Une autre belle occasion manquée

Pour une fois, the rest of Canada a parfaitement raison de nous tomber dessus. J'ai honte.

Tribune libre - 2007

Grande activité à l'Assemblée nationale, motion unanime, le Canada doit
retirer sa loi sur la représentation des provinces au Parlement fédéral.
[Épisode loufoque ou triste naïveté ?->rub469] Réelle insouciance ou navrante
inconscience ? Non, honteuse mendiance doublée d'une crasse cécité.
La représentation proportionnelle est essentiellement normale dans notre
système. S'y opposer constitue un affront à la démocratie. Cela dénote
une incohérence totale. The more you are, the more you get. That's the
rule.
Et Mario Dumont d'enfourcher sa picouille Autonomie pour présenter
sa motion pour faire reculer le fédéral. Édifiant. Il n'y a pas si
longtemps, il se lamentait du fait que son nombre de députés n'était pas
conforme au pourcentage des voix obtenues. Et voilà qu'il présente une
motion qui va à l'encontre d'un principe démocratique. Pour un parti qui
se nomme Action Démocratique, voilà qui est fort saugrenu. De toute façon,
Mario Dumont nous a habitués depuis longtemps à de telles pirouettes.
Et le PQ appuie cette ineptie ! Il appuie quoi ? Un plancher de 25% en
tant que peuple fondateur ? 25%, c'est tout un poids dans une fédération !
Si Mario Dumont, rate souvent des occasions de se taire, le PQ vient de
rater une belle occasion de parler et de taper à répétition sur le clou
pour promouvoir l'indépendance qui ne nous garantirait pas un minable 25 %
mais bien 100% de la représentation. Il fallait le dire, le redire et le
répéter. Une autre belle occasion manquée.
Enfin les Libéraux, pauvres Libéraux, ils n'ont même pas été capables de
défendre leurs convictions et ont appuyé à leur tour après une nuit de
cauchemars cette ridicule motion en laquelle ils ne croient pas faisant une
nouvelle fois la preuve qu'en matière de défense des intérêts du Québec,
leur ombre tire finalement plus vite qu'eux. À leur défense, on peut dire
que cette cause est carrément indéfendable. Ils ont fait le calcul
partisan que ne pas appuyer cette motion minerait encore davantage leurs
appuis chez les francophones. Ce n'est pas la première fois que ce parti
marche sur ses convictions.
Le débat sur la souveraineté repose sur une mathématique élémentaire.
Quand les Québécois auront compris les proportions et tout ce que ça
implique, la bataille a de grandes chances d'être gagnée. En attendant,
laissons Mario s'écraser le nez sur le mur des grandes manoeuvres
fédérales, regardons si le PQ apprendra à maîtriser une approche réellement
pédagogique pour promouvoir l'indépendance et condamnons la résignation du
Parti Libéral en lui souhaitant bien vite un statut de tiers-parti.
Mais
de grâce, mesdames et messieurs de l'Assemblée nationale, cessez de me
faire passer pour un quêteux, un sauveur de chèvre et de chou et un
détestable partenaire qui veut continuellement changer les règles du jeu.
Pour une fois, the rest of Canada a parfaitement raison de nous tomber dessus. J'ai honte.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 550900f130d875a76cec032283913664

Gilles Ouimet66 articles

  • 31 381

Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé