Souverainisme - Brexit

Québec

La «perfide Albion» toujours égale à elle-même

Les sourires de Madame May



Alors que l’intronisation de Donald Trump ouvre une nouvelle période dans les relations internationales, chaque Etat tente de se repositionner. Ainsi le gouvernement britannique, qui s’est vu imposer le Brexit par référendum, cherche à concilier les intérêts de sa classe dirigeante avec ceux de son peuple. Pour ce faire, la Première ministre Theresa May explore des options contradictoires.

Québec

Une première rencontre lourde en symbolisme

Rencontre entre Trump et May pour aborder l’ère post-Brexit



À peine installé à la Maison-Blanche, Donald Trump reçoit vendredi Theresa May pour évoquer les liens commerciaux post-Brexit et donner une impulsion différente à « la relation spéciale » entre les États-Unis et le Royaume-Uni.

Québec

Le temps des vacheries

Theresa May «gifle» ce Français qui lui demande de négocier dans la langue de Molière



La première ministre britannique n'a pas du tout apprécié l'initiative du négociateur de l'UE pour le Brexit, le Français Michel Barnier, de mener les pourparlers dans sa langue maternelle.

Québec

«L’échec d’Hillary Clinton n’est pas celui d’une femme, mais d’une gauche qui a troqué le peuple contre le clientélisme multiculturel »

Le Brexit bis



C’est Marx qui disait que, lorsque l’Histoire bégaie, elle produit d’abord une « tragédie » et ensuite une « farce ». Est-ce parce que j’avais vécu de près le Brexit que je n’ai pas été surpris outre mesure par l’élection de Donald Trump ? À moins de six mois d’intervalle, l’élection américaine nous aura donné l’impression étrange de revivre la même séquence historique.

Québec

« Le problème, c'est qu'il y a une majorité de pro-Brexit dans le pays et une majorité de pro-maintien [dans l'UE] au Parlement »

Brexit: remous persistants après la décision de la Haute Cour



Les appels se multipliaient samedi au Royaume-Uni pour que la première ministre Theresa May « mette le holà » aux violentes attaques contre la justice après la décision de la Haute Cour d'accorder au Parlement un droit de vote sur le Brexit.

Québec

Au diable la Haute cour de justice !

Royaume-Uni : Theresa May maintient son calendrier du Brexit malgré la décision de la haute cour



Après la décision de la Haute Cour accordant le droit de vote au Parlement sur le Brexit, le Premier ministre britannique a fait appel devant la cour suprême. Sûre de ses arguments, elle a assuré que le calendrier du Brexit restait «inchangé».

Québec

Encore les menaces de Moody's !

Brexit: Moody’s menace la note du Royaume-Uni



L’agence de notation Moody’s a prévenu mercredi que la note du Royaume-Uni pourrait être abaissée si les négociations sur le Brexit débouchaient sur une perte de l’accès au marché unique européen pour le pays.

Québec

Les prophètes de malheur démentis

Le PIB du Royaume-Uni en hausse malgré le Brexit



Malgré les prévisions négatives des experts qui ont suivi le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'économie du pays est dans le vert.

Québec

Toujours la même mantra fédéraliste

Brexit : turbulences en vue



Lors de la course à la direction du Parti québécois à l'automne 2005, Pauline Marois avait évoqué cinq années de « turbulences » advenant un vote en faveur de la sécession du Québec.

Québec

Theresa May prend la démocratie au sérieux

«Brexit veut dire Brexit» : Theresa May déclencherait la sortie de l’UE sans vote du parlement



Le Premier ministre britannique ne solliciterait pas le vote du législatif sur le Brexit, rapporte The Telegraph. Cette décision décevrait les opposants au Brexit qui affirment que la sortie de l’UE doit être soumise à l’aval du Parlement.

Québec

Contrairement aux prévisions des Cassandre, le Royaume-Uni profite du Brexit

Après le Brexit, l’économie britannique s’épanouit, celle de l’Allemagne a le blues



Paradoxe : l’économie de la Grande-Bretagne post-Brexit fleurit, les ventes y étant au plus haut depuis six mois, alors que la croissance économique allemande est tombée à son plus bas niveau depuis décembre 2014.

Dans un renversement aussi spectaculaire que son Brexit, le Royaume-Uni abandonne le néo-libéralisme et la mondialisation

Après le Brexit, le joli mois de May



Une politique industrielle britannique, qui l’eût cru?

Québec

Les Britanniques désertent les banques et planquent leur fric sous le matelas

Brits Are Hoarding Cash Post-Brexit At Fastest Rate Since 2009



La tension au sein du milieu bancaire européen continue d'augmenter alors que les épargnants retirent leurs actifs du système britannique.

53 % des Britanniques sont convaincus que le Royaume-Uni n'existera plus dans 10 ans. Et le Canada ?

UK will cease to exist within a decade… say 53% of Brits



Québec

On vient de lui donner la corde avec laquelle il va se pendre

Sarcasmes et critiques après la nomination de Boris Johnson aux Affaires étrangères



La nomination surprise du chantre du Brexit Boris Johnson comme chef de la diplomatie britannique suscite sarcasmes et critiques en Europe notamment, où son homologue français a rappelé que l'ancien maire de Londres avait «beaucoup menti» par le passé.

Québec

Les Anglais nous en font voir de toutes les couleurs !

Boris Johnson promu chef de la diplomatie britannique et autres nominations de Theresa May



L'ancien maire de Londres et figure de proue du camp du Brexit, Boris Johnson, a été nommé le 13 juillet ministre des Affaires étrangères, ont annoncé les services du nouveau Premier ministre Theresa May. Les internautes n'ont pas tardé à réagir.

Québec

L’histoire politique n’est pas une affaire de soustractions et de pourcentages, c’est d’abord et surtout une affaire de cœur

Pourquoi le Brexit reste une bonne nouvelle

Posez vos calculatrices, il s’agit d’une affaire de cœur!


Peut-être l’histoire finira-t-elle par dire que l’Angleterre était plus heureuse au sein de l’Union européenne. Peut-être. Quoi qu’il en soit, deux semaines après le résultat du référendum britannique, le Brexit reste un événement profondément réjouissant.

Québec

«La notion de souveraineté ne se laisse pas enfermer dans les catégories de "gauche" ou de "droite"»

La gauche, le Brexit et la souveraineté



La souveraineté n'est l'apanage ni de la droite ni de la gauche, mais pose un véritable problème de cohérence aux militants qui se réclament de l'actuelle «gauche», estime l'économiste Jacques Sapir, se penchant sur l'essence même de la notion.

Québec

Et un scénario loufoque d'éliminé !

Brexit: le cabinet Cameron exclut un second référendum



Les Britanniques ne revoteront pas sur le Brexit, le gouvernement ayant opposé une fin de non-recevoir à une pétition appelant à la tenue d'un second référendum après celui du 23 juin.

Québec

Aucun establishment n'est désormais plus assuré de pouvoir dicter sa loi

Les leçons du Brexit



Le 21 juin, à 48 heures du vote historique des Britanniques, la City semblait apaisée. Chez Harris and Hoole, un café à la mode sur Cannon Street où les traders londoniens se donnent rendez-vous, on brandissait les derniers sondages. Après les sueurs froides de la semaine précédente, les résultats étaient enfin revenus à la « normale ».

Québec

L'aversion des élites pour la démocratie

Le chat est sorti du sac



Au cours des derniers jours, Joseph Facal, Mathieu Bock-Côté et moi avons défendu sensiblement le même point de vue à propos du discours entourant la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne.

Québec

À l'origine, un manque délibéré de transparence

Brexit: la double méprise



Comme on pouvait le prévoir, quelques jours après le vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union européenne, les places boursières se stabilisent.

Québec

Démentant sa réputation de pays calme et posé, le Royaume-Uni va de coup de théâtre en coup de théâtre

G.-B.: Nigel Farage démissionne de la tête de l'UKIP



Le Brexit a provoqué un nouveau coup de théâtre dans la vie politique britannique lundi avec l'annonce par Nigel Farage de sa démission de la tête du parti europhobe et anti-immigration UKIP.

Québec

Des leçons utiles au Québec

POINT CHAUD

Brexit: dur lendemain de veille pour les sondeurs



Les plus traumatisés par le Brexit du 23 juin sont sans doute les sondeurs. Ils se sont trompés du tout au tout, encore une fois. Les experts de l’opinion publique avaient prédit que les Britanniques voteraient pour rester dans l’Union européenne. Une majorité de 52 % des électeurs a plutôt décidé de rompre les liens politiques avec le continent.

Québec

Quelques leçons pour le PQ et les candidats à la chefferie

Les plaques tectoniques de l’Histoire viennent de bouger

Que la lumière soit, et le Brexit fut…

Les masques tombent, jusqu’au PQ !


Perdre de vue que les lois de la physique gouvernent l’univers est toujours très risqué. Pour sa part, l’histoire évolue à la manière des plaques tectoniques. Les pressions s’accumulent sans que trop n’y paraisse au quotidien, puis, dans un brusque mouvement de détente équivalent à une forte secousse tellurique, un événement survient qui change complètement la donne, laissant les acteurs à découvert, dans le plus grand désordre.

Québec

Les interrogations se multiplient sur le sens du Brexit et les positions de chacun

Sapir, Onfray, Chevènement, tigres de papier du souverainisme



«Brexit : vingt intellectuels* eurocritiques lancent un appel pour un nouveau traité », tel est le titre d’une tribune publiée par « Le Figaro » du 30 juin. Ce texte signé par Jacques Sapir, Michel Onfray et Jean-Pierre Chevènement rend un hommage appuyé au « peuple britannique » qui a « exprimé souverainement sa volonté de rester maître des décisions qui le concernent.»

Québec

Pour comprendre le Brexit, la carte de distribution du vote

Royaume-Uni: le risque de l'éclatement



Le Brexit sème la discorde dans le pays. L'Écosse, qui souhaite rester dans l'Europe, est tentée par l'indépendance tandis que la question de la réunification de l'Irlande ressurgit.

Québec

Dehors, c'est dehors !

Brexit: la décision ne peut être reportée ou annulée, dit Hollande



La décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne ne peut être «reportée» ou «annulée», a affirmé jeudi le président François Hollande après un entretien bilatéral avec le premier ministre britannique David Cameron, jugeant que «le plus vite sera le mieux» pour un Brexit.

Québec

L'exemple parfait de cette haine du peuple ayant récemment[ été donné par Bernard-Henri Lévy->http://arretsurinfo.ch/bhl-ce-brexit-cest-la-victoire-non-du-peuple-mais-du-populisme/] à la suite du Brexit

La haine du peuple



Insatisfait des résultats du référendum sur la sortie de l’Europe, des millions de personnes (dont le multimilliardaire Richard Branson) demandent la tenue d’un second référendum!

Québec

C'est bien connu, quand on veut tuer un chien, on l'accuse d'avoir la rage...

Brexit : l'art de diaboliser les dissidents



Le référendum sur le Brexit a été un formidable révélateur du caractère illusoire de la démocratie dans laquelle on pense évoluer. On s’imagine qu’en démocratie, le peuple est souverain. C’est de plus en plus faux.