En réaction à l'article de Roger KEMP

La légitimité de l'État du Québec n'est plus à prouver

Il n'est plus minuit moins une, il est 3 heure du matin..

Tribune libre 2010


« La légitimité de l'État du Québec n'est plus à prouver, elle est à actionner »
Simplement à constater l'anglicisation exponentielle à Montréal, n'importe qui, qui a des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et une tête sur les épaules, s'apercevra rapidement il n'est plus minuit moins une au Québec, il est 3 heure du matin...
Si on ne change pas rapidement notre fusil d'épaule, c'est bien dommage à dire… mais à mon humble avis… on est pas mal cuits.
Heureusement, tout n'est pas perdu, mais il faut changer d'approche, ou à tout le moins, en ajouter.
Par chance, beaucoup de preuves et d'arguments sont tout aussi valables que la prétendue seule voie référendaire.
Il n'existe pas qu'un seul véhicule pour se de rendre à bon port. On peut se rendre à Québec en avion, en train, en auto, à vélo ou à pied. L'important, c'est de s'y rendre.
Dommage que nos plus importants leaders politiques ne nous proposent que des béquilles… à croire que ça ne les intéresse pas ou qu'ils ne veulent pas vraiment se battre.
On minimise trop souvent l'importance des grands discours politiques qui peuvent parfois peser aussi lourd dans la balance qu'un paquet de votes.
Dans le cas d'une déclaration unilatérale d'indépendance elle devrait à mon sens comporter ces arguments :
ATTENDUS :
- Attendu la lutte historique du Québec pour sa libération.
- Attendu que le Québec est une culture unique dans le monde et qu'elle doit être sauvegardée,ne serait-ce qu'au nom la protection du patrimoine mondial et de la diversité culturelle internationale.
- Attendu les abus et les fraudes du gouvernement fédéral canadien au référendum de 1995.
- Attendu qu'une majorité de francophones ont voté "Oui" en 1995.
- Attendu qu'aucun gouvernement du Québec quel qu'il soit, n'a jamais entériné la Constitution canadienne de 1982.
- Attendu que la Cour suprême du Canada invalide sans cesse des lois importantes votées par l'Assemblée nationale.
- Attendu que l'adhésion du Québec ne s'est pas faite par voie référendaire.

- Attendu l'urgence de libérer, d'émanciper et d'affirmer une culture menacée et un peuple qui risque sa disparition.
- Attendu la reconnaissance même de la légitimité d'une déclaration d'indépendance par la Cour internationale de justice.
Etc.. etc.. etc..
Nous déclarons que l'État du Québec est désormais un pays libre et indépendant.
* * *
Je crois que tous les partis indépendantistes devraient avoir cette carte dans leur manche.
Il devraient aussi avoir une constitution en poche, ne serait-elle que provisoire, afin de protéger les droits des citoyens et de leur proposer un État et un système démocratique plus intéressant et plus équitable que l'archaïque monarchie britannique canadienne.
Je répète qu'il n'y a pas qu'une seule voie d'accession à l'indépendance, et je ne vois pas pourquoi nous aurions des scrupules à mettre plus de balles dans notre fusil.
« Qui veut la fin, prend les moyens »
- Albert Camus
______________________
Christian Montmarquette
Articles source :
Un référendum ou une déclaration unilatérale ?
- Roger Kemp

Avis sur le Kosovo - Obstacle levé - Josée Boileau :

« L'erreur fondamentale du PQ »
Le référendum : Une stratégie perdante :


Auteur : Christian Montmarquette

Featured 56599d2190662f65fbfa0affdabd4b20

Christian Montmarquette55 articles

  • 92 263

Membre fondateur de Québec solidaire

Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

Site officiel : [www.quebecsolidaire.net->www.quebecsolidaire.net]

Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net

Programme : [http://quebecsolidaire.net/engagements_2008->http://quebecsolidaire.net/engagements_2008]

Téléphone : (514) 278-9014





Laissez un commentaire



8 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    6 août 2010

    À Jimmy,
    Je ne sais pas comment les autres réagiront à vos propos, mais ici, je ne parlerai que pour moi…
    Si vous pensez m’avoir administré une douche froide, vous vous trompez. Je partage la vision que vous avez, des french canadians en ce vendredi 6 août 2010. La question est de savoir pour quelle raison nous sommes rendus si bas. Vous me semblez tomber des nues. Si vous prenez la peine de lire ce que j’ai écrit dans mes commentaires sur Vigile, vous verrez que je ne m’illusionne pas. La preuve : je suis abstentionniste. Cela dit, je ne laisse pas tomber. Je fais ce que je peux, moi, quidam, pour tenter de changer les choses, ne serait-ce que pour le plaisir de combattre la bêtise humaine.
    Permettez-moi tout de même de me consoler, d’espérer un peu, à la lecture de ceux qui ont écrit en cette page. Cela me change de ce que j’entends, de ce que je vois, dans la rue, les centres d’achats, etc..
    Mais je le reconnais, tout cela est d’une tristesse…
    Michel

  • Archives de Vigile Répondre

    6 août 2010

    Ah la la ce que vous êtes comiques.
    Bien sur qu'il est 3 heures du matin, il est même 6h.00 du matin et le réveil est brutal.
    Vous êtes comiques parce que vous ne semblez pas vous rendre compte que a part votre petit groupe de gens informés et allumés et bien le PEUPLE s'en calisse de tout ca, mais alors la complètement.
    Le PEUPLE est passé a autre chose, comme le disait l'autre ce qui est important maintenant c'est leur VTT, leur REER, leur ski doo, leur semaine en République Dominicaine.
    Les anglais ont gagné les boys, oubliez ca, on est américanisé a l'os. La culture originale et unique en amérique du nord, elle n'existe a peu près plus.
    Si l'État du Québec déclarait unilatérallement l'indépendance le bon peuple se demanderait pourquoi, de quoi s'agit il ? Pourquoi donc ?
    En fait nous serions avec l'indépendance qu'un autre état anglosaxon en amérique du nord, je ne vois pas l'intérêt.
    C'est en 1980 et/ou en 1995 qu'il fallait le faire, avant que les Libéraux fasse rentrer a coup de 45,000 immigrants par année des gens qui dans une grande majorité se calisse bien du Québec et de sa culture. Ils ont immigré ''in America'' , pour faire du fric, pour donner un meilleur avenir a leurs enfants, pour s'acheter eux aussi des VTT, des ski doo et aller dans le sud l'hiver. Je ne les blame pas, ils ne font que comme leurs concitoyens Québécois.
    Tout ca est d'une tristesse.

  • Archives de Vigile Répondre

    5 août 2010

    À Christian Montmarquette, Danièle Fortin, Roger Kemp, Steve Forget, et André Gignac,
    Quel bonheur de vous lire tous, chers indépendantistes !
    Allons-nous sortir un jour de l’ornière péquiste ?
    …je nous le souhaite.
    Michel Rolland

  • Archives de Vigile Répondre

    5 août 2010

    Salut Christian
    Très bon texte avec lequel je suis pleinement d'accord! L'anglicisation n'est pas seulement palpable à Montréal mais de plus en plus dans les Laurentides où je vis présentement. D'accord aussi avec toi lorsque tu dis que l'indépendance se fera à gauche; ce n'est pas avec le PQ ni les libéraux qu'elle se fera. La classe politique de ces 2 formations est vendue à l'establishment économique, au patronat et le peuple suit comme des moutons (bèbèbè...) leurs politiques contraires à la vraie démocratie et à la solidarité. Pas besoin d'être allé aux Hautes Études Commerciales pour le comprendre, simple question de bon sens. Le peuple a une peur viscérale de perdre ses acquis matériels avenant l'indépendance: leurs vtt, leurs skidoos, leurs 2e ou leur 3e auto etc. Depuis la révolution tranquille qui a abouti à rien au niveau politique, nous avons tout balancé en l'air (langue, foi, fierté collective etc...) Aujourd'hui, nous sommes américanisés jusqu'à la moelle des os et nous sommes dans un gros cul-de-sac politique. Les moyens pour s'en sortir doivent être radicaux pas moins! Ça prendrait une autre crise d'octobre pour amener les Québécois à une grosse prise de conscience nationale. Il y a eu la crise d'octobre 70, pourquoi pas octobre 2010? Moi, la peur après tout ce que j'ai vécu avec les forces policières (Voir l'article de Marie-France Vallée- Le Québec un état policier- d'autres commentaires ont été ajoutés), je ne connais plus ça. L'indépendance de façon unilatérale, demain matin, je suis prêt! Nous avons assez perdu de temps avec le PQ, il faut bouger vite avant qu'il ne soit trop tard.
    Salutations!
    André Gignac le 5 août 2010

  • Archives de Vigile Répondre

    5 août 2010

    Je seconde.
    Le Québec est pour moi, et ce depuis longtemps, un Pays. J'avais 12 ans lors du référendum de 1995, et la défaite était TRÈS amère pour moi. Je ne sais pas d'où j'ai eu ça, mon père est anglophone unilingue et ontarien... et ma mère est bilingue et canadienne résidente à Drummonville. Donc ce n'est pas de la famille que je tiens ça. Étrange non ?, je crois que j'ai seulement appris à penser par moi-même, à me faire une opinion claire sur le sujet et à avoir assez de colonne pour soutenir et assumer mes idées et mes choix.
    Quand j'étais en Belgique cet hiver, les gens me disaient "ha tien le canadien" et je n'hésitais pas un seul moment à les reprendre et à expliquer le contexte politique de l'endroit eux qui vivent le même problème, mais à un niveau très différent. Je leur disais que je n'étais pas canadien, mais bien Québécois, et qu'il y avant toute une différence.
    Se donner notre Pays, ce n'est plus seulement un symbole de richesse car nous ne sommes plus la province la plus riche, mais se donner un avenir comme peuple. Notre langue est unique même si elle est d'origine Française, notre culture est unique, notre histoire l'est également, nos traditions, nos habitudes. Je ne vois rien en commun avec les anglophones Nord-Américains. Nous ne les détestons pas, seulement, nous voulons être maîtres chez nous, décider de nos lois, arrêter de s'indigner sur une chose parce que les autres trouvent ça correct eux. Il y a trop d'enjeux pour rester indifférent.
    en 1995, j'aurais voté oui, en 2010 je voterais oui si la question serait posée à nouveau, et jusqu'à ma mort je voterai oui.

  • Roger Kemp Répondre

    5 août 2010

    Merci monsieur de commenter mon article. Dans le fond à vous lire nous pouvons facilement dire que vous êtes campé du côté de la déclaration unilatérale.
    Si vous avez remarqué, je m'adressais particulièrement à tous ces fédéralistes qui nous ont floué au dernier référendum et à tous ces Jean Chrétien et Stéphane Dion qui nous cassent les oreilles qu'ils ne reconnaîtreraient pas le résultat d'un autre référendum. Ce que l'avis sur le Kosovo vient dire c'est que tout gouvernement peut déclarer son indépendance unilatéralement sans avoir à faire des référendums. Moi je me réjouis d'avoir cet avis comme outil de mon accession à notre libération.
    Pas vous?

  • Archives de Vigile Répondre

    4 août 2010

    Christian Montmarquette écrit :
    « Il n’existe pas qu’un seul véhicule pour se de rendre à bon port. On peut se rendre à Québec en avion, en train, en auto, à vélo ou à pied. L’important, c’est de s’y rendre. »
    Cher Christian, m'est avis que dans notre cas, il nous faudrait une ambulance pour se rendre là où nous devrions être depuis longtemps.
    Avec une Constitution en main, bien entendu.
    Danièle

  • Archives de Vigile Répondre

    4 août 2010

    Tiens...
    Comme c'est tranquille..
    Pour une fois, je vais me commenter moi-même.
    Heureux hasard, je viens de saisir une citation de Vigile qui me semble convenir parfaitement...
    «Il ne suffit pas toujours de faire de son mieux, il faut parfois faire ce qu’il faut faire. »
    - Winston Churchill
    .