Des québécoises se font valoir au Royaume-Uni

Simulateurs, senteurs agréables, commandites et sécurité à l'honneur.

Le Québec économique



ROYAUME-UNI - Les entreprises québécoises actives au Royaume-Uni sont de toutes les tailles, jeunes ou bien établies, et elles couvrent une multitude de domaines. En voici quelques exemples.
CAE
L'aéronautique à la québécoise est bien présente au Royaume-Uni. Bombardier demeure un employeur important en Irlande du Nord, ayant racheté l'avionneur Short en 1989. Mais le leader mondial des simulateurs de vol, CAE, retient à son tour l'attention avec deux installations importantes en banlieue de Londres.
À Benson, à l'ouest de la capitale, le centre de CAE est situé au coeur d'une base militaire de la Royal Air Force. On y entraîne les pilotes d'hélicoptères. Les Britanniques ont été les premiers clients, les Australiens ont suivi, puis les Canadiens, les Portugais, les Japonais et autres - même des Jordaniens ! On y trouve des simulateurs qui reproduisent le cockpit des appareils Chinook, Merlin (Cormoran, au Canada) et Puma.
À Burgess Hill, au sud, CAE exploite un centre plus classique qui s'est d'abord concentré, simulateurs aidant, sur les gros transporteurs avec les Airbus A-320 de EasyJet comme premiers clients. Mais les affaires ont prospéré et on entraîne maintenant sur les avions d'affaires, notamment le Global Express de Bombardier et le Falcon de Dassault.
La taille combinée de ces deux installations fait du Royaume-Uni la principale base de CAE en Europe.
Biogénie
Au Royaume-Uni, la majorité des nouveaux complexes immobiliers sont construits sur d'anciens sites contamnés. Biogénie, de Québec (qui fait maintenant partie d'Englobe), s'est taillé une belle réputation dans la réhabilitation des sols. La décontamination des abords du Saint-Laurent, jadis occupés par de grands réservoirs d'hydrocarbures à Sillery, ville maintenant intégrée dans Québec, a été en très grande partie l'oeuvre de Biogénie.
L'entreprise a d'abord réalisé ses premiers mandats européens en banlieue de Paris avant de faire la même chose au Royaume-Uni, dans la région de Manchester puis celle de Londres. Dans les deux cas, Biogénie a mis en place un centre de traitement qui lui permet de réhabiliter le sol contaminé, qui peut ensuite être utilisé comme matériau de recouvrement.
Itergy
Les activités européennes de la firme de services-conseils informatiques Itergy sont devenues assez importantes pour qu'elle ait implanté à Reading, à l'ouest de Londres, l'un de ses deux centres de soutien (l'autre est à Montréal). Elle est née en 2001 et s'est rapidement spécialisée dans la gestion des services d'annuaires de Windows, de Microsoft. Le service d'annuaires donne accès aux différentes fonctions de Windows, par exemple l'impression, et son bon fonctionnement est vital pour l'ensemble du système.
Itergy a d'abord gagné la confiance d'Alcan pour son réseau international, puis Novelis a suivi. Elle est devenue partenaire de Microsoft. Mais ce genre de contrat mondial requiert d'être à l'écoute 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il demande aussi une présence à l'extérieur du pays et l'environnement d'affaires favorable du Royaume-Uni a été décisif, selon la direction.
Maisons Alouette
Dans le Kent, à l'est de Londres, l'expertise québécoise en maisons usinées se retrouve au coeur d'un projet domiciliaire qui verra s'ériger 1 400 résidences confortables, fonctionnelles... et abordables, grâce à Maisons Alouette, une entreprise familiale de Saint-Alphonse-de-Granby. Maisons usinées ? On connaît, ici, les immenses progrès dont ce type d'habitations a profité, et les Britanniques, qui paient généralement très cher pour se loger, peuvent maintenant en profiter.
Dès 2002, le gouvernement canadien avait identifié le Royaume-Uni comme un marché pour les habitations de qualité supérieure (dite Super E) à ossature de bois. Les dirigeants de Maisons Alouette ont été les premiers à répondre à l'invitation et ses affaires ont décollé. L'entreprise travaille avec un constructeur local. Elle fournit l'enveloppe de la maison de même que la logistique pour l'ériger et s'occupe aussi du volet énergétique.
Optosecurity
L'industrie de la sécurité est en plein essor et Optosecurity y participe directement. Cette PME de Québec est née des travaux de l'Institut national d'optique et elle s'est rapidement fait valoir avec ses procédés qui améliorent la détection des armes et explosifs camouflés dans les bagages qui transitent dans les aéroports.
Appuyée par une impressionnante revue de presse qui va de Wired à International Herald Tribune en passant par Jane, Optosecurity s'apprête à déployer son appareil dans les aéroports britanniques, si les discussions en cours aboutissent. L'intérêt de son système, c'est qu'il se greffe aux scanners actuels, essentiellement des rayons X, dont les messages doivent être interprétés par des humains. Une analyse plus précise et plus rapide représente une offre alléchante au moment où les impératifs de sécurité dans les aéroports sont plus lourds que jamais.
Sponsorium
Alcan a également contribué, avec Desjardins et d'autres grands joueurs, à l'essor de Sponsorium, une PME montréalaise qui aide à régler une question de plus en plus embêtante : comment choisir entre la multitude de demandes de commandite que reçoivent les grandes entreprises ? Sponsorium a mis au point un outil informatique qui permet de déterminer quelles sont les commandites qui fonctionnent, et pourquoi. La firme propose maintenant sa solution en ligne en Angleterre depuis qu'elle a gagné la clientèle de France Télécom pour son service de téléphonie mobile Orange... dont la division marketing est, comme bien des entreprises, établie à Londres ! De son bureau londonien, Sponsorium essaime maintenant sur l'ensemble de l'Europe et vise même l'Asie.
Fruits et Passion
La chaîne québécoise vient d'ouvrir en plein centre-ville de Manchester sa toute première boutique en sol britannique. Fruits et Passion a maintenant des succursales jusqu'au Japon, mais il lui fallait aussi s'implanter au Royaume-Uni, où est née Body Shop... On a choisi un grand mail urbain stratégiquement placé au coeur cette ville active qui renaît littéralement de ses cendres - le quartier a été dévasté par une terrible explosion causée par l'IRA en 1996 - et le consommateur y trouve les produits, senteurs et couleurs qui caractérisent la marque.
rene.vezina@transcontinental.ca

Featured 67b52ccea4dea875ae3c47ab1c06d0bd

René Vézina5 articles

  • 1 527

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé