L'affaire Maxime Bernier

Cousu de fil blanc

Tribune libre 2008

L'entrevue accordée par Julie Couillard est la véritable raison de la
démission de Maxime Bernier. L'ex-amie de coeur du ministre y révèle qu'il
connaissait ses fréquentations chez les motards criminalisés depuis les
premiers jours de leur relation. Le fait qu'il n'y ait vu aucun
inconvénient donne un aperçu de son manque flagrant de jugement.
Cousu de fil blanc, le motif officiel de l'oubli de documents classés secrets dans
un endroit non sécurisé n'est qu'un grossier prétexte. Il sert à masquer
bien maladroitement le manque de jugement du Premier ministre lui-même, lui
qui n'a cessé de répéter que toute l'affaire relevait selon lui de la vie
privée. Ainsi, il n'aura rien à admettre.
Finalement, dans cette histoire,
Stephen Harper nous aura pris pour des valises du début à la fin.
Christian Gagnon

Montréal

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon138 articles

  • 114 745

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé