Les accommodements, un débat explosif... Merci monsieur Trudeau

Tribune libre - 2007

Nous sommes bien près d'un malheureux dérapage dans le fameux épisode de ce
que l'on appelle les accommodements raisonnables. Ce débat explosif que la
plupart des politiciens préfèrent éluder n'a pas fini de nous empoisonner
la vie comme société.
Monsieur Charest s'est comporté comme un chef d'état dans ce dossier en
confiant ce problème à une commission d'enquête, une campagne électorale
n'étant manifestement pas le moment souhaité pour un tel débat. Dommage
qu'il n'ait pas daigné remercier [Louis Bernard->4232] pour son heureuse
suggestion. Quant à Mario Dumont, il fait montre d'une navrante
irresponsabilité en voulant souffler sur les braises d'une certaine
ignorance mauvaise conseillère. «L'ignorance a le mépris facile», disait
Félix Leclerc.
Cependant, nos deux commissaires vont bien vite se heurter à la Charte
canadienne de Droits et Libertés qui ne travaille pas du tout à une
intégration des nouveaux arrivants mais plutôt à l'affirmation de leurs
différences. So is Canada since 1982. La Charte québécoise nous serait
d'un bien plus grand secours dans les circonstances mais coiffée par celle
de Pierre Trudeau, elle est devenue un document mineur qui n'a plus aucun
poids devant la Cour suprême du Canada. Il n'y a pas 36 moyens pour sortir
de cette prison.
Essentiellement, le problème n'est pas ethnique ou encore culturel mais
religieux. Ce n'est malheureusement pas la première fois que les religions
concoctent pour l'humanité des conflits destructeurs. Finalement, tous les
immigrants ou presque sont de braves gens qui veulent gagner honnêtement
leur vie et qui ne recherchent pas les problèmes. Ils sont comme nous en
somme. Le religieux fait rarement dans la dentelle. Il suffit de quelques
intégristes, nous-mêmes nous en avons, pour exacerber les tensions. Nous
avons longtemps, au Québec, enduré cette chape de plomb que nous imposait
notre élite religieuse. Il est plausible de croire que certains leaders
cléricaux font la même chose actuellement avec certains groupes de nouveaux
arrivants.
Nous règlerons une partie du problème si nous nous donnons une société
vraiment laïque. Quant à l'autre partie de ce problème lancinant, elle
sera solutionnée quand nous nous soustrairons à la charte Trudeau en
choisissant l'indépendance.
Gilles Ouimet
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/spip/) --

Featured 550900f130d875a76cec032283913664

Gilles Ouimet66 articles

  • 31 421

Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé