Les pays occidentaux doivent rester ainsi

La diversité décivilise l'Occident

Plusieurs pays se réveillent et agissent enfin

8b06b25f7a69925a239cf28927409637

Tribune libre

Dans le monde entier, il existe plusieurs types de sociétés et de systèmes politiques. Certains remportent plus de succès que d'autres. La chose est étroitement reliée à la nature de la population qui y habite, à son caractère intrinsèque.



Le modèle de la société occidentale apparaît comme celui qui a le mieux réussi à rendre heureuse et satisfaite sa population. C'est le seul qui permet à chacun d'atteindre les objectifs de vie les plus courants et désirés tels que:



1- grandir en famille



2- atteindre un niveau d'instruction aussi haut que désiré



3- choisir son emploi



4- pouvoir se lancer en affaires, mettre sur pied son entreprise



5- fonder un foyer, une famille



6- s'assurer un certain confort par l'acquisition de biens (auto, maison, meubles, vêtements, restos, voyages)



7- disposer de loisirs (sports, plein air, passe-temps)



8- se cultiver



9- monter dans l'échelle sociale



10- s'enrichir pour améliorer son sort



11- s'épanouir sur le plan personnel



12- se sentir en sécurité dans son quartier, sa ville



13- vivre pacifiquement sans guerre



14- avoir droit à la libre-expression de ses convictions



15- pouvoir pratiquer sa religion sans crainte de persécution



16- vivre dans un système démocratique



17- être libre et se sentir libre



18- profiter des avantages de la technologie de pointe



19- avoir droit à une retraite paisible



20- disposer d'une vaste gamme de programmes d'aide (soins de santé, pensions de vieillesse, aide sociale, assurance-emploi, etc.)



Aucun autre endroit hors de l'Occident ne peut offrir autant à sa population.



Bien peu d'Occidentaux accepteraient de tout abandonner, de laisser tomber ces avantages indéniables pour aller habiter dans les pays sous-civilisés et sous-développés du tiers-monde miséreux où tous ces signes du progrès sont limités, voire impossibles à atteindre.



Il faut comprendre que si toutes les sociétés non-occidentales vont mal et empirent avec le temps, c'est attribuable au fait que les gens qui la composent et ceux qui la font fonctionner de travers ne peuvent faire mieux en raison de la nature particulière du fonctionnement de leur arrangement cérébral. Autrement, tous les pays iraient aussi bien que les pays occidentaux. C'est ce qui explique que malgré toute l'aide qui leur est apportée, plusieurs peuples semblent rester figés au bas de l'échelle de l'évolution.



L’intelligence est un facteur essentiellement génétique. 85% des variations du quotient intellectuel observées sont d’origine génétique. Et les différences marquées entre peuples, races et ethnies sont scientifiquement démontrées par la psychologie psychométrique. De là la nécessité de faire passer un test d'intelligence lors de l'admission des immigrants.



Il est trop facile de rejeter la faute sur des causes extérieures, alors que tout vient de l'intérieur. Tous les échecs des pays de misère se répètent et se renouvellent, comme s'ils étaient incapables d'apprendre de leurs erreurs ou de profiter de l'aide internationale.



Il faut reconnaître que seuls les Occidentaux possèdent la capacité mentale individuelle pour faire réussir une société sur le plan collectif. Ce n'est pas le système qui en fait la réussite, ce sont les personnes qui font marcher ce système avec savoir-faire. De là l'importance primordiale de préserver dans chaque pays occidental la démographie native qui en a fait le succès.



Si les pays occidentaux se laissent contaminer par l'immigration massive sous-civilisée, elles courrent irrémédiablement à leur perte, vers un recul assuré à l'âge de pierre.



Plusieurs pays occidentaux ont pris conscience de ce danger après avoir vu les résultats désastreux découlant de l'immigration de masse tiers-mondiste, composée d'individus inaptes à la vie en société moderne, et totalement incapables de se hausser à son niveau, se cantonnant hostilement dans le repli communautariste, signe patent du refus d'intégration. Il ne fait aucun doute que la diversité nivèle vers le bas, fait régresser. Elle provoque l'ensauvagement des moeurs et l'augmentation de la dangerosité des villes cosmopolitisées.



La diversité décivilise l'Occident.



Elle défigure le visage séculaire des nations.



Prenant conscience de ce lamentable état de choses, des pays avant-gardistes comme le Danemark, l'Autrichel'Australie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et autres pays de l'est, ont tous pris des mesures énergiques pour endiguer et repousser le flot de migrants illégaux qui détournent frauduleusement le sens des accords internationaux à leur profit. De plus, certains resserrent les conditions d'admission au pays des immigrants non-occidentaux.



Cette mobilisation à la résistance à cette forme d'envahissement prend de l'ampleur. Il importe que le Québec se joigne au mouvement amorcé par ces autres pays éclairés afin d'améliorer la situation générale qui ne peut que se détériorer par inertie.



C'est pourquoi il importe que le gouvernement québécois récupère tous les pouvoirs en matière d'immigration sans délai et sélectionne avec soin des candidats occidentaux comme nous qui respectent la démographie naturelle des Québécois, l'un de nos principaux atouts et élément identitaire.



Un pays, c'est la sorte de monde qu'il y a dedans. Ce n'est pas un fourre-tout où règne la pagaille conflictuelle et le choc destructeur de cultures opposées.



Il importe que chaque nation conserve une identité collective forte, car c'est là l'ingrédient de cohésion sociale essentiel, le liant le plus efficace qui soit pour qu'une vie en société soit épanouissante et productive. Et la seule façon d'y arriver consiste à préserver la nature même des gens qui y habitent, par des programmes favorisant la démographie native avant toutes choses. Ce serait folie d'en changer les proportions naturelles historiques, ce serait l'équivalent d'un geste génocidaire.



J'appartiens au Québec, le Québec nous appartient tous.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie620 articles

  • 1 146 278

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 600 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé