Il y a de ces sujets sensibles qu'il faut traiter avec prudence

L'Holocauste et les négationnistes

Mais qu'on ne peut passer sous silence sous prétexte qu'ils sont sensibles.

Tribune libre

Une déclaration encore toute récente du Président d’Iran risque de faire bien des vagues dans nos médias. « RIB- L'Iran a brisé l'idole de l'Holocauste, a affirmé samedi le président Mahmoud Ahmadinejad lors d'un discours à l'occasion du 33eme anniversaire de la révolution islamique de 1979.»
Pour le néophyte que je suis, cette négation de l’Holocauste, telle que présentée par nos médias, m’apparaît comme un non sens de la part des négationnistes à ne pas reconnaître l’évidence des chambres à gaz et la mise à mort de centaines de milliers de personnes. J’ai donc voulu en savoir plus pour mieux comprendre la nature du problème soulevé par les négationnistes que je suppose sains d’esprit.
Une visite sur Google à « holocauste et négationnistes » m’a permis de lire quelques auteurs et de m’approprier, disons un peu plus intelligemment, la problématique soulevée par les négationnistes. J’y ai fait quelques trouvailles qui m’ont rendu les négationnistes un peu moins absurdes.
D’abord, aucun de ceux que j’ai lu ne nie pas l’existence des chambres à gaz pas plus que la mort de centaines de milliers de personnes. Ils y reconnaissent même qu’une majorité de juifs en ont été les principales victimes. Ouf! Ça m’a enlevé un gros poids sur le cœur. Leur négation ne porte donc pas sur l’existence des chambres à gaz, pas plus que sur ceux qui en furent les victimes.
Leur problématique porte plutôt sur la récupération, faite par Israël et l’Occident, de cette tragédie pour en faire l’Holocauste d’un peuple, d’une race en vue de justifier la création de l’État d’Israël. Pour ces derniers, Hitler aurait mis en place les chambres à gaz pour exterminer, en exclusivité, dans sa totalité le peuple juif comme race. Le nombre de six millions viendrait confirmer l’ampleur de l’opération et son caractère exclusivement racial. D’où, évidemment, l’importance pour ce peuple de se trouver une terre et de se donner un État de manière à être à jamais à l’abri de pareils desseins.
Pour ce que j’en ai compris, les négationnistes nient l’affirmation à l’effet qu’Hitler ait décidé d’exterminer en totalité le peuple juif. Ils nient également que ces derniers aient été les seuls à connaître les chambres à gaz. Le nombre avancé, par ces derniers, de la totalité des victimes juives et autres se situe dans les 200 000 personnes.
Ainsi, ce que j’ai compris des négationnistes, c’est leur remise en question, non pas de l’existence des chambres à gaz ni des centaines de milliers de personnes qui y ont perdu la vie, mais de l’usage qu’Israël et les pays occidentaux en font et continuent d’en faire pour justifier l’État d’Israël et sa sécurité sur les terres palestiniennes.
Pour vous dire la vérité, je n’ai aucune opinion sur le sujet et je m’en voudrais d’intervenir sans disposer de toutes les données. Sauf que maintenant je sais que les négationnistes ne sont pas de ceux qui nient l’existence de ce qui s’imposent comme une évidence : l’existence des camps d’extermination de prisonniers et la mort de plusieurs centaines de victimes majoritairement juives.
Je vous transmets, pour ceux et celles qui s’intéressent à la question, le point de vue d’un intellectuel français qui se définit comme négationniste. Il est toujours bon de connaître les deux cotés de la médaille. Comme disait ma grand-mère, le savoir n’occupe pas de place.
http://robertfaurisson.blogspot.com/2011/11/iran-la-revision-de-lholocauste-sy.html
Oscar Fortin
Québec, le 11 février, 2012
http://humanisme.blogspot.com

Featured c993614705e847e0187b4837f6836df0

Oscar Fortin292 articles

  • 209 553

citoyen du Québec et du monde

Formation en Science Politique et en théologie. Expérience de travail en relations et coopération internationales ainsi que dans les milieux populaires. Actuellement retraité et sans cesse interpellé par tout ce qui peut rendre nos sociétés plus humaines.





Laissez un commentaire



17 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    20 février 2012

    Les révisionnistes contestent le nombre de morts juifs de même que l'intention et l'extermination effective systématique de masse des juifs ou de tout autre groupe d'individus.
    http://www.youtube.com/watch?v=lHjUr8wUCqI
    Soral, qui n'est pas révisionniste, nous explique que la plaque à Auschwitz a été changée. Deux plaques avec des chiffres complètements différents ont toutes deux été bénies par le Pape en personne. La vieille plaque disait 4 millions de mort.s La nouvelle: 1.5 millions. Ça reste un gros chiffre, je vous l'accorde, mais le point n'est pas là: ce qui est "embêtant" c'est qu'entre 4 et 1.5 millions, on vient d eperdre 2.5 millions, or pourquoi est-ce que le chiffre de 6 millions n'a jamais été RÉVISÉ à la baisse, ce qu'exigent les tenants de l'école dite "Révisionniste historique", de même que la plupart des gens sensés à qui l'ont ose poser la question.
    Moi je serais bien partant pour leur concéder 20 millions... non même un beau gros milliard de morts juifs! Tant qu'ils me crissent la paix pour l'éternité avec ces histoires de juifs et de nazis. S'ils acceptent de se taire à jamais, alors je leur en donne 200 milliards de morts juifs de la Shoananas! Ras le bol! Pu capab' d'en entendre parler.
    Bon c'est vrai que j'en parle souvent de la shoananas, mais si j'en parle c'est justement parce que EUX ils nous en reparlent constamment, c'est pourquoi nous les honnêtes GEN(TIL)S, nous sommes alors forcés d'opposer une résistance à ces mensonges d'ampleur historique.

  • Archives de Vigile Répondre

    20 février 2012

    Parlons des négationnistes du bombardement des Dresde et des autres bombardements de million de civils allemands innocents... On a décrété leur arrêt de mort pour avoir osé élire et supporter un leader charismatique qui remit le pays en entier sur ses deux pieds et lui redonna sa fierté qui lui avait été volée/violée? N'est-ce pas ce que nous cherchons tous?
    http://france.eternelle.over-blog.com/article-ce-que-les-mass-medias-enjuives-vous-cachent-99711871.html
    Vous trouvez pas qu'un siècle de haine contre l'Allemagne, cela suffit?

  • Archives de Vigile Répondre

    19 février 2012

    Retranchez un seul individu des six millions de Juifs et vous devenez un antisémite.
    Discuter de détails fait de vous un antisémite.
    Les antisémites doivent être pourchassés, traqués légalement, et si possible, éliminés physiquement.
    Il n'y a pas de bon défenseurs des Allemands.
    Sinon Spielberg en aurait fait un film.
    Si vous croyez que c'est impossible que la graisse humaine des cadavres déterrés puissent être un bon combustible pour alimenter un feu ardent consumant les cadavres entièrement, et que pour bien alimenter la crémation dans les fosses, les femmes étaient placés sous les hommes parce que leurs masses adipeuses étaient significativement plus élevées que celles des hommes, alors votre esprit est malade.
    Le grand crime d'Ahmadinejad n'est pas de contrôler une immense réserve de pétrole et de l'interdire à l'Occident.
    Il est prêt à vendre à qui veut bien l'acheter à un prix raisonnable et ne fait pas trop de critiques de son régime.
    Ce n'est pas le manque de démocratie. L'Iran est plus démocratique que les pays au sud du Golfe.
    Ce n'est pas de développer des armes nucléaires. Il dit qu'il en a pas. Il n'a pas de relations avec le Pakisatan qui détient la bombe atomique sunnite, financée par les états du Golfe. Il ouvre ses labos aux inspections de l'ONU et a signé le traité de non-prolifération. Israël n'a rien fait dans ce sens et possèderait au moins 200 bombes nucléaires à Dimona, si elles ne sont pas dispersées en Occident pour l'Option Samson.
    Ce n'est pas le réseau de terreur iranien. Ce qu'on peut attribuer à l'Iran est une blague comparée aux réseaux du Mossad. Salman Rushdie est toujours vivant à ce que je sache.
    La plus grosse arme de destruction massive d'Israël, c'est la négation de l'Holocauste. Ce mythe forme le ciment de la société israélienne, socle du Tsahal. Ce mythe forme l'excuse culpabilisatrice de l'Occident Chrétien obligé de se rallier à Israël et au sionisme malgré toutes les bévues. L'excuse cache la corruption de nos élites. Comme Newt Gingrich qui reçoit $10millions de Sheldon Adelson pour promouvoir sa candidature avec guerre clé en main contre l'Iran (si ce n'est $25m rapporté par certains).
    Delenda Persia.
    Ahmadinejad, pour son crime de négationnisme, doit être éradiqué symboliquement et physiquement de ce monde. Il est proclamé le nouvel Hitler. Hitler lui-même se proclamait Haman l'Amalécite selon des sources juives. Si les laïcistes ne vous ont pas arraché la Bible, lisez le Livre d'Esther. C'est bientôt le Pourim. Le Jour des Sorts.
    Ce jour-là, Israël a su achever le nettoyage ethnique des Amalécites en Perse après la pendaison d'Haman. Une tâche divine que le roi Saül ne su compléter et dont l'échec lui a causé le rejet de YHWH en faveur du Moabite David.
    Le Pourim, c'est l'anniversaire de pendaison des jugés de Nüremberg. C'est aussi l'anniversaire de l'opération Shock and Awe(21 mars 2003), ainsi que celle de l'invasion de la Lybie par l'OTAN (19 mars 2011).
    Cette année, le Pourim est le 8 mars. Selon la tradition juive, les jours commencent la veille au coucher du soleil.
    La US Navy a dépêché le USS Entreprise (porte-avion nucléaire en fin de course) et le USS Ponce qui auraient dû être décommissionné. Les Israéliens ont expédié deux sous-marins Dolphin dans le Golfe. La meilleure défense iranienne va consister à utiliser une multitude de petites corvettes rapides munies de lance-torpille pour attaquer l'Armada américain dans la stratégie de l'essaim.
    Je me permet de prédire le coulage du USS Enterprise et du USS Ponce lors du Pourim.
    Malheur à Ahmadinejad pour son impudence.
    http://www.israel-infos.net/Shoah--De-nouveaux-charniers-decouverts-a-Treblinka-7949.html

    De nouveaux charniers viennent d'etre découverts sur le site du camp de Treblinka.
    Les lois religieuses juives relatives aux morts ont toujours gêné les recherches de restes humains sur cette zone.
    L'archéologue légiste Caroline Sturdy Colls a pu contourner cette difficulté en utilisant un radar à pénétration de sol, qui lui a permis de localiser un nombre important de restes humains enterrés dans des charniers.
    Cette découverte est importante dans la lutte contre une forme de négationnisme qui réfutait l'utilisation par les nazis de Treblinka comme camp de la mort et s'appuyait alors sur le manque de preuves matérielles. Plus de 800 000 Juifs y ont été exterminés.

    Les lois religieuses juives empêchent les médecins légistes de Pologne d'aller fouiller le terrain pour y identifier les restes et les causes de décès. Les Polonais sont trop accommodants.
    Pourtant ils ont déjà eu un vrai gouvernement nationaliste qui a laissé travailler les historiens. Le chiffre officiel fut révisé à moins d'un million de Juifs décédés durant la Shoah. Ce qui est consistent avec les recensements des populations juives à travers le monde. Malheur au gouvernement de Lech Kaczyński. La plus grande partie a péri dans l'écrasement de l'appareil à Katyn en 2010.
    Malheur à l'historien révisionniste Ratajczak "suicidé" deux mois après.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Dariusz_Ratajczak

    Dariusz Ratajczak was found dead in a car parked near the shopping centre in Opole on 11 June 2010. The body was in the car for nearly two weeks, but was in an advanced state of decay. Autopsy learnt that fatal alcohol poisoning was the cause of Ratajczak's death.[14]

    Aucun témoin n'avait remarqué la voiture contenant le cadavre près du centre commerciale la veille.
    Pour votre santé mentale et physique, m. Fortin, je vous recommande la devise de René Descartes: choisir la religion de son pays.

  • Archives de Vigile Répondre

    13 février 2012

    Est-il interdit de se questionner sur certains événements ?
    L'holocauste !
    Cet événement tragique de la deuxième Grande Guerre est-il emballé dans un papier de vérités qui nous est interdit de déballé sous peine de condamnation et même de châtiment ?
    Lorsque se questionner devient interdit, je me pose des questions.
    Il est aussi interdit de se questionner sur le 11 septembre 2001.
    Qui se questionne est un conspirationniste.
    Nos médias dominants nous interdisent aussi de nous questionner sur ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire.
    Aussi en Libye.
    Il est hors de question de se demander si Kadhafi était réellement un sanguinaire qui donnait du viagra à ses troupes.
    Aussi en Syrie.
    Il est hors de question de se demander si le gouvernement Assad réagit "normalement" dans les circonstances.
    Je crois que le questionnement bien légitime de M. Fortin est valable.
    Je crois qu'il faille sans relâche étudier l'information qu'on nous offre et parfois (souvent) qu'on nous impose carrément.
    Je crois que les liens qu'ils nous offrent sont source de réflexions.
    Réfléchir… en perd-on l'habitude ?
    Je considère déplacé de condamner le questionnement de M. Oscar Fortin.
    Je crois qu'aucun événement ne doit devenir une sorte de dogme sur lequel il est absolument interdit de réfléchir et de se questionner en observant différents points calmement.
    À la lumière de ce que l'on vit actuellement, c'est-à-dire, depuis un an (un des plus grands lavages de cerveau médiatiques de tous les temps pour nous faire accepter ces guerres d'ingérence et de prise de contrôle extérieur de certains Pays souverains), je crois qu'il est "normal" de pousser la réflexion sur certains grands événements.
    Je considère aussi déplacé de considérer qu'un tel questionnement "nuit" à la sainte image de Vigile et des Indépendantistes.
    Je suis en désaccord avec ceux qui demandent la censure du questionnement et voudraient imposer une sorte de «ferme ta gueule tu nous nuis» à Monsieur Fortin.
    Je trouve cette attitude déplacée et peu raisonnable.
    C'est mon "opinion".
    Serge Charbonneau
    Québec

  • Oscar Fortin Répondre

    13 février 2012

    M. Tremblay, merci pour votre commentaire. Je vous avouerai bien candidement, que je n’avais aucune idée, avant ma recherche récente sur Google, de ce M. Faurisson et encore moins de la place qu’il occupe dans le débat portant sur l’Holocauste. C’est par pur hasard que j’ai retenu son texte qui apportait un éclairage particulier sur la problématique des « négationnistes » ou selon votre choix des « révisionnistes ». Ainsi, tout ce qui est de nature à me donner une juste idée des débats en cours et de leurs auteurs, m’intéresse beaucoup. Je ne suis limité par aucun dogme et j'avance sur ce terrain délicat avec toute la liberté d’esprit et de conscience qui m’habite. Je vois que vous avez bien saisi ma démarche et l’esprit avec lequel je la poursuis.
    Merci également à M. Thompson pour ses bons mots, mais aussi pour ces bonnes références que je m’efforcerai de consulter pour comprendre toujours mieux les fondements de ce débat et les motifs qu’ont ceux et celles qui s’y résistent tellement. Il me semble que la vérité n’a pas besoin de murailles pour la contenir, ni de dogmes pour la protéger. Elle trouve en elle sa propre force de survie.
    M. Bill Facture, vous résumez très bien l’esprit avec lequel il faut aborder une question comme celle-là. Ce n’est pas appauvrir le Québec ni mettre en danger l’indépendance du Québec que d’apprendre à penser par soi-même et à débattre des questions qui interpellent les hommes et les femmes d’aujourd’hui.
    M. McNichols, pour l’essentiel de votre dernière intervention je vous réfère aux trois commentaire qui vous précèdent et qui résument bien ma pensée. J’ajouterai toutefois un complément pour répondre à votre référence à l’importance de la vie d’une seule personne. Effectivement, je suis croyant et je suis contre toutes les guerres offensives et de conquêtes. Seule la légitime défense dans les cas extrêmes s’expliquent à mes yeux. Je ne sais s’il vous est arrivé de vous soulever devant les centaines de milliers de morts en Irak, victimes d’une guerre de conquête? Que pensez-vous et que dites-vous devant tous ces morts en Palestine qui tombent sous les bombes de l’armée Israélienne qui s'est emparé de leurs terres? Avez-vous manifesté à l’occasion contre la guerre en Afghanistan et contre la participation du Canada à cette guerre qui fait tous les jours des centaines de morts? Qu’en est-il de vos états d’âme devant les massacres réalisés en Libye sous le couvert trompeur d’intervention humanitaire? Je suppose qu’aujourd’hui vous vous réjouissez que le véto de le Russie et de la Chine ait évité que le scénario des massacres de Libye se répète en Syrie. Si la mort d’une seule personne est déjà trop, il est temps de sortir à la rue pour crier que ces massacres doivent cesser et que les armes doivent retourner dans leurs souterrains. Qui sont les plus grands fabricants et commerçants d’arme? Vous n'êtes pas sans savoir que ces armes ne sont pas là pour faire pousser des fleur.
    Avec tout mon respect

  • Gérald McNichols Tétreault Répondre

    13 février 2012

    Monsieur Fortin, dans la poursuite de ma recommandation en vue d'une démarche humaniste par opposition à la fréquentation des zones marécageuses qui semblent vous ensorceler comme chant de sirène au point de vous égarer vers l'abîme, prenez donc connaissance de l'interview de ce matin de Thomas De Koninck cet éminent philosophe de l'Université Laval de Québec. Le propos de cet illustre Québécois ravirait sans doute Voltaire et Camus.
    En ce qui concerne le débat des négationnistes, révisionnistes, et autres sceptiques la question peut se résoudre facilement : peu importe le nombre, l'assassinat d'un seul être humain est un crime abominable. Mahmoud Ahmadinejad qui approuve dans son pays l'emprisonnement et la pendaison des personnes humaines (concept qui lui échappe) parce qu'il leur préfère l'interprétation aléatoire des écrits d'un prophète du Moyen Âge (on tue des êtres vivants au nom des idées d'un mort) ne vaut pas mieux que les nazis.
    Si vous êtes le chrétien que vous affirmez être au long de votre impressionnante série d'articles publiés sur Vigile, consacrez-vous donc à l'amour du prochain qui est le concept le plus précieux de la civilisation judéo-chrétienne. L'humanisme et les Lumières en sont les héritiers.
    http://www.ledevoir.com/politique/canada/342582/point-chaud-un-mepris-total-de-l-humain

  • Archives de Vigile Répondre

    12 février 2012

    Monsieur Fortin,
    Je vous remercie pour votre texte très respectueux des divergences des uns et des autres sur le sujet le plus censuré et le plus criminalisé de la planète. Aussi, je dois remercier Vigile.net de l'avoir publié, surtout que vos propos sont mesurés, et pertinents pour les indépendantistes puisque ceux-ci sont majoritairement ouverts sur le monde et les échanges internationaux dans toutes les sphères d'activités, culturelles, politiques, et commerciales.
    Monsieur Fortin, comme d'habitude, vos propos encouragent la réflexion, la recherche de la vérité, l'analyse objective, et l'expression de la libre pensée. Voilà exactement ce que Vigile.net nous propose et permet, sans discrimination, à ceux et celles qui lisent et qui écrivent ici. Que demander de mieux ?
    En lisant certains commentaires négatifs qui vous sont adressés, je constate qu'il ne s'agit pas toujours de propos réfléchis se rapportant à votre appel à la recherche de la vérité, à la réflexion, et à la libre pensée résultant d'une analyse objective. Au contraire, je perçois aisément des attaques personnelles injustifiables dans un débat d'idées intelligent, et aucun argument raisonnable contre l'essentiel de vos propos. Il ne s'agit probablement que de quelques aboiements pitoyables visant à vous censurer et à censurer la discussion.
    Sceller les livres d'histoire selon une version officielle et criminaliser la contestation des «faits historiques» qui sont énoncés dogmatiquement est primitif, totalitaire, et barbare. Les faits historiques ne sont pas des vérités absolues indiscutables. Cependant, Robert Faurisson a été déclaré criminellement responsable d'avoir proclamé qu'il ne croyait à l'histoire officiellement transformée en dogme. On ne répond pas à son argumentation; on l'accuse d'antisémitisme.
    Mahmoud Ahmadinejad propose aux historiens et aux scientifiques du monde entier d'ouvrir les livres d'histoires et d'analyser les «dogmes historiques» avec rigueur et honnêteté. Il s'agit d'une proposition raisonnable, rien de moins, rien de plus. En effet, il ne propose qu'une étude scientifique à la recherche de la vérité historique. Mais les dogmatiques de l'histoire le diabolisent.
    En terminant, puisque nous parlons de génocides, espérons ensemble la cessation du génocide Palestinien organisé par le régime sioniste d'Israël avec le soutien indéfectible des États-Unis depuis plus de soixante ans. Ici, il ne s'agit pas d'un dogme historique, mais d'une triste vérité aujourd'hui même. Les négationnistes de ce génocide ne pourront pas dire qu'ils ne le savaient pas. En effet, l'histoire de cet atroce génocide se déroule maintenant devant leurs yeux, tous les jours, depuis plus de soixante ans.

  • Claude G. Thompson Répondre

    12 février 2012

    Monsieur Fortin,
    que voilà un sujet délicat et qui demande du doigté.
    Il est extrèmement difficile de traiter d'une question aussi explosive sans voir surgir d'un peu partout des réactions épidermiques et s'installer polémiques, affrontements, antagonismes, débats, désaccords, controverses, oppositions, rivalités ou querelles.
    J'admire votre pondération autant que votre retenue et la prudence avec laquelle vous abordez la chose.
    À tout hasard, je vous revoie à deux ouvrages qui m'ont été une véritable source d'inspiration.
    Le premier est le livre de Gérald Messadié publié chez Lattès en 1999 intitulé:“Histoire générale de l'antisémitisme”. Il s'agit de la première histoire raisonnée de l'antisémitisme vigoureusement référencée, aisée d'accès et qui en constitue, dans le même temps, le meilleur antidote.
    Le second est l'ouvrage de Shlomo Sand publié en traduction de l'hébreu chez Fayard en 2008 intitulé: “Comment le peuple Juif fut inventé”. Construit sur une analyse d'une grande originalité et pleine d'audace, cet ouvrage foisonnant aborde des questoins qui touchent autant à l'origine historique des juifs qu'au statut civique des Israéliens.
    En tout respect,
    Claude G. Thompson

  • Archives de Vigile Répondre

    12 février 2012

    Je vous félicite, M.Fortin. Oser mentionner Faurisson sans le définir d'emblée comme un monstre, c'est déjà d'un grand courage. Voyez ce que vous avez déclenché, avec Jean-Pierre Bélisle dont la citation "les traits les plus hideux de leur visage à l’aide d’horribles euphémismes et d’inexactitudes immondes" démontre incontestablement que l'émotion et l'imagerie religieuse ont pris le dessus sur la raison de son auteur.
    Voyez également la réaction de Gérald McNichols Tétreault qui trahit l'emballement émotif et l'incapacité d'un discours rationnel avec son vocabulaire scatologique "d'égouts", de "déjection" et de "miasmes". Voyez sa condamnation sans appel parce que vous avez osé prêter attention aux propos de Faurisson : Un Québec "société fermée sur elle-même, pure, ignorante, étroite, narcissique perverse et xénophobe". Rien de moins !
    Avec ces exemples, on comprend mieux le calvaire de la vie de Faurisson. Quand à la pertinence de s'intéresser à cette question sur Vigile, sachez que dans ce monde, tout est lié et tout se tient d'une pièce. On ne peut pas être un véritable indépendantiste québécois et à l'international, se ranger inconditionnellement derrière l'OTAN et "Israël". Un Mathieu Bock-Côté ou un Joseph Facal qui se disent indépendantistes mais qui, lorsqu'ils abordent les sujets internationaux, ne font que reprendre la pire propagande sioniste, sont des souverainistes de façade, comme le PQMarois finalement ! Par conséquent oui, les discussions sur le révisionnisme ont leur place sur Vigile. Car nous savons tous que, fait historique avéré ou non, le chantage de la Shoah est le fer-de-lance des sionistes dans leur offensive mondialiste.
    Si vous cherchez d'autres documentations sur Faurisson, vous pouvez aller sur Rutube.ru et simplement écrire le nom dans le moteur de recherche. Ou encore aller à la bibliothèque numérique www.histoireebook.com et télécharger gratuitement plusieurs de ses écrits. Mais faites bien attention car si vous oser aller plus dans ce domaine, M.Fortin, certains vous voueront aux gémonies pour l'éternité.

  • Oscar Fortin Répondre

    12 février 2012

    Gérald McNichols Tétreault, Merci pour vos bons conseils, mais il m'arrive d'en prendre et d'en laisser. Je ne vois pas trop en quoi ce que j'écris vous dérange tellement. Je pose des questions, j'indique des préoccupations et je permet à chacun d'y apporter son point de vue. Je rapporte des expériences internationales de nature à faire réfléchir et à faire voir qu'il existe des manières nouvelles de faire de la politique. Si vous me lisez à l'occasion vous aurez eu l'occasion d'en savoir plus sur ce qui se passe en Bolivie, au Venezuela, en Équateur, en Argentine et au Brésil. Je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de vous lire à l'occasion de ces articles. Parlant de Voltaire, je suis heureux de vous référer au site qui porte son nom http://www.voltairenet.org/ Je ne doute pas que vous y trouverez beaucoup d'inspiration et cet air frais qui ouvre au monde d'aujourd'hui. Un site à mettre dans vos favoris si vos humeurs peuvent résister à ce qui y est dit.
    Il me fera toujours plaisir de vous lire dans vos textes et réflexions, soigneusement inspirées par les auteurs auxquels vous avez l'amabilité de me référer.
    Vos propos me laissent l'impression de quelqu'un d'angoissé et sans doute préoccupé de ne trop savoir par quel bout aborder les problématiques du monde d'aujourd'hui. Il est sans doute de bonne intention d'inviter ceux qui vous dérangent de prendre des vacances. Malheureusement, mes ressources ne m'en donnent pas les moyens pour cette année. Je dois prendre l'air frais de Québec, ce qui ne me déplait pas vraiment.
    Merci beaucoup M. McNicols pour l'intérêt manifesté. Je pense que le temps de la retraite n'a pas encore sonné son heure. Vous devrez me tolérer ou encore mieux m'éviter complètement. En ce qui me concerne vous serez toujours le bienvenu.

  • Gérald McNichols Tétreault Répondre

    12 février 2012

    Oscar Fortin, je sais pas ce que vous essayez de faire mais à votre place j'irais prendre un peu d'air frais dehors pour me changer les idées. Vous êtes en train de vous embourber dans des questions qui vous dépassent. Il y a une sorte de plaisir pervers à feindre l'ignorance tout en raccordant les égoûts de l'Internet à Vigile.net. Ce faisant vous devenez (à votre insu ?) un des plus efficace agent du fédéralisme canadien qui ne cherchent qu'à réduire le Québec à une société fermée sur elle-même, pure, ignorante, étroite, narcissique perverse et xénophobe. Certains nationaliste préfèrent donc la déjection de leurs fantasmes identitaires et racistes à la création de notre pays ouvert sur le monde, débarrassé des miasmes des idéologies de l'extrême droite complètement obsolète tout autant que de celles de l'extrême gauche et de sa lutte des classes le sont elles-mêmes. Diviser, catégoriser, ficher, classer, enfermer pour contrôler et détruire. De Hitler à Staline, de Franco et Mussolini à Pol Pot c'est le même modus operandi.
    Si vous voulez lire, Monsieur Fortin, lisez donc Camus ou Voltaire, cela vous réconciliera avec l'humanité et avec l'avenir du Québec.

  • Oscar Fortin Répondre

    12 février 2012

    Je dois une chandelle à tous ceux qui se sont donné la peine d’ajouter un commentaire. L’éclairage qu’ils apportent met tout autant en évidence mon ignorance sur le sujet que l’importance d’apporter des précisions sur le débat qui entoure cette question de la vérité sur l’Holocauste.
    À M. Noël je dirai que le seul mot que j’ai rencontré dans nos médias pour exprimer les remises en question de l’Holocauste fut négationniste. Je l’ai utilisé pour questionner Google et ce dernier a répondu avec des milliers de références. Vous me dites que le mot révisionniste est plus adéquat pour parler de cette question, j’en prends évidemment bonne note.
    Un gros merci à M. Lemay pour son commentaire et ses références. Celle au Monde diplomatique est plus qu’intéressante pour comprendre la complexité de ceux et celles qui constituent ce qu’on appelle le peuple juif.
    Le cheminement de M. Rancourt est pour moi une inspiration. Je me promets de lire l’ouvrage de Robert Laffont ainsi que de m''arrêter à l’accueil qu’il a reçu dans les milieux révisionnistes de l’Holocauste. Votre démarche représente bien celle d’une personne soucieuse de comprendre pleinement cette tragédie qui a fait autant de victimes.
    Je remercie tout aussi fortement M. J.P. Delisle pour son commentaire à divers volets. Vous avez bien raison que ce n’est pas mon meilleur texte quant à la forme. Il faut que j’apprenne à mieux me discipliner pour lire et relire, cent fois sur le métier, mes textes. Parfois je les rattrape à temps pour les peaufiner, d’autres fois ils m’échappent. En ce qui a trait à la pertinence du sujet c’est qu’il est remis dans l’actualité par cette référence du Président de l’Iran que nos médias et l’Occident n’ont de cesse de diaboliser. Je pense normal que nous sachions exactement de quoi il en retourne des positions de l’Iran sur ce sujet ainsi que des nombreux autres qui s’en font les défendeurs. Vous vous trompez lorsque vous insinuez que je joue l’innocence pour passer un sujet sensible et ouvrir une porte pouvant conduire à bien des débats. Non, mon ignorance sur ce sujet rejoint celle de nombreux québécois, et j’ai voulu en savoir plus de ceux qui s’obstinent à ne pas reconnaître l’évidence même. Il n’y a, en cela, rien de vicieux ou de malsain. Quant à la décision de Vigile de me permettre de partager ce texte, entièrement de mon cru et dont je me porte entièrement responsable, elle me semble aller dans le sens de l’ouverture au monde ce à quoi le Québec ne pourrait se priver. Ce n’est pas parce qu'un sujet est sensible qu’il ne faille en parler. Il suffit de le faire avec respect et le doigté qu’il faut. C'est, je pense, l'approche adoptée. Aucune pression au monde ne peut s’imposer pour empêcher que la vérité soit faite sur TOUT.
    Avec tout mon respect

  • Yves Rancourt Répondre

    12 février 2012

    Monsieur Fortin,
    Comme vous, j'ai toujours cherché à en savoir plus à ce sujet et surtout de connaître la vérité sur ce qui s'est réellement passé. Dans mon parcours personnel à cet égard, j'ai lu " Le livre de la déportation" de Marcel Ruby, publié chez Robert Laffont en 1995, un livre reconnu crédible qui décrit avec moult détails et témoignages les 18 camps de concentration et d'extermination établis sous le régime nazi et ce qui s'y serait réellement passé. Puisant à diverses sources, l'auteur en arrive à établir qu'il y aurait eu plus de 940 000 morts dans les camps de concentration et 3 400 000 dans les camps d'extermination. Ce bilan n'inclut pas bien sûr ceux et celles tués hors des camps de concentration pour répondre aux mêmes objectifs.
    Évidemment, tous ces morts n'étaient pas que des juifs( il y a eu des tziganes, des homsexuels,etc, dans certains camps on a compté jusqu'à 50 nationalités) mais, dans le cas d'Auschwitz par exemple, l'auteur parle de 1 200 000 morts, en majorité des juifs, un chiffre apparemment prudent car d'autres auteurs parlent de beaucoup plus de morts. On est loin des quelques dizaines de milliers dont parlent certains révisionnistes. Quant aux motifs de ces derniers et de ceux qui nient l'holocauste, je laisse pour l'instant à d'autres le soin d'apprécier leurs argumentaires.
    Salutations.

  • Jean-Pierre Bélisle Répondre

    12 février 2012

    Question de choix stratégique, à ce moment difficile de notre propre lutte, je vous avoue ne pas comprendre la pertinence de remettre en question de l’Holocauste, ici même, sur Vigile.
    Il existe tellement d’autres blogs pour ce genre de discussions, pourquoi donc risquer à nouveau la descente aux enfers du seul site indépendantiste d’importance avec un sujet aussi internationalement sensible que tabou ?
    Mais surtout, en quoi la présentation aussi crue des thèses négationnistes de Robert Faurisson aide-t-elle en ce moment précis le mouvement indépendantiste Québécois? That’s the question. Je ne comprends pas, Monsieur Frappier.
    Quant à vous, Oscar Fortin, votre texte figurera malheureusement parmi les plus mauvais que vous ayez jamais commis. Tant sur la forme que sur le fond.
    Sous un couvert de feinte innocence et de recherche de Vérité Grand Maman, vous prenez prétexte d’une déclaration d’Ahmadinejad pour vous faire directement porte-parole paresseux des négationnistes en prenant soin de travestir les traits les plus hideux de leur visage à l’aide d’horribles euphémismes et d’inexactitudes immondes, visant à les rendre présentables.
    Aucune analyse critique des thèses d’Adolf Hitler sur l’État raciste, le peuple et la race, les résultats des croisements de races, l’Aryen fondateur de la civilisation, les conséquences du mélange des sangs; l’Aryen et le Juif; les « Protocoles des sages de Sion »; la tactique juive; je deviens antisémite etc.., etc… etc.

    Mein Kampf, avec des pages et des pages de vomissures assassines sur les juifs, constituait le programme prémonitoire de leur extermination.
    « L’État organique » des nazis, cet organisme vivant que constituait le peuple Aryen et qui avait pour mission de lui assurer l’existence allait de fait le faire parvenir au « plus haut degré de liberté »;
    « L’État agit avec envergure » pensaient les nazis en promulguant Les Lois de Nuremberg (1).
    Puis les rafles commenèrent et l’abattage suivit.
    Les juifs et autres parias furent-ils brûlés en bonne santé ou après que l’administration nazie eut vidé l’énergie utile leur corps d’esclaves? Je vous laisse maintenant discuter de ce détail de l’Histoire comme vous semblez le penser en ne dénombrant que « la mort de plusieurs centaines de victimes majoritairement juives ».

    Quelle bavure Oscar Fortin. Vigile risque bien d’être éclaboussé une fois de trop.
    Jean-Pierre Bélisle, ll.m.
    (1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_de_Nuremberg

  • Archives de Vigile Répondre

    12 février 2012

    Vous et votre grand-mère avez bien raison M. Fortin, le savoir ne prend pas de place. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle chacun doit , dans sa vie, la lui faire la plus grande possible, la place.
    Plus tôt cette semaine, je surfais d’un lien à l’autre vers lesquels les textes que je lisais me dirigeaient et, le hasard faisant souvent, bien les choses, il y en a deux (liens) qui étaient en droite ligne avec ce que vous écrivez.
    Je parle ici de la récupération faite par l’État d’Israël du "génocide".
    Dans un premier que l’on retrouve à : http://www.alterinfo.net/TOUT-VA-BIEN-Aux-defenseurs-du-Grand-Israel_a70655.html , on parle avec une ironie cynique du comment se perpétue cette récupération.
    On peut y lire, à titre d’exemple de mon propos : " Là, Ben Gourion a été génial!
    Lui qui, en 1942 (!), disait que "le désastre qu'affronte le Judaïsme européen n'est pas mon affaire!" a su merveilleusement utiliser le sentiment de culpabilité provoqué par le génocide hitlérien pour emporter le morceau à l'ONU ".
    Dans ce même texte on parle de Shlomo Sand, un inconnu pour moi, que l’on cite comme étant un de ceux : " qui ont admis que nous sommes tous ( les juifs)* essentiellement les enfants d'Européens, d'Orientaux et de Nord-africains convertis à la religion juive ".
    J’ai donc effectué une recherche sur le Shlomo en question pour découvrir que cet historien, professeur à l’université de Tel-Aviv, est l’auteur du livre Comment a été inventé le peuple juif, paru chez Fayard en 2008.
    J’ai trouvé à : http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205 un texte où ce monsieur nous présente son étude et, force nous est faite de convenir de sa possible, très possible pertinence.
    À vous de jugez
    André Lemay
    * La parenthèse est de moi.

  • Archives de Vigile Répondre

    12 février 2012

    Vous avez lu le bon auteur mais vous avez très mal compris.
    D'abord, négationiste est une expression fort péjorative, surtout utilisée en France pour parler des révisionistes, un courant international des plus légitime. Après tout les femmes ont revisité l'Histoire, tout comme les Noirs, tout comme les Homosexuels, tout comme les Indiens. Chaque nouvelle génération revisite l'histoire sous un angle nouveau. Les historiens revisitent constamment l'Histoire,à la lumière des nouvelles découvertes, sauf l'Holocauste qui est intouchable (en France on risque même un an de prison juste pour sa contestation!)
    Ensuite, les révisionistes reconnaissent que les Nazis étaient ouvertement antisémites, qu'ils voulaient expulser les Juifs à l'extérieur du Reich, qu'ils les ont parqués dans des camps de concentration de travail forcé où de mauvais traitements ont eu lieu et où des centaines de milliers en sont morts. Tout ca est incontestable et incontesté.
    Ce que les révisionistes nient c'est:
    1) Le plan pour exterminer les Juifs, ce qu'on appelle depuis le début des années 80, l'Holocauste, suite à la célèbre série américaine
    2) Les camps d'extermination (à ne pas confondre avec les camps de concentration) où Juifs et Tsiganes étaient exterminés
    3) Les chambres à gaz, l'arme du crime.
    Note: Je suis allé deux fois à Auschwitz, en 1989 à l'époque des communistes, et en 2004. J'ai aussi visité Dachau en 1980. Dans ma jeunesse je suis sorti avec une fille dont la mère juive était une survivante. Elle a tenu 2 ans, ce qui est deux fois la moyenne de durée des survivants. Elle a survécu parce qu'elle était infirmière. Elle a tout vu des expériences "scientifiques" menées par Mengele sur des enfants surtout. Personne ne conteste ce triste chapitre de l'histoire humaine.

  • Oscar Fortin Répondre

    12 février 2012

    Un internaute sur un autre site a porté à ma connaissance une video de M. Robert Faurisson qui, sans nier les camps de concentration et la mort tragique de centaines de milliers de personnes, pose des questions sur l'usage que l'on dit avoir fait des "chambres à gaz' pour exterminer en masse les juifs. Une présentation troublante, en ce sens qu'elle s'attaque à une sorte de "dogme' de la Shoah.
    http://www.youtube.com/watch?v=mYl2QYlyZZc
    Aujourd'hui nous sommes témoins de manipulation éhontée de l'information, allant de la présentation de trucages de photos à des montages comme ce fut le cas pour la prise de la place verte de Tripoli quelques jours avant la prise réelle de cette place par les forces mercenaires. Mais peut-on imaginer un instant qu'il y ait eu pareilles montages au sujet des chambres à gaz? La présentation du professeur Faurisson est troublante. Personnellement je n'ose y croire tout en sachant que tout est possible dans ce monde de la tricherie.
    Il y a toujours quelque part des interrogations qui nous obligent à chercher avec encore plus de rigueur la vérité.