Un moule à tartes

Billet de Caroline

Les partis politiques au Québec, ils se ressemblent tous.

On a le PQ et le Parti libéral.

C’est comme une paire de fesses tellement ils sont pareils.

Et au centre, on a le p’tit trou de cul… Dumont.

Fernand Foisy

Sacré Chartrand


QS, qui n’est pas indépendantiste pour deux sous,

se québecdésolidarise.

Le PQ se dépéquise.

Les souverainistes lorgnent vers l’ADQ

car ils estiment que seule la formation de Mario Dumont

s’avère susceptible de faire avancer leur cause.

Les fédéralistes lorgnent vers l’ADQ

parce qu’elle n’est pas indépendantiste.

Les opportunistes lorgnent vers l’ADQ

car tout porte à croire qu’elle formera

le prochain gouvernement.
À trop vouloir faire semblant d’être ce qu’on n’est pas
on devient comme les autres.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 550

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    1 octobre 2007

    Vous ne faites pas dans la dentelle en citant M. Foisy qui parle de fesses et de cul...Vous y allez à la hache mais on a l'avantage de savoir qu'il va être difficile de vous faire voter pour l'ADQ cette année même si vous pensez que presque tout le monde va le faire, principalement ceux qui ne comprennent pas.

  • Archives de Vigile Répondre

    1 octobre 2007

    « Allons. Ressaisissons-nous. » (Nelly Arcan)
    lundi, 1er octobre 2007 Bruno Deshaies
    Ce sont nos chères contradictions historiques que nous transportons d’une décennie à l’autre et même d’une génération à l’autre. Et croyez-vous que le PI qui chausse les bottes d’un projet de société à petits pas fera l’indépendance un jour ? S’il y a une leçon à tirer de la politique, c’est qu’un quelqu’un peut changer de « bord » sans se faire tuer et même traverser d’un côté à l’autre le parquet de la Chambre du Parlement ou de l’Assemblée nationale sous des applaudissements.
    Quand tout un peuple se refuse de lire les grands phénomènes primordiaux de son histoire, il n’y a plus de surprises quant à son avenir. Il est, comme Nelly Arcan l’a écrit en fin de semaine dans ICI : « Je ne dis pas que cette commission [Taylor Bouchard] n’est pas utile, je dis qu’elle sert surtout de défouloir où s’emballent les scénarios de fin du monde – le nôtre. Qui crèvera au contact des autres, et à force d’être indéfinissable. Allons. Ressaisissons-nous. »