Géopolitique - Ukraine

Québec

{{À force de jouer avec le feu...}}

L’OTAN s’en va-t-en guerre



La tension ne baisse pas aux confins de l’Ukraine et de la Russie.

Québec

La propagande est toujours grossière, les Québécois sont bien placés pour le savoir

De la propagande comme art de légitimation



Attachons-nous essentiellement au Guardian (The Observer le dimanche). Pourquoi le Guardian ? Parce que ce quotidien de centre gauche britannique, de tendance fabianiste, est un partisan acharné de la liberté de la presse, de l’anticensure, etc., et qu’il a effectivement “payé de sa personne” avec la crise Snowden/NSA où il a joué un rôle essentiel de support à l’action de Glenn Greenwald

Québec

La voix des peuples qui dérange l'ordre établi par d'autres qu'eux

C’est une Crimée, qui fait oui, oui, oui, oui, oui, oui…



N’est-ce pas seulement parce que la réponse des Criméens au referendum de ce dimanche nous est connue d’avance que l’Occident s’indigne qu’on ait osé leur poser la question ?

Ukraine : Le point de vue russe

Russia Must Stop U.S. Expansion in Ukraine



Les relations entre les États-Unis et la Russies sont au plus bas depuis l'invasion de l'afghanistan en 1979 ou de la Tchécoslovaquie en 1969, même depuis la crise des missiles de Cuba selon le Moscow Times.

Québec

Vox populi

UKRAINE

À la Crimée de décider, dit Poutine

Un référendum d’affiliation à la Russie est illégal, affirment des dirigeants occidentaux


Le président russe, Vladimir Poutine, a défendu le droit de la région séparatiste ukrainienne de Crimée à être rattachée à la Russie tout en affirmant chercher une « solution diplomatique » à la crise ukrainienne, marquée dimanche par des rassemblements dans le pays, émaillés de heurts.

Québec

Ukraine : Une crise fabriquée de toutes pièces par les Américains

URGENCE :

Provocation à Kiev

Par Jacques Sapir


C’est ainsi que l’on appelle une information urgente, et celle-ci pourrait bien l’être. Le site ZeroHedge[1] a mis en ligne une conversation téléphonique entre Mme Catherine Ashton (représentant l’UE) et le Ministre des Affaires Étrangères de l’Estonie quant à l’origine des snipers qui ont fait une partie des morts lors des manifestations de la place Maidan à Kiev qui ont conduit à l’éviction du Président légal, M Ianoukovitch. On peut y entendre (la conversation est en anglais) :

Québec

Certains intérêts américains souhaitent voir les États-Unis concurrencer la Russie pour les livraisons de gaz à l'Europe et à... l'Ukraine !

U.S. Hopes Boom in Natural Gas Can Curb Putin



La crise Ukrainienne annonce peut-être une nouvelle ère de la politique énergétique internationale des États-Unis.

Québec

Pour y voir un peu plus clair

Entretien avec Vladimir Fedorovski

Ukraine ou le triomphe de l’idiotie diplomatique…



Grigori Karassine, vice-ministre russe des Affaires étrangères, a répété dimanche à plusieurs reprises que la Russie ne voulait pas de guerre avec l’Ukraine. N’est-ce pas un peu hypocrite à l’heure où les forces russes ont déjà pris possession de la Crimée ?

Le statut particulier du territoire autonome de Crimée:

Ukraine : pourquoi la Crimée a-t-elle un statut à part ?



Depuis la destitution, samedi 22 février, du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, tous les regards se tournent vers la Crimée, péninsule multiethnique de 2 millions d'habitants au statut de république autonome. Jeudi 27 février, une centaine d'hommes armés ont envahi le bâtiment du Parlement de Crimée, tandis que des forces prorusses prenaient possession des deux principaux aéroports de la région, posant la question d'une éventuelle sécession de la péninsule.

Kiev: Les arroseurs arrosés

« SOUS NOS YEUX »

Moscou inverse les rôles à Kiev



Alors que les dirigeants de l’Otan jubilent du coup d’État de Kiev, qu’ils présentent comme une révolution de plus à leurs opinions publiques, la situation s’inverse sur le terrain. À la place d’un gouvernement de voyous, faisant monter les enchères entre Washington et Moscou, ce sont désormais aux agents états-uniens d’exercer le pouvoir et de gérer les troubles qu’ils ont organisés. Or, le pays est ruiné et personne, quel qu’il soit, ne parviendra à le rétablir rapidement. La Russie peut maintenant défendre ses intérêts sans avoir à assumer le passif des vingt années de corruption précédentes.

Québec

L’État de droit contre l’impérialisme russe

L'après printemps ukrainien



Comme au moment du printemps démocratique en Tunisie ou en Égypte, la révolution ukrainienne n'ira pas sans une période post-révolutionnaire incertaine, longue et périlleuse. Est-ce une raison pour ne pas se réjouir ?

Québec

Le monde orthodoxe vs le monde catholique

Qui sème le vent récolte la tempête, par Aymeric Chauprade



La Russie a donc fini par réagir à ce qui s’apparente à une véritable agression stratégique depuis le début des événements à Kiev. La Crimée est protégée par un statut d’autonomie et des accords entre l’Ukraine et la Russie, et il en va de même des populations russophones d’Ukraine. Moscou a estimé que ces accords avaient rompu par un coup de force contre le président élu en Ukraine.

Québec

Le tir de sommation de Moscou

Ukraine : L’incroyable révolution



Passée l’euphorie de la destitution de l’ancien président Victor Ianoukovitch, poursuivi pour «crimes massifs», l’opposition ukrainienne fait maintenant face à une situation chaotique quasi insoluble.

Québec

Washington est-il toujours le maître?

« SOUS NOS YEUX »

Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois ?



La puissance d’un État se mesure à sa capacité à se défendre et à celle d’attaquer sur un ou plusieurs fronts. Dans cette optique, Washington tente pour la première fois de montrer qu’il peut renverser trois gouvernements simultanément, en Syrie, en Ukraine et au Venezuela. S’il y parvenait personne ne serait plus en mesure de lui résister.

Québec

L’Ukraine retourne sa chaise vers l’Europe

Le pouvoir ukrainien se réorganise et regarde vers l'Europe



Le pouvoir a basculé en Ukraine après trois mois de contestation. Les anciens opposants, devenus acteurs principaux du jeu politique, ont commencé dimanche à s'organiser. Ils ont notamment manifesté leur intention de se tourner vers l'Europe, qui a de son côté renouvelé son offre d'un accord commercial.

Québec

Le scénario catastrophe pour Poutine

Tourbillon politique en Ukraine, avec le retour de Ioulia Timochenko et la destitution de Ianoukovitch



La tresse blonde. Le charisme. La voix chavirant d'émotion, au bord du sanglot. Les mots tranchants comme des couteaux de chasse. Il est tentant de penser que tout recommence pour Ioulia Timochenko, lorsqu'elle s'avance, samedi 22 février, à la tribune de Maïdan, devant une foule compacte. Ioulia Timochenko est en chaise roulante rose, les traits terriblement tirés. Quelques heures plus tôt, elle est sortie de l'hôpital prison de Kharkiv, a emprunté un vol spécial en direction de Kiev et replongé dans le bain brûlant de Maïdan. La conclusion d'une journée politique étourdissante en Ukraine, marquée par un renversement de régime, par voie législative.

Québec

Comment peuvent-ils encore se regarder en face quand ils sont confrontés à l’état dans lequel ils ont mis l’ex-Yougoslavie, l’Irak, la Syrie ?

Par pitié, cher Zozo, laissez les Ukrainiens écrire leur histoire… Ne vous ingérez plus !



Mais rien ne leur servira donc de leçon ? Mais ils ne tireront donc aucun enseignement de leurs sottises passées ? Mais ils continueront à nier les dégâts, que dis-je, les ravages qu’a entraînés leur exceptionnelle maîtrise du discours, de la communication, de l’éloquence, alliée à leur fabuleuse ignorance de l’histoire, de la géographie, des peuples, des pays, des lieux, des hommes, de leurs intérêts, de leur sensibilité, de leurs passions ?

Québec

«Pourvu que ça dure!»

Accord sur une sortie de crise en Ukraine, réactions prudentes



Le président Viktor Ianoukovitch et l'opposition ukrainienne ont signé vendredi un accord de sortie de crise prévoyant d'importantes concessions du pouvoir, mais qui pourraient apparaître insuffisantes au lendemain du bain de sang qui a endeuillé Kiev.