Rapport Grenier

NON aux turpitudes du Canada

Les Québécois ont perdu leur capacité de s'indigner

Tribune libre - 2007

À la suite de la publication du rapport Grenier sur les illégalités
commises aux dépens des Québécois lors du référendum de 95, je crois que
toutes les organisations nationalistes et patriotiques doivent mobiliser la
population en organisant une manifestation populaire à la Place du Canada,
là où les Canadians nous ont chanté la pomme avec les subventions illégales
d'Ottawa.
On constate que les Québécois ont perdu leur capacité de s'indigner
publiquement depuis plusieurs années. Probalement parce que les partis
politiques souverainistes préfèrent demander d'autres enquêtes inutiles et
coûteuses plutôt que de descendre dans la rue avec le vrai monde pour dire
haut et fort NON aux turpitudes du Canada.
Un des nombreux effets pervers du postmodernisme a été de tuer tout
esprit critique et de rébellion au sein de la population. Nous avons ici
une belle occasion de démontrer à tous les Québécois que nous ne sommes pas
vaincus, que nous avons perdu des batailles, mais que la guerre continue.
Il me semble que si nous ne nous mobilisons pas cette fois-ci, ce sera
à désespérer de l'avenir de notre projet de pays.
Alors, la SSJB, le MNQ et
les autres, qu'attendez-vous pour lancer le rappel des troupes ?
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Pierre Schneider58 articles

  • 92 963

Journaliste, auteur et poète, Pierre Schneider milite
pour l'Indépendance du Québec depuis le début des années soixante.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    11 septembre 2008

    Depuis le début de 2008, les Québécois semblent en tout cas avoir entendu votre indignation devant une faible capacité d'indignation !
    Merci M. Schneider !
    Sébastien Harvey
    Montréal

  • Archives de Vigile Répondre

    3 juin 2007

    Salutation citoyennes et citoyens,
    Le discours identitaire doit s'accompagner au moment opportun, et vous en signalez un Monsieur Schneider, de celui dit de l'indignation nationale, de portée légitime et légale. Sauf qu'il semble que le réflexe populaire de le faire s'est estompé au fil des décennies...
    La SSJB de Montréal, le MNQ entendront-ils votre appel ?
    Québec libre !