Gesca, ou l'éloge de la servitude

Tribune libre


Réf. : « Vous êtes pas tannés... bande de caves ! »

Michel VASTEL - Journal de Québec, 11 novembre 2006

Source : [www.vigile.net/spip/vigile2826.html->2826]
« Tout contentement des mortels est mortel »

Michel de Montaigne
Je vous suis reconnaissant, M. Vastel, d'avoir rendu publique cette diatribe parfaitement justifiée.
Vous savez, pour ma part je m'interroge depuis fort longtemps quant à savoir comment cet André Pratte (et cet Alain Dubuc aussi, d'ailleurs) - ces deux Québécois - parviennent chaque matin devant la glace à se regarder droit dans les yeux, et ce sans sourciller sous l'effet de quelque gêne confuse mais durable, au moment de porter le rasoir dépilatoire à leur visage.
Un pareil acharnement (constant, systématique, opiniâtre et mille fois reconduit comme un cédé rejoué ad finitum sur le lecteur) à discréditer tout mouvement québécois de libération (type de comportement pourtant propre à tout peuple pour qui la liberté nationale consiste en autre chose, comme l'écrivait Falardeau, qu'une marque de yogourt) ne relève d'autre cause, ce me semble (si tant est que par bonté d'âme on excepte le fanatisme hystérisant), que de l'état profondément pathologique de celui qui non seulement jouit de sa servitude, qui non seulement chaque jour la réclame avec plus d'insistance, mais qui de surcroît s'ingénie à chaque nouvelle tentative - fût-ce en se réclamant de la dernière pluie comme argument rigoureux de la plus haute pertinence - à convaincre avec plus de détermination encore l'ensemble de ses compatriotes que l'assujettissement du peuple auquel ils appartiennent constitue, pour l'avenir et la pérennité même de celui-ci, la voie la plus éclairée, la plus sage et la plus «lucide» qu'il soit possible d'envisager.
Cela dit, monsieur, croyez-vous un seul instant que notre Premier ministre (le possessif est ici problématique sinon hautement douteux, j'en conviens sans peine) soit, dans les circonstances historiques actuelles, l'homme apte, capable ou même disposé, en contrepartie, à assumer pleinement - depuis le palier de la gérance des affaires courantes où il s'échine déjà à grand'peine ([www.soreltracy.com/liter/2004/avril/24av.html->www.soreltracy.com/liter/2004/avril/24av.html]) - les fonctions de chef d'État dont il est investi par la volonté populaire...?
Cordiales salutations à vous, citoyen Vastel !
Jean-Luc Gouin

Featured 9d70efc13bfcf28a347710d42fbdde90

Jean-Luc Gouin94 articles

  • 86 009

Chambrelan du verbe et indocile citoyen de la Cité (les dossiers de la Francité et de la « Question » nationale du Québec l’occupent – et le préoccupent – tout particulièrement), mais également docteur en philosophie diplômé de l'Université Laval et spécialiste nord-américain du penseur allemand Hegel, JLG a publié ouvrages et maint article portant pour la plupart sur celui-ci.



Hegel. De la Logophonie comme chant du signe, son dernier opus, fruit de trente ans de recherche, a été publié simultanément, en 2018, et aux PUL, à Québec, et chez Hermann à Paris.

 

Textes « citoyens » choisis de Jean-Luc GOUIN ( 1995-2018 )

( parmi quelques centaines, qui hélas ne vieillissent pas )

 

•• Les Bilinguistes. Grands sorciers des langues phagocytaires

•• Débat sur la langue dans le quotidien Le Devoir (Été de 1998)

•• Qui sort, digne ! Franchir le miroir de notre schizophrénie collective

•• Le Franc Pays. Québécois ou Québec coi ? (+ de 20 ans plus tard, rien n’a changé...)

•• Le Lys dans le lisier (Ou pourquoi l’Indépendance du Québec, en quelques mots)

•• Aux larmes citoyens ! (anthropoème en hommage à Gaston Miron)

•• Philippe Couillard : Le Philippe Pétain de notre temps (Lettre à mon premier sous - ministre)

•• Autres espaces de réflexion (Société, Culture, Politique... dont : Ouvrez le Feu ! , Liquider pour argent liquide , Halloween. Plaie ou plaisir de l’enfance ? , Interdit de ne pas fumer ! ...) 

•• De l’humain travesti en divin (modeste contribution au projet d’une Charte de la laïcité)

•• Précis sur la malhonnêteté intellectuelle (aussi nommée mauvaise foi)

•• L’Homme Prométhée (une forme de « CQFD » irrésistible aux textes qui précèdent...?)

 

 





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    15 novembre 2006

    Ce que je trouve le plus intriguant concernant la Gesca et ses journalistes, c'est que je connais des indépendantistes qui achètent La Presse jour après jour, et de ce fait enréchissent les poches des Desmarais et encouragent des journalistes fédéralistes histériques comme ceux que vous nommez. Je n'ai pas acheté ce journal depuis le référendum de 1995 parce que je me suis aperçu que ce journal était définitivement et durement contre l'émancipation du peuple québécois.
    Arrêtons d'encourager l'ennemi. C'est intriguant que des indépendantistes continuent à permettre à Pratte et Dubuc et d'autres de ce journal à rabâcher à peu près toujours les mêmes peurs et les mêmes insultes télécommandées par leurs "bosses".

  • Archives de Vigile Répondre

    13 novembre 2006

    Si M. Pratte avait été souverainiste, il y a belle lurette qu'on lui aurait fermé le clapet.
    Caroline Moreno