Noyer le vote : ruse ancienne

Tribune libre - 2007


Une grande émission d'information télévisée nous rappelait cette semaine
un fait maintenant passé dans l’Histoire en Belgique. Ce pays bilingue et
biculturel n’a pas toujours surpassé ses crises sociales en parfaite
diplomatie. A une époque encore récente, devant les récriminations
autonomistes de la minorité flamande (néerlandophone), la majorité wallone
(francophone) eut recours à une vague massive d’immigration maghrébine
francophone, pour noyer le vote flamand!…(sans succès?) Surprise : les
Famands menacent aujourd’hui la Belgique de scission.
Air connu!…
Le Canada n’a rien inventé. Une majorité qui cherche par la
ruse à contourner la démocratie.
L’importance d’amener ce fait historique
à la connaissance du public, c’est de lui fournir un bouclier contre
l’arrogance des « Canadians » qui nous taxent de fabulation à chaque fois
qu’on affirme : « TOUT COMME AU RÉFÉRENDUM DE 1995, LE CANADA SERT AU
QUÉBEC LA RUSE DE L’IMMIGRATION ACCÉLÉRÉE ET NON INTÉGRÉE ».
Voilà un véritable geste de RACISME, dirigé contre un peuple issu de
colonie française, contrairement à nos résistances linguistiques envers
l’envahissement de la langue anglaise, que les Galganov, Tyler, Kay et cie
qualifient de racisme, faussement puisque non dirigée vers un peuple en
particulier.
Être ou ne pas être nation française en Amérique?
Un résistant
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Ouhgo (Hugues) St-Pierre196 articles

  • 147 176

Fier fils de bûcheron exploité. Professeur retraité d'université. Compétences en enseignement par groupes restreints, groupes de réflexion, solution de problèmes. Formation en Anglais (Ouest canadien), Espagnol (Qc, Mexique, Espagne, Cuba), Bénévolat latinos nouveaux arrivés. Exploration physique de la francophonie en Amérique : Fransaskois, Acadiens, Franco-Américains de N.-Angl., Cajuns Louisiane à BatonRouge. Échanges professoraux avec la France. Plusieurs décennies de vie de réflexion sur la lutte des peuples opprimés.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé