L'État qui signe

Billet de Caroline

[->rub617] « Il n’y a pas de pays trop petit ! »

faisait valoir, le 26 octobre dernier, l’orateur invité du souper-conférence

organisé en l’honneur des 90 ans de L'Action nationale,

M. Jacques Parizeau

lequel a rappelé que

« le gardien de la langue française, c’est le Canada.

La voix du Québec, c’est le Canada.

L’État qui signe, c’est le Canada. »
En cette ère de mondialisation, la souveraineté,

a tenu à souligner l’ancien Premier ministre,

« ne va pas en contresens. Elle est une nécessité.

La plupart des peuples veulent un pays

pour se développer, prospérer. »
Pour M. Parizeau, faire les choses graduellement, par étapes,

équivaut à ne pas vouloir les faire.

« Il faut retrouver l’Art de faire les choses. »
En ce sens, les projets de loi péquistes sur la citoyenneté québécoise

constituent une manière de faire les choses graduellement.

Le Parti québécois n’a pas à faire la promotion de l’identité québécoise.

Elle existe déjà.

Ce discours est celui de l’ADQ.

C’est le Québec dans le Canada.
Comme le souligne à juste titre [Josée Legault dans Voir->9848]

« en parlant de citoyenneté interne

tout en disant opter pour la souveraineté,

Mme Marois fait croire aux Québécois qu’ils peuvent avoir

le beurre et l’argent du beurre,

soit demeurer dans une province

tout en ayant les attributs d’un pays. »
Le combat à mener est un combat pour l’indépendance nationale.

C’est l’indépendance qui confirmera notre identité québécoise.

C’est elle qui nous permettra

« d’organiser nos affaires nous-mêmes » (Parizeau)

de régir TOUTES nos lois.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 810

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé