Le désaveu des vieux partis est aussi un désaveu du bipartisme

Québec 2007 - Résultats et conséquences



[Campagne pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec->www.assemblee-citoyenne.qc.ca]

Le 28 mars 2007 – Le désaveu des vieux partis lors des dernières élections doit aussi être vu comme un clair désaveu du bipartisme.
« Il est clair que la montée de l’ADQ et la performance de Québec solidaire et du Part vert du Québec indiquent un changement des mentalités politiques québécoises. En effet, en tout, 39% des voix ont été accordées à des partis qui n’avaient jusqu’alors pas été représentés adéquatement à l’Assemblée nationale. » souligne David Litvak, initiateur de la campagne pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin.
Cette élection illustre également à merveille le fait que ce scrutin empêche une juste compétition politique entre les partis. « On l’a vu, pour percer significativement, un parti doit minimalement franchir le seuil des 25% au Québec. » ajoute M. Litvak.
Cette situation est fort inacceptable et requiert urgemment une réforme du mode de scrutin pour répondre aux aspirations démocratiques des Québécois.
La campagne pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec invite les trois partis en chambre à mettre sur pied un Assemblée citoyenne pour régler une fois pour toutes le problème démocratique du Québec.
La campagne invite aussi les citoyens à signer la pétition pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec :
Renseignements: David Litvak, dlitvak@assemblee-citoyenne.qc.ca.
Site web et pétition : www.assemblee-citoyenne.qc.ca.
----
Ce que cette élection signifie pour le Québec
Cette élection signifie que les Québécois ne veulent plus du bipartisme. Il n’y a pas de doute que 39% d’électeurs qui votent pour des partis qui, jusque là, avaient peu ou pas de représentation à l’Assemblée nationale, ça veut dire de quoi. Ce n’est ni Boisclair, ni Charest qui ont été battus, c’est un vote contre le mode de scrutin uninominal et le carcan bipartisan qui en découle que les citoyens du Québec ont déposé dans l’urne.
Il faut y voir un désaveu clair du régime bipartisan, d’autant plus que si on considère les votes utiles, ces votes à Québec solidaire et au Parti vert du Québec qui ont été reportés sur les autres partis, il est probable que le total des mécontents du système représente en fait plus de 50 % de l’électorat.
Rappelons aussi que le taux de participation n’a pas été faramineux, malgré la dite course serrée. Plusieurs électeurs sont restés chez eux. Le taux de participation de 71.28 % est guère mieux que celui de la dernière élection, de 70.49 %, qui avait été dénoncé comme l’un des plus bas dans l’histoire du Québec. C’est donc dire que plusieurs ont manifesté par abstention leur désabusement du système.
Seule une réforme du mode de scrutin peut donner un nouveau souffle à la démocratie québécoise et assurer que la représentation de tous les citoyens soit le fondement politique de notre système électoral. Le mode de scrutin, rappelons-le, est la pierre angulaire de la démocratie représentative.
Pour atteindre ce but, la voie du lobbying auprès des partis pour qu’ils réforment le mode de scrutin à notre place doit cesser. Une telle démarche ne mènera nulle part. Il faut donc procéder par la voie citoyenne et réclamer urgemment que les partis à l’Assemblée nationale prennent acte de la volonté citoyenne et mettent en place une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec.
David Litvak
Campagne pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec
Site web et pétition : www.assemblee-citoyenne.qc.ca

Squared

David Poulin-Litvak51 articles

  • 38 336

[Campagne pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec ->http://www.assemblee-citoyenne.qc.ca/]





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé