse est que son avocat,Me Maxime Roy Martel,est un donateur du PLQ:
    ''De 2009 à 2011, le jeune avocat a donné 1785$ à la caisse du PLQ. Ces dons ont été faits après l'entrée en politique de Michel Pigeon, ancien recteur de l'Université Laval. Il voulait «aider» cet homme qu'il connaît «très bien» et pour qui il a «le plus grand respect». ''
    http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201205/28/01-4529462-la-poursuite-reclame-la-prison-contre-gabriel-nadeau-dubois.php
    Parions que cet avocat aura un généreux retour d'ascenseur du PLQ s'il réussit à faire incarcérer Gabriel Nadeau-Dubois.

  • Jean-Louis Pérez-Martel Répondre

    28 mai 2012

    Monsieur Lapointe,
    L’objectif d’un chef d’horde de mercenaires de la politique —JJ. Charest est ce responsable à la solde des intérêts oligarchiques anti-Canadiens français, mandaté pour accomplir le plus tôt possible le travail de dénationalisation de l’État québécois— est de provoquer une situation de chaos sociopolitique conduisant à l’atomisation de l’électorat et à la corruption institutionnalisée, au bénéfice des mafias pro-fédéralistes et de ceux qui appuient cet objectif.
    En effet, depuis que JJ. Charest contrôle l’appareil de l’État, ce but est aujourd’hui réalisé et il ne lui reste plus qu’à gérer ce chaos au détriment d’une nation sans cap et à la dérive qui préfère les ‘’chants des sirènes’’ à la prise de conscience des conséquences de la dynamique autodestructive nationale.
    JLPM

  • Archives de Vigile Répondre

    27 mai 2012

    Je crains moi aussi, monsieur Lapointe, que ces manifestations au bout du compte empirent à moyen terme la situation des plus démunis des Québécois: assistés sociaux, chômeurs, sans-abris...
    Eux qui pâtissent déjà pas à peu près pourraient se retrouver dans pire situation dans quelque temps...
    Car il n'y en a que pour les étudiants et contre le gouvernement pour l'instant...
    Toujours les mêmes qui sont oubliés, toujours...