La moitié des francophones favorables à l'indépendance du Québec

Les jeunes reviennent à la souveraineté

Nouveau sondage GROP: l'appui en augmentation

4c00809c036281d0915081557c02fbdc

Tribune libre

Les plus récents sondages sont très encourageants pour la cause de l'indépendance du Québec.



En effet, l’aspiration à la libération nationale progresse, surtout chez les plus jeunes.



Enquête GROP : 52,6 % des québécois pour la souveraineté-association. 40,5 % pour l’indépendance pure et simple.



Rappelons qu’un an avant le référendum de 1995, l’appui à la souveraineté (question « dure ») se situait à 35,4% (Léger, novembre 1994). Or, 27 ans plus tard, en 2022, cet appui s’élève à 40,5% (« que le Québec devienne un pays indépendant »).



Faits saillants des plus encourageants :



  • 40,5% des répondants se déclarent favorables à l’indépendance du Québec. 48,6 % chez les francophones (1 francophone sur 2) ;






  • 61,9% appuient l’idée d’un statut particulier pour le Québec. 68% chez les francophones ;




  • Selon les résultats de l’enquête, les moins de 25 ans s’affichent comme de tendance souverainiste, alors que les répondants de 25 à 54 ans se révèlent plutôt de tendance fédéraliste. Toutefois, chez seuls francophones de ce groupe d’âge, le portrait est plus nuancé, allant de très faiblement souverainiste pour les 25 à 34 et croissant chez les 35 à 44 ans, puis encore un peu plus chez les 45 à 54 ans. Enfin, les 55 ans et plus présentent une forte tendance souverainiste.




  • Par ailleurs, 51,2% des souverainistes considèrent qu’il serait possible de réformer le fédéralisme canadien, cette proportion passant à 68,5% chez les centristes et à 54,3% chez les fédéralistes ;




  • La reconnaissance du droit du Québec à faire sécession du Canada est partagée par 99,6% des souverainistes, 82,9% des centristes et à peine 9,4% des fédéralistes ;




  • La confiance dans la capacité du Québec d’être un pays souverain rejoint 99,6% des souverainistes, 67,9% des centristes et 6,3% des fédéralistes ;




  • 95,1% des souverainistes jugent la souveraineté faisable, cette proportion étant de 49,7% chez les centristes et de seulement 2,3% chez les fédéralistes ;




  • En ce qui concerne le sentiment d’appartenance nationale, l’étude relève que si la majorité des jeunes se définissent en tant que québécois et québécoises, ceux-ci manifestent toutefois un attachement identitaire plus faible que leurs aînés envers le Québec, et se montrent plus individualistes et pragmatiques que ces derniers. Chez les francophones, trois groupes d’âge se distinguent : 1) les 55 ans et plus, majoritairement souverainistes, affichant un fort sentiment identitaire québécois de nature symbolique ou normative et présentant des traits collectivistes ; 2) les 35 à 54 ans qui, au sein de la catégorie plus large des moins de 55 ans, se révèlent les plus enclins à appuyer le camp fédéraliste ; 3) les moins de 35 ans, qui forment un fort contingent de centristes.


Source: Les jeunes reviennent à la souveraineté 



Que le parti québécois s'engage à faire du Québec devenu indépendant le pays le plus vert de la planète (l'environnement étant la préoccupation majeure de la jeunesse) et ils se rallieront de plus belle à la noble cause.



Nous pouvons désormais compter sur l'apport de notre belle jeunesse à la réalisation du rêve d'un pays québécois bien à nous, elle qui sera la première à profiter pour longtemps de la liberté retrouvée, si chère à ses yeux.



À la lumière de ce récent sondage prometteur, ajoutons que ces résultats positifs d'appui à l'idée de l'indépendance du Québec ont été obtenus dans le cadre de l'évolution naturelle de la réflexion collective.sur le sujet. Imaginez maintenant le pourcentage qu'Il sera possible d'atteindre par l'entremise d'une campagne solide et argumentée à la grandeur du Québec!



Les partis et organisations indépendantistes doivent commencer dès maintenant à s'organiser et à diffuser le message sur toutes les plateformes. Il ne manque qu'une dizaine de points pour que le Québec soit enfin libre! Nous nous rapprochons du but ultime.



Et c'est sans oublier que les nouvelles raisons de faire l'indépendance au plus coupant s'accumulent.




Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie668 articles

  • 1 189 853

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelques 665 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé