Le plus court chemin

Billet de Caroline


Bien que l'idole canadienne du Québec, Eva Avila,

se dise fière d'être Québécoise,

fière d'être, de par son père, Latino-Américaine,

elle n'en demeure pas moins Canadienne avant tout.

Peut-on chanter en anglais à Canadian idol ?

demandait Dany Turcotte à la future Céline

lors de l'émission Tout le monde en parle.

Non.
En début de semaine, un journaliste de Radio-Canada

démontrait, film à l'appui, la difficulté d'obtenir

à Air Canada, des services en français.

« C'est comme pour le téléphone, commentait un client,

t'attends plus longtemps quand c'est en français.

Tu te tannes, tu prends le chemin le plus court. »
Même son de cloche chez les personnes

qui font une demande de citoyenneté :

« Tu obtiens plus vite une réponse quand

tu remplis tes papiers en anglais. »
Au Canada, c'est en anglais que ça se passe.
Au Québec, c'est en français que ça devrait se passer.
Or, quand on dit : Quebec is french

Qui le croit ?

Les immigrants ? Les anglophones ? Les « pure laine » ?
Si le Québec est français

comment se fait-il que l'on puisse systématiquement

en personne, par téléphone, par courrier

obtenir des services en anglais ?

Comment expliquer la pénurie de formulaires en français

que Montréal semble connaître ?

Pourquoi des femmes se voient-elles contraintes

d'accoucher en anglais ?

Combien de Québécois de langue française

travaillent en anglais ?
Le Québec français

peut-il être bilingue ?
Adopter le plus court chemin,

qui est celui de l'anglais,

n'est-ce pas, dans un Québec toujours canadien,

une façon de faire

fausse route ?

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 237 966

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé