Jacques Beauchemin : le dissident qui attache le grelot

La question identitaire est mal posée, commente le membre de la commission

Tribune libre 2008


Le point de vue de cette majorité historique au Québec, au lieu d’être
pris pour lieu de ralliement de tous les nouveaux arrivants comme il se
produirait dans un pays souverain, il est considéré comme la roue qui
grince sous ce chariot « multi-ethnique »…(au sens du rapport,
interculturel prend le sens de fusionnel)
Exemple éloquent : Mr Taylor, philosophe de la spiritualité contemplative
(prix Templeton), de culture anglo-saxonne, lorsque interrogé sur le bien
fondé d’autoriser aux enseignantes et autres fonctionnaires le port du
foulard islamique, symbole prosélyte s’il en est, (bien que nié
péremptoirement dans le rapport) proclame :
Vouloir retirer cette pièce de vêtement dans les lieux d’enseignement
serait cacher hypocritement aux étudiants cette réalité moderne de la vie
québécoise…
Le Monsieur réalise-t-il que le Québec (francophone) s’est modernisé depuis
près de cinquante ans par l’abolition en public des signes religieux
pouvant être interprétés comme gestes de propagande, tels le col romain et
la cornette des sœurs ? Va-t-il les ramener, question d’équité ?
En plus d’en nier le signe d’infériorisation féminine, les militantes
fondamentalistes du port du voile islamique seront rapides à juger le
comportement des femmes québécoises comme dépravé ! Ceci étant un jugement
de valeurs intrusif, on saute vite à des arguments xénophobes de la part
même des nouveaux arrivants, en croisade de conversion… Les Québécois
d’expression française en ayant déjà plein les bras pour se redresser
devant la population locale d’expression anglaise qui défie ses lois
linguistiques protectrices, il n’est pas nécessaire d’introduire de
nouveaux irritants raciaux en provenance d’immigrants religieux
intégristes.
À ce sujet ce matin, 2 journalistes féminines s’opposent : Nathalie
Collard associe catégoriquement foulard et soumission pendant que Lysiane
Gagnon (autre génération) le nie.
Pierre Curzi affirme qu’il y a eu nécessaire négociation entre le
commissaire fédéraliste et le «ex-souverainiste ?» pour la rédaction du
rapport. Bouchard, issu de cette majorité à la religion émancipée, a sans
doute cru nécessaire de faire concession au hijab pour les enseignantes en
échange de prises de positions (au rapport) plus modérées(peut-être) sur «
l’ignorance et le manque d’ouverture » du peuple d’accueil. Sans cela il
serait apparu tout à fait normal à la majorité des nouveaux arrivants de
se conformer aux coutumes locales comme il est d’ailleurs recommandé pour
les services juridiques, paradoxalement.
Enfin c’est Pierre Dubuc, ce matin à la radio, qui affirme que cette
surprenante concession est taillée sur mesure pour les écoles privées
confessionnelles où les signes religieux ostentatoires et prosélytes sont
monnaie courante…
Autre conséquence d’être gérés de l’extérieur de NOTRE pays !
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Ouhgo (Hugues) St-Pierre196 articles

  • 148 088

Fier fils de bûcheron exploité. Professeur retraité d'université. Compétences en enseignement par groupes restreints, groupes de réflexion, solution de problèmes. Formation en Anglais (Ouest canadien), Espagnol (Qc, Mexique, Espagne, Cuba), Bénévolat latinos nouveaux arrivés. Exploration physique de la francophonie en Amérique : Fransaskois, Acadiens, Franco-Américains de N.-Angl., Cajuns Louisiane à BatonRouge. Échanges professoraux avec la France. Plusieurs décennies de vie de réflexion sur la lutte des peuples opprimés.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé