Les dents de la poule

Billet de Caroline


Les électeurs

qui n’aspiraient qu’à déloger

les libéraux de JJ Charest

au lendemain de leur victoire électorale

semblent moins empressés.
Que s’est-il passé ?
QS, qui par solidarité et lucidité,

aurait pu, afin de le ramener plus à gauche,

se joindre au PQ

a choisi de faire bande à part.

QS rognera des votes au PQ

et ne fera élire personne.

Un point pour les libéraux.
A son grand regret

Bernard Landry

a claqué la porte.

Autre point pour les libéraux.
Dans une tentative de se donner

une image de renouveau

les députés péquistes et les militants d’un soir

ont couronné André Boisclair.

Nouveau point pour les libéraux.
Pauline Marois

est partie.

Point en moins.
André Boisclair

l’incarnation du changement péquiste

a démontré son incapacité à assumer

son rôle de chef.

Malgré tout

députés et militants

lui ont maintenu leur appui.

Deux points pour les libéraux.
Dans une tentative de se donner

une image de renouveau

le PQ a badigeonné de vert la queue de son Q.

Un point pour l’environnement.
Dans une tentative de se donner

une image de renouveau

le PQ s’est engagé à reconstruire

la province de Québec.

Ce que veulent les Québécois

c’est bâtir un pays.

Point à la ligne.
Que va-t-il se passer ?
Le drame de cette affligeante histoire

est qu’il y a eu erreur sur la personne

et que cette erreur vient du PQ.

Le parti n’a pas pris en compte

les réticences que la population du Québec

pouvait éprouver à l’endroit d’un

politicien-déserteur-homosexuel-insipide-

imbu-de-son-insignifiante-personne-

ayant-consommé-de-la-cocaïne-

alors-qu’il-était-ministre.
Le problème est profond.

Le Québec n’est pas au bout de ses peines.


Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 566

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    23 février 2007

    je crois que le raisonnement de messieurs Tremblay et Durand est plus que sensé. Mes impressions vont dans votre sens Moreno, mais ma raison va dans le sens du ralliement. Après tout, je ne peux me résoudre à penser que pendant toutes ces années, j'ai cru à mon pays le Québec, en vain.

  • Archives de Vigile Répondre

    23 février 2007

    Je n'ai pas appuyé la candidature d'André Boisclair.
    Toutefois, j'estime que M. Parizeau nous indique la seule voie raisonnable à emprunter en période électorale: cesser d'étaler nos états d'âme, relever nos manches et foncer.
    Il faut travailler à changer le P.Q. de l'intérieur et craindre comme la peste de jouer la division, comme la gau-gauche l'a fait dans le bon vieux temps des groupuscules militants. L'obsession de pureté chasse l'unité!
    Sommes-nous à ce point désarçonnés que nous consentions à courir le risque que le 'grand manipulateur-en-chef, J. Charest'
    se faufile et bouscule pendant encore 4 ans tout ce à quoi nous tenons?
    Le mal péquiste est connu. Sus à ces séances d'auto-flagellation!
    Rappelons-nous maintenant les raisons fondamentales et existentielles qui depuis des décennies nous font vivre
    et agir ENSEMBLE au sein de la coalition péquiste. Fonçons vers une victoire avec l'aide de tout ce qui pense et bouge au P.Q., y compris son chef, parbleu!
    Allons-nous rater la cible pour avoir préféré bouder l'homme?
    Les Français ont bien fait la part des choses lorsque, pour contrer l'odieux LePen, ils ont appuyé Chirac,toutes allégeances confondues. Toutes proportions gardées, le vote stratégique s'impose tout autant ici et maintenant. Car derrière Charest, c'est la coalition fédéraliste menée par Harper qui se cache et tente de saisir l'occasion d'échanger des votes contre des miettes de péréquation. Le dépôt du budget fédéral en temps opportun pour créer un momentum pour le PLQ prouve assez que le Comité du Non n'a jamais été dissout, ni abandonnées les méthodes immorales d'imposer le fédéralisme. Quant l'heure est aussi grave, je dis 'Ralliez-vous, citoyens!'

  • Pierre Durand Répondre

    23 février 2007

    Votre texte n'engage que vous. C'est votre opinion et c'est très bien pour vous. Mais ne dites pas que ce que vous pensez d'André Boisclair reflète la pensée des québécois ! Maintenant j'attends vos sources avec impatience ! Peut-être The Gazette ou le Toronto Star ? Des tribunes où vous seriez peut-être plus à votre place ?
    "Unissons nous" (Parizeau), parlons du fond et reconstruisons le Québec pour faire l'indépendance !