Castro comme moindre mal

Tribune libre 2008

Les révélations de Mike Craft glacent le sang. Et paradoxalement, elles
justifient amplement la révolution cubaine. Si en 1974, des mafiosi ex-propriétaires de casinos comme Meyer Lansky ont planifié l’assassinat tout-à-fait accessoire du Premier ministre canadien dans le but d’attirer Fidel Castro au Canada et l'y assassiner à son tour, c'est que ces gens
étaient vraiment dépourvus du plus infime scrupule.
Et si de telles
crapules étaient représentatives de l'ensemble des Américains qui
exploitaient les tripots et bordels des villes autant que les terres
agricoles des campagnes, sans préoccupation aucune pour la misère abyssale
d'une population cubaine dépossédée, préférer l'idéalisme autoritaire de
Castro à un roi-nègre corrompu comme Battista allait de soi. Cela n'excuse
pas la dictature castriste, mais ça l'explique.
Christian Gagnon

Montréal
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon138 articles

  • 113 931

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    6 janvier 2008

    Bravo. Les américains dépensent des centaines de millions chaque année pour leur propagande haineuse, anticastriste. On a fomenté une infinité de scénarios pour l'assassiner. Fidel a tenu bon. Face à la corruption abyssale de la politique et de la mafia américaines, la poigne de fer, comme vous dites, aura été nécessaire. Si le sujet vous intéresse, je vous suggère un ouvrage que j'ai lu avec grand intérêt: "Fidel Castro, biographie à deux voix". C'est écrit par Ignacio Ramonet, un journaliste espagnol. La traduction française a été partagée entre plusieurs personnes. C'est publié chez Fayard/Galilée. J'ai un ami qui habite Cuba depuis plusieurs années. Il ne revient ici que quelque deux semaines pour revalider son passeport. Cuba a un des meilleurs systèmes d'éducation au monde. La protection sociale est incomparable: le système de santé , surtout comparé à l'horreur américaine, fait l'envie des autres pays. Plusieurs Québécois ont d'ailleurs été se faire soigner là-bas, meilleurs et beaucoup moins coûteux.
    Bref, lisez le bouquin dont je vous ai parlé et donnez m'en des nouvelles.
    Ivan Parent parivan07@videotron.ca

  • Archives de Vigile Répondre

    3 janvier 2008

    Totalement d'accord avec vous.
    Si les gouvernement américain n'avait pas tourné le dos à Castro pour donner raison à sa mafia en l'aidant à l'attaquer, Castro n'aurait pas été obligé de tenir une poigne de fer aussi forte sur son île et de s'allier avec l'Union soviétique pour protéger sa révolution de ces corrompus américains.