Signe de croix

Billet de Caroline

Le chef du PQ, André Boisclair,

est d’avis que le crucifix

n’a pas sa place à l’Assemblée nationale

du Québec laïque.

Faudra-t-il convertir toutes ses églises

en copropriétés ?

Lui redessiner un drapeau

puisqu’une croix blanche,

symbole d’une nation catholique,

le traverse depuis le 21 janvier 1948 ?

Faisons-le pluriel :

ornons-le d’une étoile, d’une feuille d’érable,

d’un croissant de lune, d’un khandâ et

de bandes aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Tout le monde y trouvera son compte.
Ce qui n’a pas sa place

à l’Assemblée nationale

c’est cette désinvolture

à l’égard de notre passé.
Le Québec n’est pas né

de la dernière neige.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 373

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    19 janvier 2007

    « Un peuple cesse d'exister en tant que tel quand on l'ampute de son passé. Tout le drame de la colonisation peut être intercepté à la lumière de cette évidence anthropologique. «En nous réchauffant au double rayonnement de notre passé et des choses présentes qui constituent une image transposée, écrit Simone Weil, nous pouvons trouver la force de nous préparer un avenir. Il y va du destin de l'espèce humaine. La perte du passé, c'est la chute dans la servitude coloniale.»»
    Jean-Claude Guillebaud, La force de conviction, Seuil, 2005.
    Dommage que l'on ai pas de tels penseurs parmis nos dirigeants.