Marois, encore des banalités mièvres politiciennes !!!

Plan Marois

À la une du Devoir ce matin (lundi 17 mai), une grande photo de Mme. Marois. Le titre ? « Charest doit céder la place. » C’est vrai mais ça ne convainc personne. Depuis qu’elle a pris la tête du P.Q. je dis que je ne lui fais plus confiance et ses récentes allégations me le confirment. Elle prétend aller chercher plus de pouvoirs à Ottawa !!! Peut-on être plus aveugle que ça ? Ça fait 40 ans ou plus que l‘on essaie et ça ne marche pas, ça n’a jamais marché et ça ne marchera jamais. Pour se faire élire par les peureux de ce pays, Marois veut « forcer » le fédéral à des concessions. Est-ce de la naïveté ou de la rouerie ? C’est risible ou... d’une grande tristesse. Encore très récemment, les canadiens du ROC ne voulaient rien savoir de nous et l’ont fait connaître par un sondage pan-canadien. Sur quelle planète vit-elle pour avancer de telles âneries ? Il est maintenant hyper clair que son seul but est de se faire élire la première femme de la PROVINCE de Québec, point. Aucune vision d’avenir, rien, encore rien, toujours en fantôme glapissant occasionnellement.
Au lieu de profiter de la débandade d’Ali Baba Charest et de ses 40 voleurs, et de proposer quelque chose de consistant, elle surfe sur des banalités qui dérangent le moins possible. « …ne votez pas pour lui le méchant, votez pour moi… » C’est toujours la même chose. Au lieu de concocter un nouveau programme pour le P.Q., pour un « futur » gouvernement de la PROVINCE de Québec, elle aurait dû depuis longtemps, ou devrait, en urgence, actuellement, tabler sur une constitution du Québec compréhensible à tous et accessible, comme je disais, au grand public. Une telle constitution pourrait être présentée à une éventuelle élection. Ce serait une élection référendaire, le peuple est mûr pour ça, pas pour des banalités mièvres politiciennes. Le public éprouve un grand mépris pour les politiciens, mâles et femelles. Mais non, ce ne sont que des éclats de voix qui sonnent faux, de véritables colères bleu poudre. Elle se classe elle-même dans la catégorie des petits politiciens, à peine plus haut que Charest, l’exemple le plus probant de la déchéance.
Quand les vrais indépendantistes du P.Q. vont-ils réagir pour faire un ménage urgent dans leurs rangs ? Quel scandale supplémentaire est-il besoin de vivre pour dépoussiérer ce parti sclérosé ? De quelle secousse sismique avons-nous besoin pour brasser suffisamment les inconditionnels aveugles québécois du beau Canada « coast to coast » ? De combien d’insultes avons-nous encore besoin pour réagir ? Toute cette clique amorphe des «… oui mais… » va-t-elle attendre que cette mafia fédérale à la Charest nous ait complètement dépossédés?... ce qui est d’ailleurs en bonne voie.
Les pires ennemis que nous ayons sont encore les francophones arrivistes à la Trudeau, Charest, Desmarais et consorts. Tous les petits ministres francophones de Harper à Ottawa, des minables patentés au service de leurs maîtres anglophones se fendent le c….casiblu pour bien se faire voir de leur maîtres anglais en dépossédant et en réduisant le plus possible les quelques attributions qui restent au Québec. Il y en a même un qui a poussé la déchéance à parcourir le Canada en nous descendant, en fait, en se descendant lui-même. C’est à vomir.
Rien n’est plus puissant qu’un peuple uni. Une union citoyenne est absolument nécessaire maintenant pour remettre les choses à leur place, pour convaincre les éternels éteignoirs qu’on a aussi besoin d’eux pour ne pas disparaître.
Que dire d’autres, c’est une question de survie. Pourrions-nous avoir assez de courage pour donner à nos enfants un PAYS, en paix et prospère, au lieu d’une colonie chicanière et miserabilis.
Ivan Parent

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 348 505

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Michel Répondre

    22 mai 2010

    Bonjour Monsieur Thompson,
    À votre appel à l’UNION et la CONCERTATION, ma réponse se trouve dans ces pages, dans mon commentaire intitulé Non à la stratégie et à la convergence.
    Permettez-moi de vous poser, à vous aussi, trois questions :
    1) Quel parti politique profitera le plus de l’intervention de votre Collectif citoyen ?
    2) Pour quel parti avez-vous voté aux dernières élections ?
    3) Pour quel parti voterez-vous aux prochaines élections ?
    Par loyauté, dans un but de transparence, j’ai exprimé ma position en tant que « citoyen », vous laissant la possibilité de la contester. Vous l’avez fait, et je vous en félicite ! Puis-je espérer un peu plus de transparence de votre part ?
    Michel

  • Claude G. Thompson Répondre

    21 mai 2010

    Marois, encore des banalités mièvres politiciennes !!! - Claude G. Thompson
    @ monsieur Rolland
    Beau discours en effet que le vôtre !
    Sauf que le problème, à mon sens, n’est pas tant Pauline Marois, qu’entre autres l’abstentionnisme qui gangrène le processus démocratique.
    Ne pas voter, c’est bêtement renoncer au droit imprescriptible et inaliénable que nous détenons en tant que citoyens d’approuver ou de désavouer les gouvernements que nous élisons.
    Comment pourrions-nous, autrement, venir nous plaindre après avoir refusé de prendre part à un acte citoyen fondamental en démocratie ?
    Si la chose vous inspire et que vous vouliez prendre part à une démarche citoyenne exemplaire, je vous invite à participer à l’Appel citoyen que nous avons transmis à Vigile aujourd’hui en suivant le lien :
    Appel à l’UNION et la CONCERTATION - Une proposition citoyenne
    Claude G Thompson et le Collectif citoyen du 5 mai 2010
    Endossez l'APPEL CITOYEN du 20 mai 2010
    MAINTENANT publié dans jesigneQuébec .com

    Soyons solidaires et posons un geste pour l’avenir de notre nation.
    Claude G. Thompson

  • Michel Répondre

    19 mai 2010

    Beau discours ! sauf que le problème, à mon sens, n’est pas Pauline Marois. Elle ne représente qu’un des symptômes de la gangrène qui gruge le PQ. Il faut voir les choses comme elles sont. Le PQ est l’ennemi de l’avancement politique, économique, social et culturel du Québec, au même titre que le PLQ.
    Cela dit, permettez-moi de vous poser deux questions « empoisonnées »… pour qui avez-vous voté aux dernières élections ? et... pour qui voterez-vous aux prochaines élections ?
    Pour me montrer loyal, je répondrai le premier : je suis abstentionniste.
    Qui aime bien, châtie bien…
    Michel

  • Archives de Vigile Répondre

    19 mai 2010

    Bravo pour cet article! Il faut que tout le monde se réveille au Québec!