INDÉPENDANCE DU QUÉBEC 357

Les normes en histoire (17/20)

« De tout temps la vie internationale a été une importante réalité, car jamais une nation ne s’est suffi à elle-même. »

Chronique de Bruno Deshaies


Présentation
M. Séguin a montré comment, dans un État regroupant plus d’une nationalité, tout fédéralisme sur-habilite l’ethnie majoritaire d’autant qu’il sous-habilite la minoritaire, en sorte qu’aucune des deux n’est dotée de pouvoirs à raison de son importance numérique réelle. Un fédéralisme équitable dans la distribution des droits et des moyens selon le nombre que chacune des nationalités représente est impossible.  « Être un peu moins du tiers, c’est compter pour environ le dixième. » (Les Normes, 1965-1966). Il nous explique dans cette chronique les raisons qui motivent le rejet du fédéralisme par ceux-là mêmes qui l’imposent à leurs minorités nationales mais ne veulent pas se le voir imposer à leur tour.
Les fédéralistes lucides n’adoptent la formule fédérale que s’ils sont assurés d’être la majorité constante dans l’ensemble du pays auquel on l’appliquera et la rejettent dans tous les autres cas : c’est dire que leur adhésion au fédéralisme est conditionnelle et non idéologique. Ils n’y souscrivent qu’à condition d’être le fédérant mais en aucun cas le fédéré placé en situation de minorité permanente.  Ils pressentent qu’une minorité fédérée est mise hors d’état, voire hors d’intention, d’agir de son propre chef. Ils n’ont qu’à voir leurs ilotes ivres pour refuser de leur ressembler. Peut-on le leur reprocher ?
PARFONDOR
O O O

Featured b9f184bd28656f5bccb36b45abe296fb

Bruno Deshaies209 articles

  • 275 661

BRUNO DESHAIES est né à Montréal. Il est marié et père de trois enfants. Il a demeuré à Québec de nombreuses années, puis il est revenu à Montréal en 2002. Il continue à publier sa chronique sur le site Internet Vigile.net. Il est un spécialiste de la pensée de Maurice Séguin. Vous trouverez son cours sur Les Normes (1961-1962) à l’adresse Internet qui suit : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-1-20 (N. B. Exceptionnellement, la numéro 5 est à l’adresse suivante : http://www.vigile.net/Les-Normes-en-histoire, la16 à l’adresse qui suit : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-15-20,18580 ) et les quatre chroniques supplémentaires : 21 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique 22 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19364 23 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19509 24 et fin http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19636 ainsi que son Histoire des deux Canadas (1961-62) : Le PREMIER CANADA http://www.vigile.net/Le-premier-Canada-1-5 et le DEUXIÈME CANADA : http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-1-29 et un supplément http://www.vigile.net/Le-Canada-actuel-30

REM. : Pour toutes les chroniques numérotées mentionnées supra ainsi : 1-20, 1-5 et 1-29, il suffit de modifier le chiffre 1 par un autre chiffre, par ex. 2, 3, 4, pour qu’elles deviennent 2-20 ou 3-5 ou 4-29, etc. selon le nombre de chroniques jusqu’à la limite de chaque série. Il est obligatoire d’effectuer le changement directement sur l’adresse qui se trouve dans la fenêtre où l’hyperlien apparaît dans l’Internet. Par exemple : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-1-20 Vous devez vous rendre d’abord à la première adresse dans l’Internet (1-20). Ensuite, dans la fenêtre d’adresse Internet, vous modifier directement le chiffre pour accéder à une autre chronique, ainsi http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-10-29 La chronique devient (10-29).

Vous pouvez aussi consulter une série de chroniques consacrée à l’enseignement de l’histoire au Québec. Il suffit de se rendre à l’INDEX 1999 à 2004 : http://www.archives.vigile.net/ds-deshaies/index2.html Voir dans liste les chroniques numérotées 90, 128, 130, 155, 158, 160, 176 à 188, 191, 192 et « Le passé devient notre présent » sur la page d’appel de l’INDEX des chroniques de Bruno Deshaies (col. de gauche).

Finalement, il y a une série intitulée « POSITION ». Voir les chroniques numérotées 101, 104, 108 À 111, 119, 132 à 135, 152, 154, 159, 161, 163, 166 et 167.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé