Raëliens, Hérouxville : même combat

Tribune libre - 2007



Ils ont tous les deux été invités sur le plateau de l’émission «Tout le monde en parle». Ils se prennent tous les deux très au sérieux, chacun semblant convaincu d’être investi d’une mission. Par contre, l’un a fini bien malgré lui par nous faire rire. L’autre pas du tout. C’est que le premier est somme toute inoffensif alors que le second fait usage d’un dangereux populisme.
Claude Vorilhon, alias Raël, nous appelle à préparer la venue des extraterrestres sur Terre. Quant à André Drouin, conseiller municipal d’Hérouxville, il met en garde les mille âmes de son hameau mauricien contre le déferlement chez eux d’immigrants lapidateurs et d’immigrantes exciseuses.
Parions que depuis quelques jours, les preneurs aux livres favorisent à deux contre un le scénario raëlien sur celui de Don Quichotte Drouin.
Christian Gagnon

Montréal

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon138 articles

  • 114 130

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    6 février 2007

    Le débat n'est pas sur les accommodements raisonnables. Il faut que l'élite intellectuelle québécoise qui se prétend la "conscience" de la nation descende un peu de son nuage et se remette à l'écoutte de son intérieur "profond". Ce "subconscient" s'est exprimé à sa manière, bien que symbolique et souvent choquante, par la voix nationale profonde d'une majorité qu'on a refusé trop longtemps d'entendre. Ce message "codé" se veut pourtant une question claire: qui au juste les accorde ces accommodements?
    Il est là le vrai débat que les "fermiers" du profond Québec n'ont eu de choix que d'improviser du mieux de leur possible voyant bien que l'élite qui se prétend en avoir la maîtrise pour le faire était bien partie pour ne le faire jamais!
    Qui donc les faits ces accomodements? Est-ce que c'est Ottawa ou Québec? Et sur quelles bases? La charte des droits et libertés du Canada ou c'elle de Québec? Et comment ces deux chartes sont'elles affectées par la loi sur le multiculturalisme d'Ottawa?
    Qu'est-ce que va nous donner cette commission d'enquête, proposée par certains, si toutes leurs recommendations sont annulées par une seule de ces chartes? Et qui seront les heureux élus en charge de cette commission? La même élite qui attend que les "fermiers" du profond Québec se mettent la tête sur le billot à leur place?
    Nous savons pourtant tous à qui doit revenir ce droit d'accomoder; c'est à la nation Québécoise. C'elle-là même qui n'a pas le droit d'être citée tellement elle dérange par sa majorité embêtante, n'est-ce pas?
    Embêtante pour le multiculturalisme d'Ottawa et embêtante pour ce concept grotesque de nation civique de Québec.
    C'est une chance qu'on ais des fermiers qui connaissent encore le sol sous leurs pieds!

  • Archives de Vigile Répondre

    6 février 2007

    Pas du tout d'accord. Raël est le gourou d'une secte religeuse qui maintient ses membres dans l'ignorance et la bêtise. M. Drouin n'est pas un politicien professionnel et il ne veut pas le devenir. Il n'a pas appris la langue de bois et il exprime un cri du coeur que le peuple québécois endosse.
    Je pense que vous n'avez pas écouté ce qu'il a dit vraiment, distrait sans doute par 2 twits qui ne cherchaient qu'à le ridiculiser. Je suis juriste et homme de gauche et je n'ai rien à voir avec le populisme de droite de l'ADQ. Je n'ai point une once de racisme en moi, j'ai des amis haitiens, portugais, marocains, italiens et tutti quanti.
    Je suis d'une tolérance incommensurable.
    Mais....Il y a un mais. Je ne veux pas sacrifier mon identité pour faire plaisir aux autres. Je ne suis pas maso et j'ai droit autant que les autres à vivre la courte vie que nous avons sur terre selon ma culture, ma langue et mon identité.
    Je n'accepte pas que des gens viennent imposer certaines valeurs rétrogrades chez moi et importent sur ma terre natale leur intolérance.
    Vous n'avez pas compris à travers ce cri que c'est la peur de perdre leur identidé québécoise qui motivent ces gens et que la cause de cette situation malheureuse est la politique d'immigration dite multiculturelle du gouvernement canadien qui essaie depuis de nombreuses années à nous noyer, comme peuple, dans la mosaique canadienne.
    Vous n'avez peut-être pas compris que ce cri du coeur est un réveil d'un peuple bonasse et endormi qui nous conduira peut-être à notre indépendance. Quand nous aurons en main tous les outils de notre survivance, on ne s'inquiétera plus de ces choses, car tous les immigrants auront compris qu'au Québec, on vit dans une société laique et de langue française.
    Si on est rendu à utiliser des moyens symboliques comme ceux-là dans sa propre patrie pour se faire entendre et défendre ses valeurs et son identité, c'est qu'il y a péril en la demeure.
    Pierre Cloutier