Souverainisme - Brexit

Québec

Élan de solidarité anglo-saxonne à la veille du Brexit

Brexit: Londres veut renforcer les liens économiques avec le Canada



Le Royaume-Uni veut que les relations commerciales avec le Canada passent « au niveau supérieur » après le Brexit, a annoncé mardi à Toronto le nouveau ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab lors de sa première visite bilatérale à l’étranger. « Nous voulons élargir nos horizons et élever notre niveau d’ambition dans le monde », a déclaré M. Raab lors d’une conférence de presse en compagnie de son homologue canadienne, Chrystia Freeland.

International

Brexit sans accord : une chance pour la France de remettre l'Allemagne à sa place

Et si le hard Brexit était la meilleure solution ?



La nomination de Boris Johnson relance le feuilleton du Brexit qui pourrait cette fois-ci enfin se clôturer. Le Premier ministre évoque la possibilité d’un « no deal » comme sortie de crise. Face à cette situation, les dirigeants européens doivent désormais faire valoir la seule option possible qui profite malgré tout à leurs intérêts : la sortie de la Grande-Bretagne de manière ordonnée et acceptée de part et d’autre de toutes les structures européennes (marché unique, union douanière, etc.), c’est à dire un « Hard Brexit » organisé.

International

Bruxelles doit se préparer à amortir le choc d'un Brexit sans accord

Avec le « no deal » de Bojo, l’Union européenne, droite dans ses bottes, nous entraîne vers la récession



La perspective d’un Brexit sans accord – le fameux « no deal » – prend jour après jour plus de consistance. Depuis l’échec annoncé de Theresa May et le choc psychologique qu’a représenté l’arrivée, à Downing Street, de Boris Johnson, l’hypothèse naguère regardée de loin prend corps. À la fois à l’intérieur du Royaume-uni, où la détermination de Bojo à « y aller » recueille un réel soutien dans les sondages (The Telegraph du 3 août). Mais aussi à l’extérieur, dans l’Union européenne, comme le montre le titre de la tribune de l’économiste Jean Pisani-Ferry publiée dans Le Monde : « Le “no deal” est devenu assez crédible pour que les Européens doivent s’y préparer. » Comme s’ils n’y avaient pas cru…

International

L'Écosse et l'Irlande du Nord sous tension

"La perspective d'un Brexit dur réactive la crainte d'un éclatement du Royaume-Uni"



C'est une vieille peur qui reprend vie à chaque nouveau tournant des négociations pour la sortie des Britanniques de l'Union européenne. Le Royaume-Uni pourrait-il éclater par la suite ? La crainte a été ravivée avec l'arrivée au 10 Downing Street de Boris Johnson, agitant la menace d'un Brexit dur, c'est-à-dire sans accord, le 31 octobre. En pleine tournée de séduction entre l'Irlande du Nord et l'Ecosse cette semaine, le Premier ministre tente de chasser toute rumeur de désunion de la Couronne.

International

Les nationalistes catholiques rêvent de réunification

Boris Johnson en Irlande du Nord, province au coeur de l’impasse du Brexit



Le nouveau premier ministre britannique Boris Johnson rencontrait mercredi les chefs des principaux partis politiques d’Irlande du Nord, où il tente d’apaiser les inquiétudes sur l’avenir de la frontière irlandaise en cas de Brexit sans accord. Après le Brexit, les 500 kilomètres qui séparent l’Irlande du Nord (province britannique) de la République d’Irlande (membre de l’Union européenne) vont devenir la seule frontière terrestre entre l’UE et le Royaume-Uni. Les craintes, des deux côtés, portent sur le retour d’une frontière physique. 

International

Proroger la session parlementaire pour forcer le Brexit

Boris Johnson prorogera-t-il la prochaine session parlementaire?



Le 4 décembre 2008, craignant d’être renversé par les trois partis de l’opposition à Ottawa, le premier ministre et chef du Parti conservateur, Stephen Harper, a demandé à la gouverneure générale Michaëlle Jean de proroger la session parlementaire, ce qui a été accordé. Aussitôt, les travaux ont cessé et le parlement a été fermé jusqu’au 26 janvier 2009.

International

« Les organisations britanniques anti-immigration et les mouvements identitaires ne font pas une grande confiance à Johnson. Ils ont sans doute raison. »

Boris Johnson, la nouvelle « bête blonde » des médias



Attention, un blond peut en cacher un autre. Et voilà Trump installé au 10 Downing Street si l’on en croit nos médias. L’horreur absolue. Alexander Boris de Pfeffel Johnson, surnommé Bojo, un nouvel homme blanc (et pire, blond) de plus de 50 ans au pouvoir. Et comme le président américain, il veut rendre la Grande-Bretagne « Great again » en la sortant de l’Europe.

Québec

Si Johnson échoue à mettre en place le Brexit, le Parti conservateur sera durement sanctionné par les Britanniques

BREXIT

Boris Johnson condamné à mener l'impossible ?



Plus probable est le scénario selon lequel Boris Johnson deviendra Premier ministre mais ne sera soumis à un vote de non-confiance qu’à la rentrée, après avoir pu rencontrer ses homologues européens y compris au sommet du G7 à Biarritz fin août.

International

Tout indique que Johnson manoeuvrera pour aller vers un Brexit sans accord

Brexit: 3 scénarios possibles après le rejet par l’UE des demandes de Boris Johnson



Après le refus du négociateur de l’Union européenne opposé à la demande du premier ministre britannique Boris Johnson d’élaborer un nouvel accord de Brexit sans la disposition controversée du « filet de sécurité », voici les scénarios possibles. Les dirigeants de l’UE acceptent finalement un nouvel accord de retrait sans le fameux « filet de sécurité » destiné à éviter le retour de contrôles à la frontière entre la province britannique d’Irlande du Nord et sa voisine la République d’Irlande après le Brexit. 

International

Johnson semble déterminé à mener le Brexit à son terme

Brexit : pour Boris Johnson, l’accord de divorce avec l’UE est « inacceptable »



Les termes de l’accord de divorce conclu par Theresa May avec l’Union européenne (UE) sont « inacceptables ». C’est ce qu’a déclaré, jeudi 25 juillet, le nouveau premier ministre britannique, Boris Johnson, devant les députés britanniques. Tout en soulignant préférer quitter l’UE avec un accord, le dirigeant conservateur, qui a pris ses fonctions mercredi, a annoncé qu’il avait demandé jeudi à Michael Gove, nouveau chancelier du duché de Lancastre – une fonction prestigieuse au sein du gouvernement –, de faire des préparatifs pour un possible « no deal » une « priorité ».

International

Après le couple Reagan-Thatcher, celui de Trump-Johnson ?

Ce que la nomination de Boris Johnson peut changer pour la France…



C’est fait. Le Royaume-Uni a un nouveau Premier ministre en la personne du très extraverti Boris Johnson, succédant ainsi à la plus qu’inodore Theresa May. On ne savait plus trop bien si cette dernière était pour ou contre le Brexit. Pour eurosceptique qu’il ait été, Boris Johnson n’a pas forcément toujours été contre ce même Brexit. La preuve en est qu’à la veille du référendum, il aurait préparé, pour le Telegraph, deux tribunes différentes : l’une pour et l’autre contre. Cet homme a toujours été un pragmatique.

International

Johnson semble aller de l'avant avec un « Brexit sans accord »

Boris Johnson nomme conseiller le cerveau de la campagne «Vote Leave», Dominic Cummings



Boris Johnson, qui prend mercredi les rênes du gouvernement britannique, a nommé comme conseiller Dominic Cummings, directeur controversé de la campagne officielle en faveur du Brexit lors du référendum de juin 2016, a-t-on appris auprès d’une source proche de son équipe. 

International

Logiquement, il fallait un partisan du Brexit pour l'appliquer

Boris Johnson succède à Theresa May



Le champion des pro-Brexit Boris Johnson a été mardi désigné dans un fauteuil par les militants du Parti conservateur britannique pour succéder à la première ministre Theresa May, et promis immédiatement un départ de l’UE le 31 octobre. « Nous allons mettre en œuvre le Brexit le 31 octobre », la date butoir fixée après deux reports, a-t-il déclaré à la tribune d’où les résultats ont été annoncés. Pendant sa campagne, Boris Johnson a déjà souligné qu’il voulait que ce divorce historique ait lieu coûte que coûte à cette échéance — quitte à sortir sans accord avec l’UE, un scénario redouté par les milieux économiques.

Québec

Face aux travaillistes divisés, les conservateurs défendant le « Brexit sans accord » ont le champ libre

Royaume-uni: victoire en vue pour Boris Johnson



C’est plié ! Alors que les 160 000 membres du Parti conservateur ont déjà commencé à voter, rien ne semble pouvoir arrêter la victoire qui fera, dès mardi, de Boris Johnson le nouveau premier ministre britannique. Tandis que les sondages lui accordent plus de 70 % des voix, un indice ne trompe pas. Son seul adversaire dans cette course, le ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, semble lui avoir déjà accordé la victoire. Lors de sa dernière assemblée, il a reconnu qu’il accepterait de participer à un Conseil des ministres dirigé par Johnson.

International

Les médias sont toujours de mèche avec le pouvoir en place

La remarque de Johnson sur les «cons» de Français censurée par la BBC à la demande de son ministère



Lorsqu'il était encore chef de la diplomatie, Boris Johnson s'est emporté contre les «cons» de Français. Filmée par la BBC, sa déclaration devait être diffusée dans un documentaire, mais la chaîne publique l'a coupée sous la pression du ministère.

International

La propagande radio-canadienne contre le Brexit

Le nouveau diable s’appelle Boris Johnson



Si la tendance se maintient, Boris Johnson a de bonnes chances de devenir le prochain premier ministre de la Grande-Bretagne.

International

Johnson est le candidat du Brexit sans accord

Succession de May: Boris Johnson vire en tête au premier tour



L'ancien maire de Londres a réuni les voix de 114 députés conservateurs. Il devance largement Jeremy Hunt et Michael Gove.

International

Logique : un Brexiter pour faire le Brexit !

Boris Johnson lance sa campagne officielle pour remplacer Theresa May



Boris Johnson, fervent défenseur du Brexit même sans accord, lance mercredi sa campagne officielle pour prendre la tête du Parti conservateur et succéder à la première ministre Theresa May. 

Québec

Le Brexit Party de Farage a totalement éclipsé le Parti conservateur britannique

Le Parti du Brexit échoue de peu à entrer au Parlement britannique



Le Parti du Brexit de Nigel Farage a échoué à remporter son premier siège au Parlement de Westminster lors d’une élection législative partielle jeudi, après sa victoire éclatante aux élections européennes il y a deux semaines. 

International

Le Brexit aura eu raison de May

Theresa May annonce sa démission



La première ministre britannique Theresa May, usée par l’interminable casse-tête du Brexit qu’elle n’a pas su mettre en oeuvre, a annoncé vendredi sa démission, au bord des larmes, laissant à celui ou celle qui lui succèdera un pays paralysé par les divisions. 

International

Incapable d'aller de l'avant, May devrait démissionner vendredi

L'ombre d'une fin de règne plane sur Theresa May



Le sort de Theresa May a occulté jeudi les élections européennes au Royaume-Uni, un scrutin auquel les Britanniques ne pensaient pas devoir participer, trois ans après avoir majoritairement voté pour une sortie de l'Union européenne (UE).

International

Brexit : Les perfides élites britanniques refusent d'écouter le peuple

Brexit : Theresa May prête à accorder un nouveau référendum pour sortir de l’impasse



La Première ministre britannique a annoncé mardi une série de compromis, dont la possibilité de voter sur un second référendum et le maintien dans une union douanière temporaire avec l’Union européenne, pour tenter de rallier à son plan de Brexit la majorité des députés.

International

Inquiétante banalisation de la violence envers les partisans du Brexit

Au Royaume-Uni, on veut la peau des conservateurs



Dure dure d'être à droite au pays de la reine, où les attaques contre des personnalités politiques prolifèrent.

International

L'islamo-collabo Corbyn veut demeurer dans l'UE

Brexit : le Parti travailliste ne veut plus négocier avec un gouvernement de Theresa May à « l’autorité érodée »



Les discussions ont fait long feu. Le Parti travailliste (Labour), principale opposition aux conservateurs au pouvoir, a annoncé, vendredi 17 mai, rompre les négociations entamées avec le gouvernement au sujet du Brexit.

International

Le Brexit Party cumule plus d'intentions de votes que les travaillistes et les conservateurs réunis

"Le meilleur moyen de contrer Nigel Farage, c’est d’en finir au plus vite avec le Brexit"



Thibault Muzergues est directeur du bureau européen de l’International Republican Institute (IRI), une ONG américaine qui promeut la “démocratie libérale” dans le monde. Dans son dernier livre, La quadrature des classes (Bord de l'eau, 2018), il analyse comment la montée de quatre classes (la classe créative urbaine et libérale, la classe moyenne provinciale, la nouvelle minorité blanche ouvrière et les “millennials”) reconfigure le champ politique sur le Vieux Continent et outre-Atlantique, au-delà du désuet clivage gauche-droite.

International

Les réseaux mondialistes contre le Brexit

Brexit : cette mystérieuse réunion entre Soros, Blair et Moscovici qui embarrasse l'UE



Interrogée par le site EUobserver au sujet d'une discussion entre George Soros, Tony Blair et Pierre Moscovici lors du dernier forum de Davos, la Commission européenne en aurait caché le contenu, afin de protéger un «processus décisionnel».

International

Les élites font tout pour invalider le vote démocratique des Britanniques

Brexit: May et l’UE s’accordent sur un report au 31 octobre



Les dirigeants européens ont proposé un report de la date du Brexit pouvant aller jusqu’au 31 octobre, avec un point d’étape « en juin », une offre qui a été acceptée par la première ministre britannique Theresa May.

International

Les Britanniques floués : y aura-t-il un Brexit avec May aux commandes ?

Brexit : Theresa May suggère une sortie le 30 juin, le Conseil européen propose un report d'un an



Le Premier ministre britannique Theresa May a demandé un report du Brexit jusqu'au 30 juin, dans une lettre envoyée au président du Conseil européen Donald Tusk. Ce dernier a proposé au Royaume-Uni un report «flexible», allant jusqu'à 12 mois.

International

La possibilité d'un Brexit sans accord se raffermit de jour en jour

Risque augmenté d'un Brexit dur: le parlement UK rejette une 3e fois l’accord



Appelés à voter ce vendredi sur l’accord de sortie négocié avec l'Union européenne, les députés britanniques l'ont rejeté, pour la troisième fois en trois mois, augmentant ainsi le risque d’un Brexit dur.

International

L'objectif est de rebuter au maximum les peuples européens afin qu'ils craignent toute sortie de l'UE

Le Royaume-Uni partira le 22 mai, ou peut-être même d’ici le 12 avril



Pierre Lévy analyse les rebondissements qu’a connus le gouvernement britannique dans le cadre des négociations du Brexit. Loin d’être des « revers » ou des « défaites », ils finiront selon lui par démontrer que la pugnacité de Theresa May aura payé.