Lettres mortes

Billet de Caroline


Émile, 8 ans, est né de parents chinois et québécois.

Gabriel, 8 ans est né de parents italiens.

Genessis, 8 ans est née de parents chiliens.

Jasmine, 9 ans, est née de parents cambodgien et laotien.

Joanne, 9 ans, est née de parents chinois.

Milena, 8 ans, est née de parents chilien et québécois.

Olivier, 10 ans, est né de parents danois et français.

Philippe, 8 ans, est né de parents iranien et québécois.

Sussmitha, 9 ans, est née de parents indien et vietnamien.

Théodore, 7 ans, est né de parents québécois.
Qu’ont en commun ces enfants ?

Le français.

À la maison, quelle(s) langue(s) utilisent-ils ? Leurs parents peuvent-ils s’exprimer en français ? Sont-ils en mesure de les aider à faire leurs devoirs ? De correspondre par écrit avec les professeurs ? De lire les documents que l’école leur fait parvenir ?

Dans quelle langue ces jeunes choisiront-ils plus tard de poursuivre leurs études ?

Quelle sera l’influence des parents sur les choix qu’ils feront ? Rêvent-ils, comme Qin, de les voir un jour fréquenter l’université McGill ?
Les immigrants, qui se sont établis en Amérique ou encore au Canada, manifestent une certaine indifférence envers le Québec et sa langue officielle. Le gouvernement l’a compris et ne s’en mêle pas. Les Québécois s’intègrent aux immigrants qui s’intègrent à la minorité anglophone. Tout le monde en perd son latin et les Québécois des récentes réformes scolaires écrivent le français comme ils l’entendent.
Mis à part la ponctuation, combien de fautes pouvez-vous identifier dans ce texte d’un internaute à un blogueur ?
PAS SI PIRE J'AI TROUVER QUELQUE SKETCH ASSEZ LONG MEME QUI M'ARIVAIS DE CHANGER DE POSTE MAIS J'AI AIMER QUAND MEME.
JE REGRETTE LE TEMPS DES VRAI BYE BYE CELUI OU ILS AVAIS PLEINT DE MONDE EN MEME TEMPS ET EN DIRECT, MAIS POUR NOTRE SOCIETER C'EST AUTRE CHOSE LES PRIORITER ON CHANGER QUEL DOMMAGE.

Encore parvient-on à en décrypter le message, ce qui n’est pas toujours le cas. Certains professeurs comparent les rédactions de leurs étudiants à de la véritable bouillie pour les chats tandis que les futurs professeurs de français échouent à leur examen de français.
À cela s’ajoutent les raisons sociales de langue anglaise comme WINNERS que l’on peut dire tel quel, que l’on peut prononcer à la québécoise ou que l’on peut traduire par GAGNANTS : on s’habille chez GAGNANTS, on prend un café à la DEUXIÈME TASSE, on roule sur des pneus BONNE ANNÉE, on se mouche dans des mouchoirs SIGNE BLANC. Il existe aussi des raisons sociales qui font douter de la raison, comme la boutique de sous-vêtements pour hommes CALEÇONS VOS GOÛTS ? Celle de la mariée OUI JE LE VŒUX INC, la crémerie C SI BON. Peut-on apprendre à écrire correctement quand les publicités qui occupent notre espace visuel déforment la langue pour ses jeux de mots ? 4 GIGS de chansons à répondre (Rodgers), « Son vraiment pas cher » (Audio D’Occasion), etc.
Alors que les noms de famille Tremblay, Gagnon, Roy demeurent les plus nombreux, les prénoms qui obtiennent la faveur des Québécois sont chez les garçons William, Mégane et Émy pour les filles. Là encore, il suffit de trouver ça normal : William Gagnon, Émy Tremblay.
Les porte-parole de la police de Montréal, dans leurs comptes rendus médiatiques, privilégient le présent de l’indicatif à la complexité des temps du passé : Hier, aux alentours de 23h07, l’individu en question pénètre dans le dépanneur. L’homme semble nerveux. Pour une raison inconnue des policiers, il présente une arme qu’il pointe en direction de la caissière, lui réclame des cigarettes et l’argent de la caisse. On ignore pour l’instant les mobiles du vol et si le voleur abattu par balles par les policiers survivra à ses blessures. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de ce qui a toutes les apparences d’un vol qui a mal tourné.
Par mesure d’économie de temps et d’argent, le recours aux abréviations semble devenu monnaie courante : nym 44DD sp ét bien memb.
Les ministres libéraux ont eux choisi, inspirés par le succès des Têtes à claques, de s’adresser à la population du Québec par le biais de vidéos afin de lui éviter le pénible exercice d’une lecture. Il faut dire que les Québécois lisent en moyenne neuf livres par année et qu’entre le 1er et le 7 janvier 2007, en tête des ventes du palmarès Renaud-Bray, on retrouve LES MEILLEURES RECETTES À LA MIJOTEUSE.
Résumons :

Les politiciens se tournent la langue

tels des épileptiques en crise.

Les immigrants ne sont pas fous du français.

Les Québécois ne sont pas plus fous que les immigrants.

Le français, tout le monde ou à peu près s’en fout.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 819

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    12 janvier 2007

    Affligeant constat. Dailleurs, déjà prédit en 2000 par Lisée dans Sortie de secours.
    Des lettres mortes pour une future langue morte?
    C'est quoi notre truc à nous les québecois? Le je m'enfoutisme?
    En y pensant bien, à lire et à entendre parler mes concitoyens, je ne comprends pas pourquoi on tient tant à avoir ce pays souverain. En fait, je ne suis pas toujours très fier de mon peuple.