Pourquoi une Équipe Québec?

Géopolitique - Empire et ses médiamensonges



CYBERÉDITO - ANDRÉ PRATTE

L'avocat Guy Bertrand a repris la croisade qu'il mène depuis des années en faveur d'une Équipe Québec, cette fois-ci en vue des championnats mondiaux de hockey qui auront lieu en 2008.

C'est une idée que beaucoup de gens endossent. Selon un sondage que M. Bertrand a fait faire, plus de 70% des Québécois y seraient favorables. Notre vénérable collègue, Réjean Tremblay, est du nombre, ce qui n'est pas rien.
Une remarque sur la question du sondage. Celle-ci parle d' «une équipe du Québec, composée uniquement de joueurs nés au Québec». Doit-on comprendre que les immigrants, même ceux qui sont arrivés ici à un jeune âge et sont devenus citoyens canadiens, seraient exclus ?
Revenons à nos moutons. À quoi servirait une Équipe Québec ? À exciter notre fierté ? À nous donner l'illusion que nous sommes (sans risque) un pays indépendant? Soit. Mais une fois que nous aurions gagné la médaille de caoutchouc, où serait notre fierté ?

Featured e9ce29e1df8a56a11b26e68ffd733781

André Pratte875 articles

  • 261 644

[une chronique intitulée « Tout est pourri » (critique de Anne-Marie Gingras) ->http://books.google.fr/books?id=EZWguAMXAtsC&pg=PA27-IA27&lpg=PA27-IA27&dq=pratte+Tout+est+pourri&source=bl&ots=MUti9NTQuH&sig=h2zgJlLgOg844j5ejxnUl4zH2_s&hl=fr&sa=X&ei=73RrT8aQEqnh0QHuh4GyBg&ved=0CEEQ6AEwBQ#v=onepage&q=pratte%20Tout%20est%20pourri&f=false]

[Semaine après semaine, ce petit monsieur nous convie à la petitesse->http://www.pierrefalardeau.com/index.php?option=com_content&task=view&id=30&Itemid=2]. Notre statut de minoritaires braillards, il le célèbre, en fait la promotion, le porte comme un étendard avec des trémolos orwelliens : « La dépendance, c’est l’indépendance ». « La soumission, c’est la liberté ». « La provincialisation, c’est la vraie souveraineté ». « La petitesse, c’est la grandeur ». Pour lui, un demi-strapontin à l’Unesco est une immense victoire pour notre peuple. C’est la seule politique étrangère qu’il arrive à imaginer pour le peuple québécois. Mais cet intellectuel colonisé type n’est pas seul. Power Corp. et Radio-Cadenas en engagent à la poche.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Simon Girard Répondre

    21 octobre 2006

    Je croyais que les médailles étaient en or, en argent ou en bronze? Où a-t-il vu ça, des médailles en caoutchouc, l'éditorialeux en chef de la grosse Presse fédéraliste? Les médailles du Gala de l'Excellence de La Presse/Radio-Cadenas sont-elles en caoutchouc? Et celle de l'Ordre du Canada, que Pratte convoite sûrement et qu'on lui donnera pour services rendus à la "cause" de l'unité canadian?
    On sait ben, une Équipe Québec, ça fait "repli sur soi", c'est s'isoler, c'est diviser les Québécois et "les autres Canadiens, avec qui on a tellement de choses qui nous rassemble!", comme disait le ministre de l'"Éducation" Fournier. C'est la mentalité fédéraliste qui en est une de repli, d'isolement et d'écrasement. C'est une mentalité rétrograde, dépassée, une mentalité de l'ère coloniale incompatible avec l'ère moderne et indigne d'un peuple qui se respecte.
    Pourquoi toujours faut-il suivre la parade, se contenter d'un statut minoritaire et ne pas prendre la place qui nous revient? Autrefois, on disait que les Québécois étaient nés pour un p'tit pain, sont-ils nés aussi pour rester une minorité subordonnée à une majorité et ce, ad vitam aeternam? Les Québécois ont montré qu'ils pouvaient évoluer dans la cour des grands alors assez perdu de temps, messieurs les colonisés fédéralistes québécois-canadiens-en-même-temps! J'ai hâte de voir mes joueurs porter les couleurs QUÉBÉCOISES et entonner l'hymne national QUÉBÉCOIS! Et ce ne sont pas uniquement les meilleurs joueurs d'ici que je veux voir dans mon équipe mais aussi tous les autres, même le "pousseux de poque" du 4e trio. Entre encourager un joueur marginal québécois et un autre canadian, lequel préférez-vous?
    Oui à une Équipe Québec et le plus tôt sera le mieux! Avec de la volonté, on peut y arriver!