Indépendance - Une démarche à repenser

Québec

Un projet mort-né ?

Une fusion minerait les chances de réaliser une convergence des forces souverainistes

Une éventuelle fusion entre Option nationale et QS sonnerait le glas du projet


Une fusion entre Québec solidaire et Option nationale minerait les chances de réaliser une convergence des forces souverainistes en vue des prochaines élections.

Les alchimistes de la gauche qui n'existe plus toujours en quête du secret de la pierre philosophale pour transformer le plomb en or

La convergence indépendantiste



À une semaine d’intervalle, Martine Ouellet a été couronnée chef du Bloc Québécois et Gabriel Nadeau-Dubois a profité de l’annonce de sa candidature à l’élection partielle de Gouin et au poste de co-porte-parole de Québec Solidaire pour afficher très clairement ses convictions indépendantistes, tout en lançant un appel à Sol Zanetti d’Option Nationale pour un rapprochement entre les deux organisations.

Québec

«Jean-François Lisée tombe lui aussi dans le piège de la rhétorique fédérale»

Ouellet décoche des flèches à l'endroit de certains souverainistes



La députée provinciale indépendante Martine Ouellet, officiellement couronnée chef du Bloc québécois samedi devant 200 militants, a décoché quelques flèches à l'endroit du chef du Parti québécois Jean-François Lisée et de «certains» souverainistes agacés par son double rôle d'élue provinciale et de chef de parti fédéral. Néanmoins, il n'y a aucune dissension au sein du Bloc québécois, assure-t-elle.

Québec

Le retour de Catherine Dorion : Le titre de son article est maladroit (c'est la «job» du journal), mais le texte est bon

L’indépendance du Québec en 6 menteries



J'ai poussé la porte de la Cinémathèque québécoise, à l'épicentre du milieu culturel montréalais. À l'intérieur, plein de beau monde, quelque chose comme « la clique du Plateau ». Tous étaient là pour assister à une table ronde sur la question nationale.

Québec

« Nouveau racisme, le multiculturalisme confine des générations d’immigrants à leur quétainerie minoritaire »

Le Québec «doit se réveiller»

Un auteur et professeur explique dans un nouveau livre que la province est paralysée par ses élites


Inévitablement, les Québécois ne parleront qu’en anglais d’ici quelques décennies, prédit l’auteur et professeur Maxime Blanchard, qui a pour cette raison choisi d’écrire en anglais les derniers chapitres de son plus récent livre, Le Québec n’existe pas. Mais loin de n’être qu’un prophète de malheur, ce Québécois exilé à New York se décrit plutôt comme un patriote, qui dit tout haut ce que plusieurs pensent peut-être tout bas.

Québec

Retour à la Grande alliance : « Il n’y a jamais eu de pays constitué avec la participation des autochtones. La souveraineté du Québec pourrait en être l’occasion »

DES IDÉES EN REVUES

Faire la souveraineté du Québec avec les autochtones



Cet ouvrage court et de lecture agréable, Le centre du monde. Une virée en Eeyou Istchee Baie James avec Romeo Saganash, d’Emmanuelle Walter (Lux Éditeur), nous apprend beaucoup. Quiconque s’intéresse sérieusement à la vision du Québec dans une perspective autochtone sortira enrichi de cette lecture.

Québec

Excès de prudence ou sagesse?

Un référendum devrait être reporté à un 3e mandat, selon Landry



Le prochain gouvernement péquiste devra évaluer la pertinence de reporter la tenue d'un référendum sur la souveraineté à un troisième mandat, selon l'ex-premier ministre Bernard Landry.

Québec

Le PQ ne profite pas encore de la décision de son chef de reporter le référendum

Les Québécois appuient l'idée de reporter le référendum



La grande majorité des Québécois, incluant près de trois péquistes sur quatre, approuvent la décision de Jean-François Lisée d’écarter la tenue d’un référendum sur la souveraineté à court terme.

Québec

Les spéculations partisanes de Michel David

La feuille de route



Au lendemain du référendum de septembre 2014 en Écosse, un consensus semblait s’être dégagé au sein de la famille souverainiste. L’entente sur le libellé de la question négociée avec le gouvernement britannique devait servir de modèle lors du prochain référendum au Québec.

Québec

«Le seul sentiment que les séparatistes québécois devraient manifester envers le Canada n’est pas le ressentiment ou la rancune, mais l’indifférence»

Lisée fait du ski bottine



Donc, le PQ va s’accrocher aux festivités du 150e anniversaire du Canada et faire du ski bottine pendant une couple de mois en espérant que ça lui rapportera quelques votes de plus.

Québec

Sans grande conséquence si ses successeurs sont des hommes

Élisabeth II, la dernière reine du Canada ?



Si on se fie aux désirs des Canadiens, la reine Élisabeth II pourrait bien être la dernière monarque du Canada.

Québec

En finir avec l’à-plat-ventrisme !

Sortir de la repentance

Le renouveau national

Assumer un nationalisme décomplexé


En cette période des Fêtes, il apparaît opportun de revenir sur l’appartenance nationale du Québec à cet héritage qu’est l’Occident chrétien et à la sympathie du mouvement souverainiste envers ce qu’il est convenu d’appeler le tiers-mondisme.

Québec

Quand on repousse la date, on éloigne l'idée

La chute finale?



On peut se méfier des sondages, mais ils indiquent néanmoins certaines tendances lourdes. L’une d’entre elles, c’est la chute de l’idée d’indépendance. Un sondage CROP le rappelait récemment.

Québec

Arrêtons de parler d'indépendance, et faisons la !

La chute finale?



On peut se méfier des sondages, mais ils indiquent néanmoins certaines tendances lourdes. L’une d’entre elles, c’est la chute de l’idée d’indépendance. Un sondage CROP le rappelait récemment.

Québec

Le politique devra se recomposer pour que l’indépendance se fasse

La voie du grand détour



Changement de garde oblige, la politique provinciale retrouve du piquant. Le confort ne sera plus le même pour Philippe Couillard et sa cohorte de commis d’inventaire. Il faut le reconnaître, le nouveau chef du PQ a l’éloquence suffisante pour pimenter les échanges, pour faire mal paraître les balourds.

Québec

Haro sur la fonction publique ?

Si «ti-poil» revenait...



Le soir du 15 novembre 1976, à Montréal, la première victoire du Parti québécois a donné lieu à une grande fête spontanée, comme un soir de Coupe Stanley, sauf que là, on célébrait la conquête de son avenir et de son territoire. On célébrait un avènement.

Québec

La langue française est le premier caractère par lequel se distingue l'identité québécoise

La question identitaire: une marchandise politique et commerciale



Au Québec, dès que la question identitaire apparaît dans le débat public, la condamnation politicienne prend le relais. Chaque parti s'approprie le discours sur l'identité, moins pour exposer son point de vue que dénoncer celui de l'adversaire.

Québec

«La contingence dans l'histoire»

IDÉES

La souveraineté à 30 %: chronique d’une mort annoncée?



Un sondage CROP rendu public le 22 septembre dernier nous apprenait que la souveraineté ne recueillait plus que 30 % d’appui. Il n’en fallait pas davantage pour que certains commentateurs nous annoncent, une fois de plus, le déclin final de l’option souverainiste, d’autant plus que les thèmes prisés par les péquistes ne semblent pas préoccuper la jeune génération. C’est exactement le discours que tiennent plusieurs politiciens, notamment François Legault et Justin Trudeau.

Québec

Paroles de sage

Le refus d'être



«C'est la grande fraude idéologique de la politique contemporaine: marquer au fer rouge de l'intolérance le désir qu'ont les peuples de demeurer eux-mêmes, d'assumer leur identité culturelle et leur droit à la continuité historique. On présente comme du racisme ou de la xénophobie le simple désir de demeurer maître chez soi et de demeurer soi-même.

Québec

Se payser!

Courage, victoire, fierté!



Dans les entrevues qu’il a accordées aux médias pour la promotion de son plus récent documentaire, «Conte du Centre-Sud», le réalisateur Danic Champoux a utilisé à maintes reprises la très belle expression: «se payser». La première fois que je l’ai entendu prononcer ce verbe, j’ai immédiatement eu le réflexe de m’interroger sur son existence réelle. Je me suis donc précipité sur mon dictionnaire pour constater, dans un mélange de consternation et d’enchantement, qu’il ne s’y trouvait pas.

Québec

De l'urgence de refaire corps avec notre histoire

Rebâtir la mémoire collective



Une nation à la mémoire mutilée ne sera pas capable de fonder ses aspirations collectives. C'est triste à dire mais c'est ainsi. Un peuple sans mémoire est de moins en moins un peuple. Ces affirmations devraient aller de soi mais elles vont de moins en moins de soi.

Québec

L'occasion de refaire un esprit de corps à la nation

IDÉES

Faut qu’on se parle

Malgré son immense potentiel, le Québec a de la difficulté à avancer


Au printemps dernier, le témoignage de François Marcotte a ému tout le monde. Ce résident de 43 ans dans un CHSLD, atteint de la sclérose en plaques, était contraint de se tourner vers la charité virtuelle pour se procurer une douche supplémentaire par semaine.

Québec

Le difficile changement de paradigme, suite et fin

Le piège référendaire, comment s'en sortir

Mon choix à la chefferie pour y parvenir


Depuis le début la stratégie référendaire a reposé sur le postulat que le Canada était un État démocratique et qu'il allait respecter le résultat des consultations populaires. Pour le mouvement souverainiste il ne suffisait donc que de produire un argumentaire cohérent et rassembleur afin rallier une majorité au projet indépendantiste et la souveraineté serait acquise. C’est la logique référendaire.

Québec

La souveraineté s'appuie sur le peuple

Loi 99 : Le droit d’un peuple d’agir…



Le soir du 30 octobre 1995, quelques minutes à peine après confirmation de la défaite crève-coeur de l’option du «Oui», le premier ministre fédéral Jean Chrétien faisait la déclaration officielle suivante: «Les Québécois et Québécoises se sont exprimés. Nous devons respecter leur verdict.»

Comme aux échecs, la pièce-clé, c'est la Reine

L’histoire qui n’en finit plus de finir

La boîte de Pandore constitutionnelle est de nouveau ouverte

L’enjeu ? Rien de moins que la souveraineté du peuple québécois avant même la tenue d’un référendum sur la souveraineté de l’État !


Il est question depuis quelques jours de l’ouverture prochaine des auditions sur la procédure entreprise par Keith Henderson, ancien chef du Equality Party pour faire déclarer inconstitutionnelle la Loi 99 de l’an 2000, dont le titre au long est Loi sur l’exercice des droits fondamentaux et prérogatives du peuple québécois et de l’État du Québec, et de la demande d’intervention de la SSJBM au soutien de cette loi.

Québec

La Loi 99 est un acte politique majeur par lequel nous nous sommes reconnus peuple et État

Notre cadeau d’anniversaire pour le 150e du Canada : L’effacement du statut et des droits fondamentaux du peuple québécois ?



Si je vous disais que le peuple québécois « peut, en fait et en droit, disposer de lui-même », puisque « titulaire des droits universellement reconnus en vertu du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes »… Si je vous disais que le peuple québécois « a le droit inaliénable de choisir librement le régime politique et le statut juridique du Québec », et qu’il détermine « seul, par l’entremise des institutions politiques qui lui appartiennent en propre, les modalités d’exercice de ce droit »… Si je vous disais qu’au terme d’un référendum, « l’option gagnante est celle qui obtient la majorité des votes déclarés valides, soit 50% de ces votes plus un vote »… Si je vous disais que l’État du Québec tient sa légitimité de la volonté du peuple du Québec, et qu’« aucun autre parlement ou gouvernement ne peut réduire les pouvoirs, l’autorité, la souveraineté et la légitimité de l’Assemblée nationale ni contraindre la volonté démocratique du peuple québécois à disposer lui-même de son avenir »… Y verriez-vous quelque chose de mal, d’anormal, de choquant ?

Québec

Le nécessaire retour à l'objectif fondamental

L'option souverainiste ne manque pas d'idéalisme, elle en a fait une overdose



Lorsqu'on se construit une fusée pour entreprendre un voyage qui pourrait se faire en voiture, il ne faut pas s'étonner de ne pas trouver assez de carburant pour la faire décoller. Voilà l'état du mouvement souverainiste actuellement : un idéalisme qui pallie son incapacité d'accepter le réel par de grandes envolées lyriques. Et voilà aussi pourquoi Lisée est l'option la plus solide.