Le FMI met en garde contre une «tempête» sur l'économie mondiale

E635f48f60c1731a93279e9b918e932c

Ralentissement économique chinois et guerre commerciale : vers une autre crise comme celle de 2008 ?

La croissance de l'économie mondiale est « plus lente » que prévu, a averti dimanche la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), mettant en garde contre une éventuelle « tempête » économique.



« En un mot : nous assistons à une économie (mondiale) dont la croissance est plus lente que prévu », a déclaré Christine Lagarde devant le World Government Summit, un sommet annuel sur la gouvernance mondiale qui réunit à Dubaï des décideurs politiques et économiques du monde entier.


Le mois dernier, le FMI a révisé à la baisse ses prévisions de croissance de l'économie mondiale pour cette année de 0,2 % à 3,5 % en raison des tensions commerciales, notamment entre les États-Unis et la Chine.


Mme Lagarde a évoqué ce qu'elle a appelé les « quatre nuages » qui planent selon elle sur l'économie mondiale et averti qu'une « tempête » pourrait la frapper.


 


Elle a parlé à ce propos des tensions commerciales, notamment entre la Chine et les États-Unis, du resserrement des taux d'emprunt, des incertitudes liées au Brexit et d'un ralentissement de l'économie chinoise.


Selon elle, les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis ont commencé à affecter l'économie mondiale.


« Nous n'avons aucune idée de ce que cela va donner et ce que nous savons, c'est que cela commence déjà à avoir un effet sur le commerce, sur les taux d'emprunt et sur les marchés ».


Elle a relevé que le resserrement des taux d'emprunt intervient au moment où les États, les entreprises et les ménages ont accumulé de « très lourdes dettes ».


« Quand il y a trop de nuages, il faut un éclair pour déclencher la tempête », a averti M. Lagarde, qui a appelé les gouvernements à s'y préparer et à éviter le protectionnisme.