Le bras droit du manchot

Billet de Caroline


Dans une lettre adressée au Devoir

Denis Lazure

psychiatre et ancien ministre

prie André Boisclair

d’avoir le courage et l’élégance de partir

maintenant.

[« Monsieur Boisclair, sachez partir… »->6359]
Boisclair partira

et avec lui, c’est à espérer,

Nicolas Girard

son bras droit.
Cependant, ceux qui ont élu André Boisclair

à la tête du Parti Québécois

devront, eux, savoir réfléchir…
On ne choisit pas le chef d’un futur État

en fonction de son âge

de son tour de taille

ou de son sexe.

Ce qui compte, ce sont

ses convictions profondes

sa force de caractère

son intuition

sa facilité à communiquer des idées

sa capacité à réagir aux événements

à les provoquer.
Les habits ne font pas le chef.
Les péquistes devront avoir le courage

et l’élégance

d’aller au-delà des apparences…

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 760

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    4 mai 2007

    M. Bousquet, attention! C'est Louis Bernard qui nous a fait avaler l'APPROCHE COMMUNE. Renseignez-vous sur la nature de cette "entente". M. Bernard n'a rien d'un patriote qui oeuvre pour notre nation, bien au contraire.
    Claude Jodoin

  • Archives de Vigile Répondre

    3 mai 2007

    Oui, Mme. Moreno. Ça pourrait être qui ? Est-ce que ce candidat serait prêt aussi à risquer de ne pas gouverner une province à moyen terme pour se centrer sur la souveraineté ?
    Un certain nombre de candidats semblent un peu plus intéressés par la gouverne d'une province et leurs carrières politiques que par la souveraineté du Québec.
    Pour ce qui est de l'affirmation du Québec, l'ADQ va tenter ça avec son option autonomiste. Si ça réussit, adieu souveraineté du Québec, à mon avis et si l'autonomie échoue, la souveraineté va revenir à la mode.

  • Archives de Vigile Répondre

    3 mai 2007

    M. Bousquet, peut-on envisager que le futur chef du PQ ne soit ni un député péquiste ni un député bloquiste ? Peut-être que le renouveau tant souhaité se situe ailleurs...
    Caroline

  • Archives de Vigile Répondre

    3 mai 2007

    Vous écrivez :
    «On choisit un chef pour ce qui compte, ses convictions profondes sa force de caractère son intuition sa facilité à communiquer des idées sa capacité à réagir aux événements à les provoquer».
    Ça, c'est M. Louis Bernard. Il ne désire pas que le PQ se prépare à gouverner une province mais qu'il se centre sur l'article 1 de son programme : LA SOUVERAINETÉ ET TOUT CE QUE ÇA COMPORTE. Qui est plus clair et qui possède toutes les qualités que vous suggérez au PQ ?