De réelles menaces contemporaines

Faire comme si...Les réelles menaces contemporaines n’existent pas

Tribune libre - 2007

Faire comme si...

Les réelles menaces contemporaines n’existent pas
Je veux bien que le bonheur pour tout individu soit d’affirmer sa propre
identité. C'est aussi la condition de s'engager pour les autres. Il y a en
effet deux défis indissociables qui s’affrontent et se nourrissent :
l'identité et l'altérité. Si ma richesse repose sur la diversité, ma fierté
provient de la fidélité à moi-même. On peut même déclarer que le progrès
humain procède du croisement de la diversité des cultures et de
l'affirmation des identités.
Au Québec, lorsque nous aurons enfin confirmé ce « Je » identitaire,
intégrer ces « Nous » multiples et réglé quelques accommodements
raisonnables, ne pourrions-nous pas nous appliquer à relever –
prioritairement et avec confiance – les cinq incontournables défis de notre
époque, qui ne sauront attendre : une égalité évidente entre les personnes,
une justice sociale immanente, une croissance économique mondialisée, un
écosystème équilibré et une richesse partagée?
Ce qui nous est nécessaire aujourd’hui, ce sont moins des séances de
thérapies collectives, qu'une nouvelle manière de voir nos réalités locales
et mondiales, liée à de nouvelles façons d'agir.
Ce qu’il nous faut, c’est la forte prépondérance d’une philosophie du
pragmatisme qui se traduit par une forte valorisation de l'action, et de ce
qui donne des résultats.
Rien n'unit plus des gens de toutes les races, de toutes les religions et
de toutes les classes sociales, que des actions communes qui tournent
autour de la sécurité des personnes et des familles, de l'éducation et de
la santé, du travail et de l’économie, du bien-être et des plaisirs de la
vie. Que de bâtir ensemble les cathédrales du XXIe siècle!
Pour les individus comme pour les sociétés, il n'y a pas d’avenir sans
défi. Le projet de faire du Québec un pays pluriel, français et moderne
relève à la fois de cette démarche identitaire d’ouverture et,
conséquemment, des actuelles nécessités linguistiques, culturelles,
démographiques, sociales, économiques et mondiales.
Nous réussirons ensemble, « à notre manière, à notre façon »*, avec nos
valeurs et nos actions communes, équipées de la boîte à outils d’un pays
normal.
Gilles Châtillon
* Gilles Vigneault
Site Web : [www.gilleschatillon.com->www.gilleschatillon.com]
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured ecd453807f45901f215bff194597ab2b

Gilles Châtillon23 articles

  • 16 159

En un mot, j'aspire à être un humaniste en quête de
d'égalité et de solidarité. Une espèce rare et en perdition.

Ma vie professionnelle débute dans l'enseignement, du primaire à
l'université (1963-1970). Pour la suite, à titre de haut fonctionnaire au
Conseil exécutif du Gouvernement du Québec (1977-1984), j'ai facilité le
dialogue social et la concertation au Québec en dirigeant les Conférences
socio-économiques – les 52 « sommets » – ainsi que les dix-sept
Commissions régionales et nationale sur l'avenir politique du Québec.

De 1990 à 2006, j'ai été président-directeur général du Cercle des
présidents du Québec, un réseau sélect de 80 PDG de grandes entreprises du
Québec INC. à l'affût des signaux faibles des futurs possibles pour
éclairer leur gouvernance.

Professeur, administrateur public, dirigeant et consultant d'entreprises,
aussi carnetier sur le Web, je suis diplômé en philosophie, en pédagogie et
en administration (MBA). J'ai œuvré au sein de gouvernements, de
coopératives et d'entreprises privées.

Aujourd'hui, je suis à créer L'institut Québec – Le Monde, un lieu
de réflexion, de propositions et d'influence réunissant des experts et des
universitaires, des gens d'affaires et des artistes, des travailleurs et
des citoyens, des seniors et des jeunes, tous habités par l'idée que
l'avenir ne sait pas attendre et qu'il vaut mieux le convoquer soi-même.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé