Les dépenses d'Option Canada

Option Canada

Dans leur livre intitulé Les Secrets d'Option Canada lancé hier, les auteurs Normand Lester et Robin Philpot révèlent, preuve à l'appui, que l'organisme financé par le gouvernement fédéral a payé plusieurs dépenses visant à favoriser le camp du NON en pleine campagne référendaire.
La fameuse boîte de documents récupérée en novembre par le journaliste Normand Lester à l'arrière d'un centre commercial de la Rive-Sud recèle la majeure partie des factures adressées à Option Canada (OC) à l'automne 1995, ainsi que des copies des chèques émis et des extraits du grand livre comptable. Les documents cités étaient auparavant introuvables aux bureaux de l'organisme et au ministère du Patrimoine qui l'avait financé.
Voici quelques faits saillants de l'analyse de ces dossiers effectuée par les deux auteurs :
- La soirée de dévoilement des résultats référendaires du camp du NON a été payée par Option Canada, au coût de 102 814 $.
- Option Canada a versé 13 674 $ à Pierre Pettigrew, à titre d'expert-conseil, «pour ses services de recherche, rédaction et conseil stratégique, pour la période du 1er septembre au 15 octobre 1995». On retrouvait dans la boîte de documents d'Option Canada une série de cinq textes d'opinion signés par M. Pettigrew dans La Presse en septembre ainsi qu'un autre diffusé en octobre.
- Le conjoint de Liza Frulla, l'expert en communications André Morrow, a facturé 10 028 $ à Option Canada pour ses services professionnels à l'automne 1995. L'actuelle députée de Jeanne-Le Ber était à l'époque députée du Parti libéral provincial et vice-présidente du Comité du NON.
- Le président d'Option Canada, Claude Dauphin, qui affirme n'être qu'un «président honoraire», a reçu 21 156 $ d'Option Canada pour services rendus, à raison de 3200 $ toutes les deux semaines, pour la période allant du 15 septembre au 15 décembre.
- L'actuel représentant du Québec à Toronto nommé par Jean Charest en 2005, Jocelyn Beaudoin, qui a auparavant été p.-d.g. du Conseil pour l'Unité canadienne de 1969 à 2004, a lui aussi reçu des honoraires d'Option Canada, soit 24 000 $, pour la période s'échelonnant du 1er septembre au 31 décembre 1995.
- Une cinquantaine de personnes ont signé des contrats pour être «animateur pour la formation des citoyens sur les institutions canadiennes au nom d'Option Canada», pour un total de près de 300 000 $, pour la période s'échelonnant du 1er septembre au 31 octobre (ce qui comprend la période référendaire). Parmi ces «bénévoles», répartis géographiquement sur le territoire, on trouve notamment Tony Mignacca, banni du Parti libéral après que la commission Gomery eut révélé qu'il était mêlé au scandale des commandites. M. Mignacca a reçu 10 500 $ d'OC.
- La majeure partie de la caisse de 4,8 millions d'Option Canada a servi à payer des services rendus par BCP communication, soit 2 256 595 $. Le livre de Lester et Philpot présente plusieurs copies de factures émises en octobre pour des publicités, des campagnes d'affichage vraisemblablement diffusées après l'émission des brefs référendaires. Fait à noter, certaines factures ont été dans un premier temps adressées au Comité du NON et un autocollant portant l'en-tête d'Option Canada y a ensuite été apposé.
- Option Canada a notamment payé BCP pour la production d'attaches en nylon destinées à poser des pancartes électorales pour 100 052 $, selon une facture datée du 4 octobre.
- La firme CREATEC + a réalisé plusieurs sondages pour le compte d'Option Canada, d'une valeur de 44 442 $. Deux de ces trois sondages ont été menés après le début de la campagne référendaire. Le Groupe Everest a quant à lui tenu des groupes de discussion sur les «institutions canadiennes» les 2 et 3 octobre, pour la somme de 7122 $.
- La firme de production vidéo Harvey Gagnon a envoyé deux factures le même jour, soit le 24 octobre 1995 : la première à Option-Canada pour la production de matériel d'archive, au montant de 30 767 $, la deuxième au comité du NON pour le tournage d'un Vox Pop, pour 19 372 $.
- Le Conseil québécois des gens d'affaires pour le Canada, qui a organisé un des plus importants rassemblements pour le NON, le 18 octobre, a reçu 343 760 $ d'Option Canada pendant la campagne référendaire. La facture précise cependant qu'on demande paiement pour des mandats réalisés en septembre.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé